Coronavirus : 59% des Français pensent que la chloroquine est efficace

Coronavirus : 59% des Français pensent que la chloroquine est efficace
Santé

OPINION - Selon un sondage révélé par "Le Parisien", 59% de citoyens interrogés estiment que le traitement à l'hydroxychloroquine est "efficace" contre le coronavirus.

Si le gouvernement et une partie de la communauté scientifiques font montre de réticence à son égard, plus d'un Français sur deux veut néanmoins y croire. Selon un sondage paru dans Le Parisien ce dimanche 5 avril, plus de la moitié des personnes interrogées pensent que ce traitement à l'hydroxychloroquine s'avère efficace contre le virus. Un espoir qui, selon François Kraus, directeur du pôle politique à l’Ifop, “touche toutes les catégories de la population, des classes populaires aux plus diplômés.”  

Selon cette étude menée par l’Ifop pour labtoo, les 3 et 4 avril sur 1016 Français, 98% disent avoir entendu parler du protocole à base d’hydroxychloroquine. Et 59% d’entre eux répondent "oui" à la question : "Pensez-vous que ce protocole est un traitement efficace contre le coronavirus ?"

En vidéo

Chloroquine : "On ne connait toujours pas de l’efficacité du médicament", pour Olivier Bouchaud

La prudence reste de mise

Si espoir il y a chez les Français, prudence reste mère de sureté. Selon l’étude de l’Ifop, 51% des sondés approuvent la restriction selon laquelle, jusqu'à nouvel ordre, l’usage de l’hydroxychloroquine n’est autorisé qu’en milieu hospitalier et sous conditions. 49% réclament au contraire l’autorisation d’utiliser l’hydroxychloroquine par la médecine de ville. 55% des sondés estiment également que son utilisation doit être réservée aux patients les plus gravement atteints.  

Lire aussi

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

Des chiffres d'autant plus probants qu'une pétition lancée par Philippe Douste-Blazy, réclamant un assouplissement des règles de prescription de la chloroquine pour les patients atteints du coronavirus, a reçu ce lundi matin plus de 205.000 soutiens. 

Toutefois, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a de nouveau appelé samedi 4 avril à ne pas brûler les étapes, dans un entretien au média en ligne Brut, rappelant qu'on connaîtrait dans les prochains jours les premiers résultats intermédiaires d'études cliniques qui visent à déterminer si la chloroquine, mais aussi "d'autres médicaments prometteurs", sont efficaces quand ils sont pris dès le début de la maladie.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent