Covid-19 : à son tour, l'Europe se prépare à se vacciner

Covid-19 : à son tour, l'Europe se prépare à se vacciner

CORONAVIRUS - Après le Royaume-Uni, les Etats-Unis, mais aussi la Russie ou la Chine, l'Union européenne doit lancer sa campagne de vaccination avant la fin de l'année.

Le vaccin aux portes de l'Europe. Les 27 pays de l'Union européenne devraient pouvoir commencer à vacciner contre le Covid-19 avant la fin de l'année, et le même jour, a annoncé mercredi la présidente de la Commission européenne. Une échéance attendue de pied ferme, tandis plusieurs pays du Vieux continent, dont l'Allemagne, connaissent des chiffres inquiétants et ont dû adopter de nouvelles mesures restrictives.

À l'approche des fêtes de Noël et de fin d'année, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a pour sa part recommandé le port du masque lors des réunions familiales, mettant en garde contre un "risque élevé" de reprise de l'épidémie début 2021 en Europe.

"Enfin, d'ici une semaine, le premier vaccin sera autorisé, les vaccinations pourront commencer immédiatement (...) C'est une tâche immense", a affirmé Ursula von der Leyen devant le Parlement européen à Bruxelles. "Commençons donc aussi tôt que possible ces vaccinations, tous ensemble à vingt-sept, avec un début le même jour".

Sous la pression de Berlin, l'Agence européenne des médicaments a annoncé mardi qu'elle se pencherait le 21 décembre - une semaine plus tôt que prévu - sur le sort du vaccin Pfizer-BioNTech.

Retrouvez les dernières infos sur l'épidémie de coronavirus et les mesures anti-Covid ci-dessous

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie et les mesures sanitaires
Live

BILAN QUOTIDIEN


L'épidémie ne marque pas le pas en France : selon les chiffres communiqués ce jeudi soir par les autorités, on dénombre 358 décès supplémentaires en 24h. En outre, 22.848 cas ont été recensés en 24h (contre 21.228 jeudi dernier). Au total, 25.699 personnes sont actuellement hospitalisées (+49 depuis mercredi) dont 2.866 (+24) en réanimation.

RESTRICTIONS VOYAGES INTRA-EUROPÉENS


L'Élysée a annoncé ce jeudi l'introduction d’une obligation de présenter un test PCR réalisé 72H avant le départ pour l’ensemble des voyageurs européens à destination de la France (hors voyages dits essentiels). 


Néanmoins, les travailleurs frontaliers et le transport terrestre seront exemptés de cette obligation. 


Cette nouvelle restriction sanitaire s’appliquera à compter de dimanche 00h00.

RIO SANS CARNAVAL


Le maire de Rio de Janeiro a annoncé jeudi que sa ville renonçait à organiser en 2021 son célèbre Carnaval que les écoles de samba espéraient encore pouvoir fêter en juillet, en raison d'un rebond de l'épidémie de Covid-19. 


"Je n'ai jamais caché ma passion pour le carnaval et je connais l'importance économique de cette manifestation culturelle pour notre ville. Cependant, il me paraît insensé d'imaginer à cette heure que nous pourrons organiser le carnaval en juillet", a écrit sur Twitter Eduardo Paes. 

CAMPAGNE DE VACCINATION


Le ministre de la Santé Olivier Véran, invité de Gilles Bouleau ce jeudi soir sur TF1, espère "protéger la population française dans sa totalité en moins de six mois". Il détaille les échéances du calendrier vaccinal à atteindre dans les prochains mois.

Covid-19 : l'objectif du gouvernement est d'avoir vacciné tous les Français d'ici fin août

MASQUES


Alors que les masques FFP2 sont portés dans certains lieux publics chez deux de nos voisins européens, le ministre de la Santé Olivier Véran, invité sur TF1 ce jeudi soir, ne les recommande pas nécessairement aux Français. En revanche, il leur déconseille de porter des masques artisanaux jugés "moins filtrants".

Olivier Véran recommande de "ne plus utiliser le masque artisanal qu'on a fabriqué chez soi"

VARIANTS


Selon Santé Publique France, 131 cas de variant anglais ont été détectés sur le sol français ces 24 dernières heures, ainsi que 10 cas de variant sud-africain.

CRISE SANITAIRE 


Ce jeudi, le ministre de la Santé Olivier Véran a dévoilé sur TF1 quelques précisions sur les mesures en vigueur pour lutter contre l'épidémie en France. Fin des masques artisanaux, vaccination, réouverture des bars... On fait le point.

Vaccin, masques, variant anglais... Que faut-il retenir de l'interview d'Olivier Véran au 20h de TF1 ?

REGROUPEMENT FAMILIAL


Le Conseil d'Etat a tranché. L'institution a suspendu jeudi le gel de la délivrance de visas de regroupement familial aux conjoints et enfants d'étrangers non-européens résidant en France, décidé par le gouvernement à cause de la crise sanitaire.


Cette mesure porte "une atteinte disproportionnée au droit à la vie familiale normale et à l'intérêt supérieur de l'enfant", a estimé le Conseil d'Etat dans un communiqué accompagnant sa décision. Dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de Covid-19, le gouvernement avait décidé en mars 2020 de limiter la circulation sur le territoire national des personnes en provenance de l'étranger.

LA VACCINATION SUSPENDUE A MADRID


La région de Madrid a annoncé jeudi suspendre temporairement l'administration de vaccins contre le Covid-19 au personnel soignant. La région "se trouve déjà à court de vaccins (...) Madrid n'a pas de doses pour vacciner davantage de personnel sanitaire de première ligne", a affirmé le conseiller madrilène de la Santé, Enrique Ruiz Escudero, au sein de l'assemblée régionale.


Enrique Ruiz Escudero, membre du Parti populaire (conservateur), a mis la situation sur le compte de la "mauvaise gestion" du gouvernement national du socialiste Pedro Sanchez, qu'il accuse de léser Madrid dans la répartition des vaccins.


Selon les informations du ministère de la Santé, Madrid a reçu 176.000 doses, soit 13%, sur les 1,3 million distribuées aux 17 communautés autonomes du pays, pour une population qui représente 14% du total de l'Espagne.

NOUVEAU BAC


Le nouveau bac fait les frais de la crise sanitaire. Les premières épreuves de spécialité, qui comptent pour un tiers de la note finale, sont annulées au profit du contrôle continu en raison de la crise sanitaire, selon un courrier de Jean-Michel Blanquer adressé jeudi soir aux enseignants.


Les enseignements de ces spécialités "ne seront pas évalués au travers d'épreuves au mois de mars mais sur la base des moyennes des trois trimestres de Terminale de ces enseignements", indique ce courrier dont l'AFP a obtenu copie. 

ÉTATS-UNIS


Joe Biden annonce qu'un test négatif au Covid-19 et une quarantaine seront désormais obligatoires pour toutes personnes arrivant aux États-Unis par avion.


Le 46e président américain a également pris un décret pour rendre obligatoire, dans les bâtiments fédéraux, le port du masque que son prédécesseur n'avait endossé qu'à reculons.

DATE DE RÉOUVERTURE DES RESTAURANTS


"Toutes les dates qui circulent, c'est du vent", a lancé le ministre de l'Économie Bruno Le Maire sur LCI à propos des informations, laissant entendre que les restaurants ne pourraient rouvrir qu'en avril.

"PAS DE PASSEPORT VACCINAL"


Interrogé sur les masques, Olivier Véran estime qu'il ne faut plus recourir aux masques artisanaux.  "Le HCSP (Haut conseil de la santé publique, ndlr) recommande aux Français, et c'est la recommandation que je leur fais également, de ne plus utiliser le masque artisanal qu'on a fabriqué chez soi", a déclaré M. Véran, qui demande d'éviter également les masques industriels en tissu les moins filtrants (dits "de catégorie 2").


Concernant le passeport vaccinal, le ministre précise que "nous n'en sommes pas là. C'est une question qui pourra se poser d'ici quelques mois, nous en sommes au démarrage de la campagne de vaccination."

