Vaccins : l'Ordre des médecins appelle au "devoir d'exemplarité" des soignants

Vaccins : l'Ordre des médecins appelle au "devoir d'exemplarité" des soignants

VACCINATION - Au lendemain de la lettre d'Olivier Véran, exhortant les soignants à se faire vacciner, l'Ordre des médecins a rappelé samedi 6 mars "l'exigence éthique" dont ils doivent faire montre.

Faites-vous vacciner, c'est en substance le message délivré par l'Ordre des médecins. Vendredi 5 mars, dans une lettre adressée aux soignants réticents à la vaccination, le ministre de la Santé Olivier Véran les a exhortés à "se protéger"

"Aujourd'hui, près de 40% des personnels des Ehpad et 30% des personnels des établissements de santé sont vaccinés. C'est un chiffre encourageant, mais qui ne progresse que trop peu. Cela ne suffit pas", a-t-il regretté dans cette missive, publiée sur son compte Twitter.

Au lendemain de cet appel à la vaccination, jugée très insuffisante par le gouvernement, l'Ordre des médecins a rappelé "l'exigence éthique" des soignants et fait appel à leur "devoir d'exemplarité". "La protection des patients est un devoir professionnel fondamental des médecins comme de tous les soignants", a souligné l'Ordre dans un communiqué

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

"Alors que l'ensemble des soignants est aujourd'hui éligible à la vaccination contre la Covid-19, se faire vacciner est par conséquent une exigence éthique qui s'impose à tous, la vaccination diminuant considérablement les chaînes de transmission du virus", écrit encore l'organisme de régulation de la profession médicale. "Cette exigence s'impose d'autant plus que les soignants, à qui les Français vouent une confiance importante, ont plus que jamais un devoir d'exemplarité qui leur incombe."

Lire aussi

L'Ordre des médecins "tient à saluer les médecins, dont plus des deux tiers ont d'ores et déjà répondu à cette exigence et accompli leur devoir". Par ailleurs, il rappelle à celles et ceux "ne l'ayant pas encore fait qu'il est urgent qu'ils se fassent vacciner pour protéger les patients". Le risque d'infection nosocomiale, c'est-à-dire contractée au cours d'un séjour dans un établissement de santé (hôpital, clinique...), est réel : 26.839 patients ont attrapé le coronavirus à l'hôpital entre le 1er janvier 2020 et le 14 février 2021, selon le bulletin de Santé publique France (SpF), en date du 18 février, qui recense "186 décès liés".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

EN DIRECT - Covid-19 : 30.671 personnes hospitalisées, dont 5838 en réanimation

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Lire et commenter