Vaccin contre le Covid-19 : la population générale bientôt concernée par la dose de rappel ?

Grâce à la vaccination, la France peut espérer un hiver serein. Même si de nombreuses personnes fragiles n'ont pas encore été vaccinées. Alors, y a-t-il de nouvelles mesures pour les convaincre ?

CRISE SANITAIRE - Si la campagne de rappel vaccinal a débuté en septembre pour les personnes les plus vulnérables face au Covid-19, le gouvernement ne compte pas ouvrir cette troisième dose à l'ensemble de la population. Du moins, pour l'instant...

Les quelque 51 millions de Français déjà vaccinés contre le Covid-19 vont-ils bientôt devoir repasser par la case centre de vaccination ? Pas si sûr. Selon les dernières données du ministère de la Santé arrêtées au 24 octobre, 2,5 millions de personnes ont déjà reçu leur rappel vaccinal. Dans le détail, la troisième dose (sauf pour les patients ayant contracté le Covid-19 au préalable et n'ayant reçu qu'une injection) a déjà été administrée à 1,7 million de Français de plus de 65 ans (hors Ehpad), et 400.000 résidents d'Ehpad et d'unités de soins longue durée.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Cette dose de rappel "est indispensable et urgente", a encore insisté ce mercredi le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, en sortie du Conseil des ministres. "C'est une nécessité absolue pour les plus âgés. Les prises de rendez-vous s'accélèrent." Le ministre de la Santé Olivier Véran lui-même, en tant que soignant, a reçu sa troisième injection mardi.

"Si de nouvelles publications devaient apparaître..."

Pour administrer ce rappel à la population, le vaccin Pfizer est utilisé. Depuis lundi, celui de Moderna a également été approuvé par les autorités européennes. Un avis de la Haute autorité de santé (HAS) est désormais attendu par le gouvernement... qui exclut, pour l'heure, de proposer cette nouvelle injection à la population générale.

Lire aussi

"Ni la HAS, ni le Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale présidé par Alain Fischer, ne recommandent un rappel en population générale", indique le ministère de la Santé. À ce stade, aucun calendrier de troisième dose n'a donc été défini par le gouvernement, quand bien même les sphères complotistes assuraient, document à l'appui, que trois doses seraient obligatoires au 1er novembre.

Toutefois, l'exécutif n'exclut pas non plus une campagne de rappel pour tous. "Si de nouvelles publications devaient apparaître, nous pourrions modifier les choses", laisse-t-on entendre du côté du ministère de la Santé. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

VIDÉO - À Marseille, Éric Zemmour termine son périple chahuté par un échange de doigts d'honneur

En évoquant "l'autonomie" de la Guadeloupe, Sébastien Lecornu fait des vagues

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.