PAS DE RESTOS NI DE BARS POUR LE MOMENT


Interrogé sur la réouverture des bars et restaurants, le ministre de la Santé botte en touche, confirmant seulement qu'ils restent actuellement fermés : "J'espère sincèrement que nous pourrons rouvrir le plus rapidement possible les bars et restaurants".

"PAS DE REMONTÉES MÉCANIQUES"


Olivier Véran confirme sur TF1 que les remontées mécaniques ne seront pas ouvertes le 1er février, et qu'il est "très peu probable" qu'elles le soient pour les vacances d'hiver.


"Il y a peu de chances, hélas, qu'elles le soient". "

"TOUT LES CITOYENS VACCINÉS D'ICI FIN AOÛT"


Sur le rythme de 700.000 vaccinations par semaine : "Nous avons fait le choix de massivement vacciner en janvier. Il y aura des rappels de vaccinations en février. Nous aurons vaccinés 4 millions à la fin du mois de février. (...) La totalité des Français seront vaccinés d'ici la fin août, à condition d'avoir les vaccins (..) s'ils sont validés et efficaces".

"SI LE COUVRE-FEU PORTE SES FRUITS..."


Olivier Véran sur le reconfinement : "Si le couvre-feu porte ses fruits, nous serions dans un maintien de la situation épidémique. Sinon, si le virus britannique se diffusait, nous serions dans une situation type allemande."


Pourquoi pas un reconfinement dès maintenant ? "Chaque fois que nous l'avons fait, c'était pour sauver des vies et protéger l'hôpital. (...) Nous souhaitons donner la chance au couvre-feu de fonctionner."


Quid des écoles ? "Nous avons toujours fait le choix de ne pas fermer les écoles. (...) Fermer les écoles, c'est quand nous avons des doutes sur le protocole sanitaire. Or il en existe un."

"DES MESURES TYPE CONFINEMENT"


Interrogé sur le couvre-feu, Olivier Véran n'exclut pas un retour à un confinement : "Nous espérons des effets positifs. Si la situation doit évoluer, si nous sommes sur une pente épidémique à cause du variant britannique, (...) nous pourrions aller jusqu'à un reconfinement si la situation pouvait l'exiger."

"COURSE CONTRE LA MONTRE"


Selon Olivier Véran, il y a 200 à 300 cas par jour du variant britannique en France. "C'est une course contre la montre", a reconnu le ministre pour "freiner la diffusion" du virus. Ce dernier est "beaucoup plus contagieux", estime Olivier Véran. "Nous faisons tout pour l'empêcher de se diffuser sur le territoire." 


"Nous faisons du contact tracing, nous isolons les gens qui sont cas contact".

OLIVIER VÉRAN INVITÉ DU 20H DE TF1


Invité du 20h de LCI, Olivier Véran répond aux critiques sur les standards mis en place pour prendre un rendez-vous pour se faire vacciner : "C'est une tradition en France de parler des trains qui n'arrivent pas à l'heure (...). Dans 95% des cas, les choses se déroulent de manière remarquable."


"Nous ouvrons mardi 500.000 places", a précisé le ministre de la Santé. Ce dernier, regrettant un surbooking, a ajouté qu'il avait demandé aux centres de ne pas annuler les rendez-vous d'ores et déjà pris.

Info tf1/lci

VACCINATION EN FRANCE


Selon nos informations, 823.567 personnes ont été vaccinées en France au 21 janvier.

VACCINATION


Suite à la décision de l'Agence européenne du médicament d'autoriser l'utilisation d'une sixième dose pour le vaccin Pfizer, des soignants s'inquiètent que le laboratoire américain distribue moins de flacons aux pays européens.

La baisse des livraisons de Pfizer est-elle liée à une nouvelle stratégie de vaccination ?

Urgent

BILAN QUOTIDIEN


L'épidémie ne marque pas le pas en France : selon les chiffres communiqués ce jeudi soir par les autorités, on dénombre 358 décès supplémentaires en 24h. En outre, 22.848 cas ont été recensés en 24h (contre 21.228 jeudi dernier). Au total, 25.699 personnes sont actuellement hospitalisées (+49 depuis mercredi) dont 2.866 (+24) en réanimation.

LES FÊTES VONT COÛTER CHER AU ROYAUME-UNI 


Une amende de 800 livres (soit un peu plus de 900 euros) : voici à quoi s'exposent les fêtards au Royaume-Uni. Selon la BBC, cette nouvelle mesure qui entrera en vigueur la semaine prochaine concernera les fêtes rassemblant plus de 15 personnes. 


"La semaine prochaine, nous allons introduire une nouvelle amende de 800 livres pour les participants à des fêtes privées, qui doublera à chaque récidive jusqu'à un maximum de 6.400 livres", a déclaré la ministre de l'Intérieur Priti Patel. Cette dernière a dénoncé lors d'une conférence de presse "une petite minorité qui refuse de faire ce qu'il faut".


La police a distribué plus de 140 amendes pour un montant total de 39.000 livres pour des infractions liées au confinement en l'espace de deux jours à Londres, ville particulièrement touchée par le virus. Les policiers ont notamment mis fin à une fête rassemblant 40 personnes dans un logement du quartier de Brick Lane.

GELÉES


Après d'hypothétiques dates de réouverture repoussées de loin en loin, les stations de ski sont fixées sur leur sort, la saison 2021 n'aura pas lieu. Si l'exécutif dit vouloir sortir le "canon à aides", pas sûr que toutes se remettent d'une année de fermeture.

Pour les stations de ski, l'effet boule de neige d'une année blanche

DU "SURBOOKING" DANS DES CENTRES DE VACCINATIONS


Le vaccin victime de son succès ? Une trentaine de départements font face à une situation de "surbooking" dans certains centres de vaccination, a affirmé jeudi le ministre de la Santé Olivier Véran, pour qui certains "ont fait preuve de beaucoup d'enthousiasme".


"Ce n'est pas parce que vous ouvrirez plus de centres que vous aurez plus de vaccins", a réaffirmé le ministre de la Santé devant la commission des lois du Sénat. Selon lui, il a fallu répartir les doses dans plus de centres. "Il y en a plus de 900", avait-il affirmé mardi sur France Inter. 


Accusé d'aller trop lentement par l'ensemble de l'opposition et de nombreuses voix dans le monde médical, le gouvernement a avancé la vaccination des plus de 75 ans en ville au 18 janvier, ce qui a provoqué une mobilisation à la hâte pour monter des centres.

L'HÔPITAL DE DIEPPE SOUS "FORTE TENSION"


L'hôpital de Dieppe face à une situation inédite. Plus de 140 agents et 123 patients sont atteints par le Covid-19 au sein de l'établissement dont les ressources humaines sont en conséquence sous "forte tension", selon la direction.


"La situation du centre hospitalier de Dieppe est préoccupante", a indiqué la direction du groupement hospitalier de territoire (GHT) Caux maritime dans un communiqué titré "tension importante et préoccupante". Sur l'ensemble du GHT qui compte sept établissements, 176 personnels et 173 patients sont atteints par le virus. L'hôpital de Dieppe affiche près de 1.735 équivalents temps plein rémunérés, toutes catégories confondues, et 958 lits et places.


L'Agence régionale de santé (ARS) "a déclenché la réserve sanitaire régionale et nationale. On a quelques renforts qui arrivent au fur et à mesure. Ça s'organise mais il n'y en a pas pléthore non plus", a ajouté M. Esteve.

ROYAUME-UNI


Le pays a enregistré aujourd'hui 1.290 décès supplémentaires dus au coronavirus (après 1.820 mercredi), et 37.892 nouveaux cas. 


D'après les données officielles,  363.508 personnes ont été vaccinées au cours des dernières 24 heures.

LA CHINE AU SECOURS DU PAKISTAN


La Chine va offrir 500.000 doses de l'un de ses vaccins contre le Covid-19 au Pakistan, a annoncé jeudi le ministre pakistanais des Affaires étrangères Shah Mahmood Qureshi.


La Chine a promis au Pakistan que la première livraison d'un demi-million de doses serait gratuite et qu'elle lui parviendrait avant la fin du mois de janvier, avait-il auparavant déclaré à la presse. Pékin a également promis d'envoyer au Pakistan une autre livraison, d'un million de doses celle-là, avant la fin février, a ajouté le ministre, précisant que l'autorisation de l'utilisation dans l'urgence du vaccin chinois Sinopharm avait été donnée au Pakistan.


Un total de 527.146 cas de contamination et de plus de 11.000 a été enregistré au Pakistan depuis la détection du nouveau coronavirus en février 2020.

DES MESURES PLUS STRICTES EN EUROPE ?


L'agence européenne chargée des épidémies tire la sonnette d'alarme. L'agence a appelé jeudi ses membres à se tenir prêts à prendre des mesures plus strictes lors des "semaines à venir" pour contenir la progression des nouveaux variants problématiques du coronavirus, en relevant d'un cran son niveau de vigilance.


"Le message essentiel est de se préparer à une escalade rapide de la rigueur des mesures (pour contrer le virus) dans les semaines à venir afin de préserver les capacités de soins, ainsi que d'accélérer les campagnes de vaccination", écrit le Centre de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) dans sa mise à jour de l'évaluation des risques dans l'UE.

CORONAVIRUS


Si le gouvernement n'envisage pas dans l'immédiat un troisième confinement, le ministre de la Santé prévient qu'en cas d'accélération "de façon sensible" de la circulation du variant britannique, il n'aura pas d'autres options.

Un troisième confinement pour contrer la propagation du variant anglais n'est pas exclu, prévient Olivier Véran

INCOMPRÉHENSION


Malgré le couvre-feu, le stationnement payant est maintenu au-delà de 18 heures dans certaines villes. À Dijon, des automobilistes se sont fait verbaliser.

SOUTIEN AUX ETUDIANTS


Sur Twitter, le chef de l'Etat réitère la promesse formulée quelques heures auparavant au cours d'un déplacement à l'université de Paris-Saclay.

ÉPIDÉMIE


Après l’entrée en vigueur du couvre-feu national à 18h, la question de son efficacité est beaucoup discutée. Pourtant, les 15 départements où la mesure a été déployée dès le 2 janvier, la tendance est à la baisse.

Le couvre-feu à 18h a-t-il freiné l’épidémie ?

VERS DE NOUVELLES RESTRICTIONS EN ESPAGNE ?


L'Espagne à l'heure du choix : faut-il durcir les mesures prises contre le Covid ? Face à l'explosion du nombre des malades emplissant les hôpitaux, le débat s'est emparé de la classe politique. Plus de la moitié des 17 régions, dont certaines de gauche comme le gouvernement central, ont demandé sans succès mercredi l'autorisation d'avancer l'heure du couvre-feu.


Actuellement, l'état d'urgence sanitaire décrété en octobre et en vigueur jusqu'en mai permet aux régions, qui disposent de larges compétences notamment en matière de santé, d'imposer un tel couvre-feu entre 22h et 7h. Au-delà de ce dispositif, plusieurs régions dont l'Andalousie (sud), la plus peuplée d'Espagne, réclament également le droit de contraindre la population à un nouveau confinement strict.


Mais le gouvernement de Pedro Sanchez s'y refuse et affirme que l'arsenal de mesures permises par l'état d'urgence sanitaire sont suffisantes pour inverser la courbe des contagions.

TACLE


En déplacement jeudi sur le campus de Saclay, Emmanuel Macron s'est en pris à ceux qui, en France, mènent une "traque incessante de l'erreur". Une allusion probable aux polémiques sur la stratégie vaccinale de l'exécutif.

Critiques sur la gestion du Covid-19 : Emmanuel Macron fustige "une nation de 66 millions de procureurs"

PORTUGAL


Le Premier ministre annonce la fermeture des écoles pendant 15 jours. "Le principe de précaution nous impose d'interrompre toutes les activités d'enseignement pendant les quinze prochains jours", a déclaré le chef du gouvernement socialiste à l'issue d'un conseil des ministres.

VERS UN NOUVEAU CONFINEMENT ?


La mise en garde d'Olivier Véran. "Si la part de (ce) variant (ndrlr : anglais) devait augmenter de façon sensible et que nous devions suivre une trajectoire à l'anglaise, le confinement deviendrait probablement une nécessité absolue", a déclaré le ministre de la Santé ce jeudi devant la Commission des lois du Sénat.


"La propagation du variant d'origine anglaise sur le territoire français peut être un élément déterminant dans les stratégies de lutte contre l'épidémie que nous pourrions déployer dans les prochains jours et les prochaines semaines", a poursuivi le ministre, auditionné dans le cadre du projet de loi sur la prolongation de l'état d'urgence sanitaire.


"Quand je parle d'une course contre la montre, je pèse mes mots. (...) C'est un facteur déterminant pour les jours, les semaines et les mois à venir, et je parle aussi en jours", a-t-il insisté.

VACCINS


Le laboratoire américain Pfizer, qui a développé avec la biotech allemande BioNTech l'un des deux premiers vaccins autorisés en Europe contre le Covid-19, a indiqué jeudi avoir commencé à adapter ses livraisons après avoir relevé le nombre de doses disponibles par flacon.


Jusqu'à récemment, le laboratoire livrait les pays acheteurs sur la base de cinq doses de vaccin par flacon. Mais les centres de vaccination parvenaient à en tirer six doses, ce qui alimentait l'espoir de pouvoir vacciner davantage de personnes.


En se basant sur une recommandation, le 8 janvier, de l'Agence européenne du médicament, qui "a autorisé l'utilisation de l'extra-volume présent dans les flacons de vaccin, considérant qu'il correspondait à une sixième dose", il est "donc possible désormais d'extraire six doses et non plus cinq dans les flacons", précise Pfizer, jeudi, dans un courriel à l'AFP. Le producteur adapte donc ses livraisons en conséquence, ce qui revient à diminuer le nombre de flacons distribué à chaque pays. 

"DES MESURES JUSQU'A L'AUTOMNE PROCHAIN"


Auditionné au Sénat par la Commission des lois au sujet du projet de loi pour la prorogation de l’état d’urgence sanitaire, Olivier Véran a reconnu que des mesures sanitaires seront toujours d'actualité ces prochains mois : "Nous ciblons 15 millions de personnes vaccinées d’ici avant l’été. Cela représente une grosse partie de la population à risque de forme grave… Quoi que, si on ajoute toutes les personnes qui sont en maladie chronique, plus les personnes âgées de 60 ans et plus, on est plus proches des 25 à 30 millions de personnes."


"Ce qui veut dire que, même avec la meilleure organisation et tous les approvisionnements qui arriveraient en temps et en heure, nous ne pourrions avoir vacciné tous les publics fragiles d'ici l'été. (...) Raison pour laquelle nous demandons la poursuite des mesures sanitaires jusqu'à l'automne. C’est mathématiquement défendable."

CLUSTERS A L'HOPITAL DE COMPIEGNE


Ce mercredi, le centre hospitalier de Compiègne-Noyon comptait sur ses deux établissements 172 patients infectés par le nouveau coronavirus, et 70 professionnels. Tous les services sont concernés.

Compiègne : plus de 240 cas de Covid-19 recensés à l'hôpital

LAGARDE


La virulence de la pandémie de coronavirus fait peser des "risques de dégradation" des perspectives de retour à la croissance dans la zone euro, a déclaré jeudi la présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, lors d'une conférence de presse.


"L'intensification de la pandémie pose des risques pour les perspectives économiques à court terme", a déclaré Mme Lagarde aux journalistes, après que le conseil des gouverneurs de l'institution a laissé inchangé son programme de soutien monétaire à l'économie affectée par l'épidémie de Covid-19.

SPOUTNIK V


L'Allemagne est disposée à aider la Russie, en dépit des tensions actuelles, à développer son vaccin Spoutnik V contre le Covid-19, a déclaré jeudi Angela Merkel.


"Au-delà de toutes les différences politiques qui sont actuellement importantes, nous pouvons néanmoins travailler ensemble dans le cadre d'une pandémie, dans un domaine humanitaire", a expliqué la chancelière lors d'une conférence de presse.

IRLANDE


L'Irlande compte avoir vacciné tous ses citoyens contre le nouveau coronavirus d'ici septembre si les stocks de vaccins le permettent, a indiqué jeudi le ministre de la Santé Stephen Donnelly. 


"Nous établissons notre programme (de vaccination) sur la base d'un stock de vaccins qui permettrait à chaque citoyen d'être vacciné d'ici septembre", a déclaré le ministre devant la chambre basse du Parlement. 

LIBAN


Le Liban a décidé jeudi de prolonger de deux semaines un confinement strict, décrété au départ jusqu'au 25 janvier, pour enrayer une progression exponentielle des cas de nouveau coronavirus et soulager les hôpitaux saturés, dans un pays en pleine crise économique.


Imposée depuis le 14 janvier, "la fermeture totale est prolongée jusqu'au 8 février à 05H00 du matin (03H00 GMT)", a annoncé le Conseil suprême de défense dans un communiqué.

DEMANDE D'ASILE


La demande d'asile en France a chuté de 41% en 2020 sous l'effet du Covid, a indiqué ce jeudi le ministère de l'Intérieur.

VERS UNE RESTRICTION DU TOURISME PAR SOLIDARITE ?


La Belgique va plaider jeudi auprès de ses partenaires de l'UE pour interdire temporairement les voyages d'agrément hors du territoire national, en solidarité avec les secteurs d'activité empêchés de travailler, a déclaré sa cheffe de la diplomatie Sophie Wilmès.

CREATION D'UN "CHEQUE PSY"


Emmanuel Macron a annoncé jeudi la création d'un "chèque psy" pour permettre aux étudiants en situation de mal-être à cause de la crise du Covid-19 de pouvoir consulter un psychologue et suivre des soins.


Il s'agit de "permettre à tous les jeunes qui en ont besoin d'accéder beaucoup plus facilement et avec une prise en charge, à un professionnel - psychologue, psychiatre - quand ils en ont besoin", a expliqué le chef de l'Etat au cours d'un échange avec des étudiants de Paris-Saclay (Essonne). L'Elysée a précisé à l'AFP que ce chèque concernera à partir du 1er février "tous les étudiants qui le souhaitent".

2e VAGUE PLUS MEURTRIERE EN AFRIQUE


La deuxième vague de l'épidémie de Covid-19 se révèle plus meurtrière en Afrique, où le taux de mortalité dépasse désormais la moyenne mondiale, a annoncé jeudi le Centre de contrôle et de prévention des maladies (Africa CDC).


Le taux de mortalité du nouveau coronavirus en Afrique s'établit désormais à 2,5% des cas recensés, au-dessus de la moyenne mondiale de 2,2%, a expliqué le directeur cette agence spécialisée de l'Union africaine (UA), John Nkengasong, lors d'une conférence de presse.

TURKMENISTAN 


Le Turkménistan, l'un des rares pays à n'avoir fait état d'aucune contaminations par le nouveau coronavirus, vaccinera contre le Covid-19 les sportifs étrangers participant cette année aux compétitions sur son sol, ont annoncé jeudi les médias d'Etat. Cette ex-république soviétique recluse doit organiser en septembre un tournoi qualificatif régional pour la coupe Davis de tennis et, en octobre, les championnats du monde de cyclisme sur piste.

Infos précédentes

Alors que la France suit le lent chemin d'un déconfinement très progressif, le gouvernement met en place les mesures pour ne pas perdre les fruits du mois de reconfinement. Cela passe notamment par la pose des premiers jalons des plans de vaccination d'ici la fin de l'année 2020 ou le début de l'année 2021. 

Suivez les dernières informations en direct dans le live ci-dessus.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 346 morts et près de 23.000 nouveaux cas enregistrés en 24 heures en France

Procédure de destitution : les étapes qui attendent Donald Trump

EN IMAGES - Investiture de Joe Biden : 13 photos pour l'Histoire

Covid-19 : l'explosion des variants est-elle provoquée par le vaccin Pfizer ?

EN DIRECT - Joe Biden veut que 100 millions de vaccins soient administrés dans les 100 premiers jours de son mandat

Lire et commenter