Laver ses masques chirurgicaux en machine ? La DGS le déconseille toujours

Laver ses masques chirurgicaux en machine ? La DGS le déconseille toujours

HYGIÈNE - Au lendemain de l'enquête de l'UFC-Que Choisir conseillant de laver les masques chirurgicaux afin de s'en servir plusieurs fois, la DGS a réagi et préconise une nouvelle fois de les jeter après chaque utilisation.

Réutilisable ou pas, le masque chirurgical ? Alors que l'association de consommateurs UFC-Que Choisir affirmait mercredi qu'il était possible de laver ses masques chirurgicaux dix fois en préservant leurs capacités filtrantes, la direction générale de la Santé (DGS) appelle ce jeudi à la prudence.

"En principe, et selon les recommandations du Haut Conseil de la santé publique (HCSP), les masques chirurgicaux à usage unique doivent être jetés dans une poubelle après utilisation", a indiqué la DGS à franceinfo

Toute l'info sur

La France face à une 3ème vague d'ampleur

"Des travaux sont en cours"

Elle précise cependant que "des travaux sont en cours en France pour étudier si une éventuelle réutilisation est possible garantissant leur efficacité et leur capacité de filtration".

Lire aussi

La DGS prend ainsi le contrepied de l'UFC-Que Choisir. "Les masques chirurgicaux, normalement destinés à être jetés après quatre heures d’utilisation, conservent de très bonnes capacités de filtration après 10 lavages en machine à 60 °C", a indiqué mercredi l'association de consommateurs qui a effectué des tests, confirmant des recherches déjà faites par des scientifiques.

En mars, des chercheurs du CNRS avaient déjà assuré que les masques chirurgicaux conservaient leurs performances après un lavage jusqu’à 95°C. En septembre, Philippe Vroman, enseignant-chercheur à l’École nationale supérieure des Arts et Industries textiles (ENSAIT) de Roubaix (Nord) faisait lui aussi état, sur France Bleu, d’un test de cinq lavages, à l’issue duquel les masques avaient gardé un niveau de filtration supérieur aux masques en tissu. 

Des affirmations que les autorités sanitaires continuent, pour l'heure, de réfuter. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Une usine nucléaire iranienne touchée par un acte de "terrorisme antinucléaire"

SEPT À HUIT - La résurrection de Priscille, première femme bionique de France

EN DIRECT - Covid-19 : 30.671 personnes hospitalisées, dont 5838 en réanimation

Du Stade de France au centre vaccinal de Dreux, les vaccinodromes ont sonné bien creux ce dimanche

Lire et commenter