Cosmétiques : trois conseils pour bien choisir vos produits de soin

Santé
SANTÉ – La composition de certains savons, gels douche ou shampooings fait froid dans le dos. C'est ce que le dossier du numéro d'octobre de 60 millions de consommateurs révèle. Michel de Sarrieu, Docteur en pharmacie et directeur scientifique de Fleurance nature nous aide à y voir plus clair.

Ah qu'on est bien quand on est dans son bain chantait Henri Salvador en 1970. Reste à savoir de quoi est composé le gel douche qui fait de grosses bulles. Aujourd'hui, si prendre soin de soi est d'une facilité déconcertante, s'y retrouver dans les produits cosmétiques qui nous font vraiment du bien n'est pas si simple.

 Piocher dans la bonne catégorie 
"Les cosmétiques peuvent être classés en deux catégories : les non naturels ou conventionnels et les naturels, dans lesquels se trouvent les produits biologiques. Si votre priorité est votre santé et plus généralement l'environnement, vous choisirez en premier lieu des produits bios pour leur haute teneur en anti-oxydants et l'absence de métaux lourds ou de pesticides, puis les produits naturels, et éviterez les conventionnels. Ces derniers contiennent de nombreux ingrédients issus de l'industrie pétrochimique'' explique à metronews Michel de Sarrieu, le directeur scientifique de Fleurance nature .

  Evitez les listes de composition trop longues
Pour différencier un produit labellisé bio d'un conventionnel, il est, comme pour l'alimentation, nécessaire de lire les étiquettes. Pas toujours facile, il est vrai. Entre les noms en latin et ceux en anglais, il faudrait être une tête en chimie pour s'en sortir. Toutefois, certains composants doivent tout de même vous alerter. ''Quand, dans les versions bios, les actifs sont d'origines naturelles à l'image des huiles végétales telles que l'argan ou le jojoba, les conventionnels affichent des acides gras, des huiles minérales et du silicone. Il en va de même pour les parfums utilisés ou les colorants'' rappelle le docteur en pharmacie. A éviter,  les produits à risque , tels que les méthylisothiazolinone, méthylchloroisothiazolinone et autre phénoxyéthanol, présents dans de nombreux produits. 

 Attention aux allergènes (même dans le bio !)
Autre repère, la longueur de la composition. Si elle est obligatoire, retenez que moins elle est longue, mieux c'est. En fin de liste des ingrédients, les allergènes méritent aussi votre attention. ''Présents dans les cosmétiques conventionnels et dans les bios, ils ne sont pas tous synonymes de produits chimiques. Limonene , citronella , sous ces noms barbares se cachent des molécules naturellement présentes dans les huiles essentielles de citron, ou d'orange notamment. Mais, les fabricants ont l'obligation de les mentionner sur l'étiquetage'' Michel de Sarrieu. D'où la nécessité, pour se lancer sans craintes, ''de commencer en douceur, avec un soin hydratant pour les mains ou un lait corporel'' conclut le spécialiste. 

À LIRE AUSSI >> Prix, marques, qualité : les idées reçues sur les cosmétiques

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter