Covid-19 : à son tour, l'Europe se prépare à se vacciner

Covid-19 : à son tour, l'Europe se prépare à se vacciner

CORONAVIRUS - Après le Royaume-Uni, les Etats-Unis, mais aussi la Russie ou la Chine, l'Union européenne doit lancer sa campagne de vaccination avant la fin de l'année.

Le vaccin aux portes de l'Europe. Les 27 pays de l'Union européenne devraient pouvoir commencer à vacciner contre le Covid-19 avant la fin de l'année, et le même jour, a annoncé mercredi la présidente de la Commission européenne. Une échéance attendue de pied ferme, tandis plusieurs pays du Vieux continent, dont l'Allemagne, connaissent des chiffres inquiétants et ont dû adopter de nouvelles mesures restrictives.

À l'approche des fêtes de Noël et de fin d'année, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a pour sa part recommandé le port du masque lors des réunions familiales, mettant en garde contre un "risque élevé" de reprise de l'épidémie début 2021 en Europe.

"Enfin, d'ici une semaine, le premier vaccin sera autorisé, les vaccinations pourront commencer immédiatement (...) C'est une tâche immense", a affirmé Ursula von der Leyen devant le Parlement européen à Bruxelles. "Commençons donc aussi tôt que possible ces vaccinations, tous ensemble à vingt-sept, avec un début le même jour".

Sous la pression de Berlin, l'Agence européenne des médicaments a annoncé mardi qu'elle se pencherait le 21 décembre - une semaine plus tôt que prévu - sur le sort du vaccin Pfizer-BioNTech.

Retrouvez les dernières infos sur l'épidémie de coronavirus et les mesures anti-Covid ci-dessous

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie et les mesures sanitaires
Live

CASTEX


"Nous n'avons pas de stocks ou de vaccins cachés qu'on voudrait garder pour nous, pour ne pas vacciner les gens", a assuré le Premier ministre Jean Castex, invité lundi de C à Vous sur France. "On a des stocks parce qu'on les planifie. La vaccination des personnes de plus de 75 ans commence aujourd'hui, elle va monter en charge. Effectivement, il y a des centres pour lesquels on a dû revoir les allocations de vaccin. Mais je vous le dis, les choses vont monter en charge." 

RECONFINEMENT


"Je veille à un équilibre, qui peut être mis en cause quasiment tous les jours. Nous devons nous réserver des capacités d'action, le confinement en est une", a fait savoir le Premier ministre Jean Castex, invité lundi de C à Vous sur France 5. "Acceptez que nous le fassions, quand nous l'estimons en notre âme et conscience, par rapport à des situations épidémiques qui le justifient. On reste encore aujourd'hui, grâce aux mesures anticipées qu'on avait pris et grâce aux efforts des Français dans une situation favorable."

VACCINATION


"Avant que les vaccins donnent à la population une immunité suffisante, on est sûr qu'il y en a pour plusieurs mois en France comme ailleurs", a annoncé le Premier ministre Jean Castex, invité lundi de C à Vous sur France 5, rappelant que les gestes barrières "vont durer".  "Nous sommes obligés de ne pas baisser la garde face au virus. La vaccination est un immense espoir et nous allons tout faire pour qu'il se concrétise."

SOIRÉE CLANDESTINE


L'auteur de violences contre les forces de l'ordre venues interrompre une soirée clandestine auquel il participait, samedi soir dans la banlieue de Grenoble, a été condamné à des travaux d'intérêt général, a annoncé lundi le parquet.  Ce participant de la soirée, qui a réuni quelque 200 personnes à Saint-Martin-d'Hères, a été condamné lundi en comparution immédiate "à 105 heures de travail d'intérêt général, avec une incarcération de trois mois en cas d'inexécution, conformément aux réquisitions du parquet", a précisé le procureur de la République de Grenoble Éric Vaillant.

CHYPRE


Après quatre années record, l'île méditerranéenne de Chypre a vu le nombre de visiteurs chuter de 84% en 2020 après avoir été touchée de plein fouet par l'épidémie de nouveau coronavirus, ont annoncé lundi les autorités. La crise sanitaire a décimé l'industrie touristique cruciale pour Chypre, les arrivées de visiteurs dégringolant de 3,97 millions en 2019 à 631.609 l'année dernière, selon les statistiques officielles du gouvernement chypriote. 


Le secteur du tourisme contribue habituellement pour environ 15% du produit intérieur brut (PIB), générant près de 2,7 milliards d'euros en 2019. Mais les arrivées de voyageurs ont chuté après que Chypre a imposé des mesures de confinement pour endiguer l'épidémie.  En décembre, seules 9.682 arrivées ont été enregistrées, soit une chute de 91% par rapport au même mois de l'année dernière. 

UNIVERSITÉ


Le Premier ministre Jean Castex a évoqué la possibilité d'un retour des étudiants en classe au second semestre. "Si la situation sanitaire s'améliore, ce n'est pas le cas aujourd'hui, ils seront effectivement dans nos premières priorités", a indiqué le chef du gouvernement, invité lundi de C à Vous sur France 5.

CASTEX


"Nous n'avons pas de stocks ou de vaccins cachés qu'on voudrait garder pour nous, pour ne pas vacciner les gens", a assuré le Premier ministre Jean Castex, invité lundi de C à Vous sur France. "On a des stocks parce qu'on les planifie. La vaccination des personnes de plus de 75 ans commence aujourd'hui, elle va monter en charge. Effectivement, il y a des centres pour lesquels on a dû revoir les allocations de vaccin. Mais je vous le dis, les choses vont monter en charge." 

Urgent

VACCINATION


Depuis le début de la campagne vaccinale le 26 décembre, 479.873 Français ont ainsi été vaccinées parmi les publics prioritaires définis par les autorités sanitaires. La Normandie (1079 personnes vaccinées sur 100.000 habitants) et la Bourgogne-Franche-Comté (1024 sur 100.000) sont les meilleurs élèves, suivent la Nouvelle-Aquitaine (870 sur 100.000), l'Occitanie (834 sur 100.000) et le Grand Est (793 sur 100.000).

Urgent

BILAN QUOTIDIEN EN FRANCE


Le bilan s'alourdit ce lundi avec 404 nouveaux décès liés au Covid-19 lors des dernières 24 heures, selon les chiffres actualisés de Santé publique France (SpF). Il s'agit d'un record depuis le 30 novembre dernier, portant le total de morts à 70.686 depuis le début de la pandémie.


Comme chaque lundi, le nombre de cas est moins élevé. 3736 nouvelles contaminations ont été recensés depuis dimanche. 25.584 personnes sont toujours hospitalisées (+ 349 par rapport à la veille), dont 2803 en réanimation (+37).

DISNEYLAND PARIS


Disneyland Paris, première destination touristique privée en Europe, a repoussé sa date de réouverture au 2 avril, en raison de la crise sanitaire qui perdure en Europe, selon un communiqué publié lundi sur son compte Twitter.


"Compte tenu de la situation sanitaire actuelle en Europe, Disneyland Paris n'ouvrira pas le 13 février prochain comme annoncé précédemment", a indiqué le parc d'attractions. "Si les conditions le permettent, nous rouvrirons Disneyland Paris le 2 avril 2021", précise-t-il. Cette date est toutefois "susceptible d'évoluer" selon le contexte sanitaire.

ITALIE


Une Italienne de 108 ans, testée positive au coronavirus en mai, est devenue une des personnes les plus âgées dans le monde à être vaccinée contre le Covid-19, a annoncé lundi sa maison de retraite. Fatima Negrini, qui soufflera ses 109 bougies le 3 juin, a reçu l'injection lundi avec d'autres résidents, a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'institut Anni Azzurri San Faustino de Milan. "L'arrivée du vaccin pour elle et tous les pensionnaires et le personnel (...) représente un moment de grande joie et un premier pas vers un retour à un quotidien paisible", a souligné Matteo Tessarollo.

BELGIQUE


La Belgique, qui redoute une propagation rapide du variant britannique du Covid-19, va faire effectuer un test de dépistage à 2800 personnes, dans douze écoles, après la découverte d'un foyer dans une maison de retraite à Houlthulst, en Flandre occidentale. Une centaine de personnes ont été contaminées. Trois de ses résidents sont décédés.


Lundi le bourgmestre Joris Hindryckx a précisé à l'AFP qu'au total "130" personnes étaient infectées sur sa commune de quelque 10.000 habitants, en comptant, outre la maison de retraite, les résidents malades d'un autre établissement de soins, De Veugels, qui accueille des handicapés. Par précaution, afin d'endiguer la propagation, les autorités de Flandre occidentale mèneront mardi et mercredi une campagne de dépistage, avec un bus itinérant, auprès d'environ 2300 élèves et 500 adultes les encadrant.

VACCINATION


Lancée fin décembre dans plusieurs pays, la vaccination continue de s'étendre dans le monde, avec plus de 40 millions de doses désormais administrées. Où avance-t-on le plus vite ? Et où en est la France ? Réponse dans notre carte interactive.

CARTE - Covid-19 : dans quels pays vaccine-t-on le plus ? Où en est la France ?

IMMUNITÉ


L'immunité contre le Covid-19 pourrait durer au moins six mois, grâce aux cellules-mémoires qui gardent une trace de l'infection et réactivent la protection immunitaire en cas de réinfection, selon une étude parue lundi. "Ces résultats suggèrent que les individus qui ont été infectés par le SARS-CoV-2 peuvent potentiellement développer une réponse (immunitaire) rapide et efficace en cas de réexposition au virus", indique le journal Nature, qui publie ces travaux.


Menée par des chercheurs de la Rockefeller University à New York, cette étude porte sur 87 personnes qui ont été infectées par le coronavirus, examinées un peu plus d'un mois puis un peu plus de 6 mois après leur infection. Elle montre que le niveau des anticorps, produits par l'organisme pour se défendre contre l'infection, diminue avec le temps. En revanche, celui des lymphocytes B est demeuré constant. Ces cellules, qui font partie des globules blancs, gardent en mémoire une infection : elles peuvent déclencher à nouveau la production d'anticorps en cas de nouvelle infection par le même agent pathogène.

VACCINATION


Le directeur général de l'Agence régionale de santé (ARS) d'Île-de-France Aurélien Rousseau a affirmé lundi à l'AFP que l'approvisionnement des centres de vaccination se faisait "à flux tendu", alors que les élus locaux se plaignent d'avoir reçu moins de doses qu'espéré.


"Tout ce qu'on a comme doses, on l'utilise", a-t-il assuré, dénombrant déjà 77.000 personnes vaccinées dans sa région et en prévoit 80.000 de plus cette semaine et autant la semaine prochaine. Cela inclut 600 Ehpad, dont la moitié recevra cette semaine "un peu plus de 20.000 doses pour les résidents et personnels" volontaires. Un "flux prévu depuis longtemps" et stocké "dans les congélateurs en attendant cette opération", a-t-il précisé.


En parallèle, l'ARS attend mardi une livraison de 53.000 doses du vaccin Pfizer, dont 45.000 pour les "centres ambulatoires" destinés aux personnes de plus de 75 ans ou malades "à haut risque".

NORVÈGE


La Norvège a souligné lundi qu'il n'y avait pas de lien établi entre le vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19 et des décès de personnes vaccinées recensées dans le royaume, tout en recommandant une évaluation médicale avant de vacciner les personnes âgées et très fragiles. Depuis le début de la campagne de vaccination fin décembre, le pays scandinave a enregistré 33 décès de personnes âgées ayant reçu une première dose, selon le dernier pointage des autorités.


Parmi les 13 cas étudiés de plus près pour l'instant, "ce sont tous des gens qui étaient très âgés, fragiles et avaient des maladies graves", a souligné la directrice de l'autorité norvégienne de santé publique, Camilla Stoltenberg, lors d'une conférence de presse. "Concernant la cause des décès il n'y a pas eu d'analyse", a-t-elle également précisé. "Le plus important c'est de se souvenir qu'il y a 45 personnes qui meurent chaque jour dans les établissements médicalisés en Norvège. Donc ce n'est pas établi qu'il y ait une surmortalité ou que ce soit lié aux vaccins", a souligné la responsable sanitaire.

ROYAUME-UNI


Le gouvernement britannique s'est fixé comme objectif de vacciner d'ici à la mi-février 15 millions de personnes prioritaires : les plus de 70 ans, les résidents des maisons de retraites et leurs soignants, ainsi que les personnels de santé en première ligne. Plus de quatre millions de personnes ont déjà été vaccinées depuis le lancement début décembre de la campagne de vaccination, a indiqué le Premier ministre Boris Johnson à la télévision britannique.


Par ailleurs, l'exécutif a aussi décidé d'élargir "d'ici la fin janvier" les plages horaires avec un projet pilote de vaccination 24 heures sur 24 dans les hôpitaux de Londres, a indiqué lundi sur Sky News le secrétaire d'État à la vaccination Nadhim Zahawi : "Plus on descend dans les tranches d'âge, plus il devient pratique pour les gens de se faire vacciner tard dans la nuit et au petit matin". 

RESTRICTIONS


La perspective de la réouverture des remontées mécaniques le 20 janvier s'éloigne de plus en plus. Quant aux lieux de culture, la reprise n'est pas envisagée avant la fin du couvre-feu.

Stations de ski, lieux de culture... vers un maintien des fermetures au-delà du 20 janvier

PROJECTION


Selon l'Inserm, le variant britannique devrait dominer en France "entre fin février et mi-mars". Un scénario déjà avancé, dimanche, par le Pr Arnaud Fontanet, membre du Conseil scientifique, dimanche, et jeudi par le Pr Bruno Lina qui coordonne la cartographie de sa circulation.

Covid-19 : le variant britannique dominant en France "entre fin février et mi-mars"

SRI LANKA


Le Sri Lanka a annoncé lundi que les touristes étrangers seraient autorisés à entrer sur son territoire à partir de jeudi, avec toutefois quelques restrictions et ce, après 10 mois de mise en sommeil de son industrie touristique en raison de la pandémie de Covid-19. L'île de 21 millions d'habitants accueillera les touristes étrangers en dépit de l'augmentation des cas dans l'espoir de sauver un secteur hôtelier qui était déjà en souffrance depuis les attentats de Pâques 2019, selon un communiqué du Bureau officiel de promotion tourisme. 


"Toutes les mesures de précaution ont été mises en place pour faire de l'île une destination aussi saine, sûre et sereine que possible pour les visiteurs", se lit le communiqué annonçant l'ouverture dès jeudi. Les visiteurs ne pourront séjourner qu'au sein d'établissements compris dans une liste restreinte de 55 hôtels et ne seront toutefois pas autorisés à se déplacer sur l'île qu'accompagnés de responsables au cours des deux premières semaines.

CORONAVIRUS


L'OMS et Pékin auraient pu agir plus vite au début de l'épidémie de Covid-19, ont conclu les experts indépendants chargés d'évaluer la riposte mondiale, pour qui la propagation du virus a bénéficié d'une "épidémie en grande partie cachée". 


Dans son second rapport qui doit être présenté mardi lors d'une réunion à l'Organisation mondiale de la santé, ce panel d'experts souligne qu'"en se référant à la chronologie initiale de la première phase de l'épidémie, on constate qu'il aurait été possible d'agir plus vite sur la base des premiers signes". "Il est clair pour le Groupe indépendant que des mesures de santé publique auraient pu être appliquées plus énergiquement par les autorités chinoises locales et nationales en janvier", écrit-il encore.


Les experts pointent également du doigt la lenteur de l'OMS à l'heure de réunir son comité d'urgence au début de la pandémie et les hésitations à déclarer l'urgence sanitaire internationale. "On ne voit pas clairement pourquoi il ne s'est pas réuni avant la troisième semaine de janvier, ni pourquoi il n'a pu d'emblée s'entendre sur la déclaration d'une urgence de santé publique de portée internationale", indiquent-ils. Il s'agit du degré d'alerte le plus élevé pour une épidémie.

INDE


Le gouvernement indien a intensifié lundi ses efforts pour renforcer la confiance dans les vaccins contre le Covid-19, alors que près d'un tiers de la population appelée à se faire vacciner dans le cadre de la campagne nationale ne s'est pas présenté. Selon le gouvernement, seulement 224.000 sur les 300.000 vaccinations prévues ont été effectuées au cours des deux premiers jours de la campagne lancée samedi. 


"Les gens ont très peur. Nous ne pouvons forcer personne à se faire vacciner, c'est sur la base du volontariat", a ajouté le médecin, sous couvert de l'anonymat. Dans la capitale New Delhi, 53% de la population seulement ont été vaccinés, selon un responsable de la santé.

BRÉSIL


Le gouvernement brésilien lance finalement lundi sa campagne nationale de vaccination contre le Covid-19, deux jours plus tôt que prévu, sous la pression des gouverneurs des États du pays et particulièrement de celui de São Paulo. "Après avoir entendu les gouverneurs, nous avons décidé de distribuer aujourd'hui même les vaccins aux (27) États" de la fédération brésilienne, qui "pourront commencer à vacciner" immédiatement, a déclaré lundi le ministre de la Santé Eduardo Pazuello.

 

À Rio de Janeiro, un des États les plus touchés par la pandémie qui a fait 210.000 morts au Brésil, les premières vaccinations étaient prévues à 21h (heure française) près de l'emblématique statue du Christ Rédempteur.

JAPON


La variante britannique du virus, plus contagieuse, a été détectée pour la première fois au Japon chez trois personnes qui ne s'étaient pas rendues au Royaume-Uni. "Étant donné que la variante a été détectée chez des personnes qui ne se sont jamais rendues (au Royaume-Uni), nous pouvons supposer qu'elles ont été contaminées au Japon", a déclaré à la presse le responsable de l'Institut national des maladies infectieuses, Takaji Wakita. 


 Une enquête pour savoir si ces trois personnes ont pu fréquenter des personnes ayant voyagé au Royaume-Uni est en cours, selon le ministère de la Santé.

OMS


Le patron de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a averti lundi que le monde ferait face à un "échec moral catastrophique" si les pays riches accaparaient les vaccins contre le Covid-19 au détriment des pays pauvres. "Je dois être franc. Le monde est au bord d'un échec moral catastrophique, et le prix de cet échec sera payé par les vies et les moyens de subsistance dans les pays les plus pauvres du monde", a affirmé le directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé.


Dans un discours à l'ouverture d'une réunion du conseil exécutif de l'organisation onusienne à Genève, il a fustigé l'attitude "égoïste" des pays riches et vivement critiqué les fabricants de vaccins qui recherchent l'approbation réglementaire dans les États riches plutôt que de soumettre leurs données à l'OMS pour obtenir un feu vert à l'échelle mondiale pour l'utilisation du vaccin. "Seulement 25 doses ont été administrées dans un des pays au revenu le plus bas. Pas 25 millions, pas 25.000, juste 25", a-t-il déploré.


 "La situation est aggravée par le fait que la plupart des fabricants ont donné la priorité à l'approbation réglementaire dans les pays riches où les bénéfices sont les plus élevés, plutôt que de soumettre des dossiers complets à l'OMS", a-t-il poursuivi. "Non seulement cette approche égoïste met en danger les plus pauvres et les plus vulnérables dans le monde, mais elle est également vouée à l'échec."

PARTAGE DE DONNEES SUR LES EFFETS DU VACCIN


Israël a obtenu un stock de vaccins anticoronavirus du géant pharmaceutique Pfizer en échange notamment du partage rapide de données sur les effets de cette immunisation sur sa population, selon un accord consulté lundi par l'AFP.


L'Etat hébreu a lancé il y a près d'un mois une campagne de vaccination "sans précédent" contre le Covid-19. Elle a déjà permis d'administrer la première des deux doses nécessaires du vaccin Pfizer-BioNtech à plus de deux des neuf millions d'habitants, à l'heure où de nombreux Etats occidentaux peinent à obtenir suffisamment de doses.

"PENURIE DE VACCINS" SELON MARTINE AUBRY


"Que le gouvernement dise la vérité! Qu'on ne recommence pas la même histoire qu'avec les masques ou les tests", a exhorté lundi la maire de Lille, Martine Aubry, alertant sur une  "pénurie de vaccins" au moment où la vaccination contre le Covid-19 s'élargit aux plus de 75 ans.


"Ma conviction c'est qu'on est vraiment en pénurie de vaccins" a affirmé la maire socialiste, faisant part d'une "grande inquiétude" à l'AFP, après avoir assisté au démarrage d'un des deux centres de vaccination ouverts par la ville. La mairie a ouvert ces deux centres, à la capacité respective de 800 et 840 personnes par semaine, pour la vaccination, mais s'est vu refuser d'en ouvrir plus, a-t-elle rapporté.

LINE RENAUD


La comédienne et chanteuse Line Renaud, 92 ans, a été vaccinée lundi contre le Covid-19 à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) où elle habite, qualifiant la vaccination d'"acte de solidarité collective", a constaté un journaliste de l’AFP.


"J’étais réticente. J’avais plutôt décidé d’attendre. Devant l’ampleur de l’épidémie, j’ai décidé d’y aller. Et je suis contente d’avoir pris la décision", a déclaré Line Renaud, peu après avoir reçu la piqûre au centre de vaccination de sa ville.


"Ce que je peux dire aux personnes encore réticentes, c'est que c’est une question de vie pour soi et pour les autres. C’est un acte de solidarité collective", a ajouté la chanteuse, une des figures publiques les plus populaires en France.

EFFETS SECONDAIRES


L'Agence des médicaments norvégienne a annoncé la semaine dernière que la mort de 13 personnes âgées fragiles après une première injection pourrait être liée à des effets secondaires du vaccin. 

En Norvège, une enquête ouverte après le décès de patients âgés ayant reçu le vaccin Pfizer

BILAN 


La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 2.031.048 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 11H00 GMT.


Plus de 94.964.590 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie, dont au moins 57.817.100 sont aujourd'hui considérés comme guéris.

LE VARIANT ANGLAIS DOMINANT EN FRANCE D'ICI MI-MARS 


L'Inserm indique dans un rapport que le variant britannique représentait 1,4% des contaminations détectées en France lors de la première semaine de janvier, estimant qu'il deviendra dominant "entre fin février et mi-mars". L'institut prévient par ailleurs que "les nouvelles hospitalisations hebdomadaires devraient atteindre le niveau du pic de la première vague (environ 25,000 hospitalisations) entre mi-février et début avril, en l’absence de mesures". Et relève que "ces résultats montrent la nécessité de renforcer les mesures de distanciation sociale et d’accélérer la campagne de vaccination pour faire face à la menace du variant".

CHINE


La Chine a confiné lundi environ trois millions d'habitants supplémentaires dans le nord-est du pays, après de nouveaux cas de Covid-19 liés à un représentant de commerce ayant été en contact avec des personnes âgées. Les autorités ont largement enrayé l'épidémie depuis le printemps 2020, grâce à des quarantaines, au filtrage des voyageurs arrivant de l'étranger, au suivi des déplacements ou encore aux dépistages massifs.


La survenue de centaines de cas ces dernières semaines -- même s'ils sont très loin d'atteindre les niveaux enregistrés en Europe et aux Etats-Unis -- a toutefois provoqué une réponse forte, avec confinements et grandes campagnes de tests obligatoires. Le ministère chinois de la Santé a encore fait état lundi de 109 nouveaux malades du Covid-19, dont près d'un tiers dans la province du Jilin, limitrophe de la Corée du Nord.

LETTONIE


La Lettonie va faire campagne en russe également sur la sécurité des vaccins afin de contrer la "désinformation" et faire décoller le taux de vaccination, a annoncé lundi le ministre de la Santé. A l'issue de la visite d'un hôpital à Riga, Daniels Pavluts a déclaré que la situation était "très problématique" à Dunebourg (Daugavpils), la deuxième ville lettone où la population est majoritairement russophone. M. Pavluts a évoqué "une désinformation" à propos des vaccins dans les médias en russe, jointe à une "propagande anti-vaccins" plus internationale.

"REVENU MINIMUM"


La maire LR du 7e arrondissement de Paris Rachida Dati a mis Emmanuel Macron en garde contre une "bombe à retardement" si le fossé se creuse entre étudiants favorisés et moins favorisés, en demandant pour ces derniers un "revenu minimum" le temps de la crise.


"Emmanuel, je vous demande que la question étudiante soit prise en compte à chaque nouvelle étape de la gestion de cette crise", affirme dans une lettre ouverte au chef de l'Etat Mme Dati, qui reproche aux gestionnaires de "découvrir à présent une situation étudiante dont ils ne savent rien".

MALAWI


La toute première série de restrictions pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 est entrée en vigueur lundi au Malawi, où les cas flambent, a annoncé le chef de l'Etat, passant outre une décision judiciaire ayant interdit jusque là tout confinement.


A l'inverse des autres pays du continent, la vie quotidienne n'a pas connu de changement dans ce pays d'Afrique australe, depuis qu'en avril la Haute cour du pays (qui fait office notamment de juge constitutionnel) a bloqué une décision de confinement prise par le gouvernement. Les magistrats avaient estimé insuffisantes les mesures prises pour compenser la perte des moyens d'existence de la population de ce pays très pauvre, dont la plupart des habitants travaille de façon informelle et où dont plus de la moitié des citoyens vit sous le seuil d'extrême pauvreté.

CAMPAGNE


Invité de LCI ce lundi matin, le Pr Gilbert Deray considère que la campagne de vaccination a démarré lentement en France, alors que l’urgence est réelle.

Vaccination : "C’est une guerre éclair, ce n’est pas un marathon", juge le Pr Gilbert Deray

MARCHES BOURSIERS 


De l'Europe à l'Asie en passant par les Etats-Unis, les indices boursiers semblent immunisés contre les mauvaises nouvelles qui s'accumulent en ce début d'année, des plans de licenciement - Michelin, Accor, Ford, Air Canada - aux inquiétudes sur les variants du Covid-19.


Wall Street a franchi début janvier un nouveau record, en Allemagne le Dax évolue à son plus haut niveau historique, le bitcoin a dépassé pour la première fois de son histoire le seuil de 40.000 dollars et la valorisation de Tesla a atteint le niveau stratosphérique de 800 milliards de dollars. 

COUPE DE FRANCE


Les clubs de Ligue 2 font leur entrée dans une Coupe de France 2020/21 au format inédit face aux restrictions liées au Covid-19, avec un choc entre Auxerre et Troyes, mardi soir. La 104e édition de la "Vieille Dame" a été scindée en deux voies censées se rejoindre au stade des seizièmes de finale: celle des amateurs, dont les compétitions restent suspendues, et celle des équipes de L1 et L2.


Sur les vingt écuries de l'antichambre qui s'affrontent mardi et mercredi, la moitié atteindra les 32es de finale où les attendent les formations de l'élite.

PECRESSE


La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse a jugé lundi que le débat sur un passeport vaccinal, "prématuré" car il créerait "des injustices" entre Français vaccinés et non vaccinés, se posera prochainement, en particulier à l'approche de l'été sur le sujet du tourisme.


"Pour moi ce débat est prématuré car le vaccin protège ceux qui sont vaccinés", et un passeport vaccinal "serait totalement injuste" car "cela reviendrait à donner des droits à un nombre infime de personnes vaccinées alors que l'immense majorité attend les vaccins", a-t-elle expliqué sur BFMTV et RMC.

PALMARES MICHELIN


Comme tous les ans et malgré la crise sanitaire, le célèbre "Guide Michelin" va distribuer ce lundi ses prestigieuses étoiles aux restaurants du monde entier.

Alors que les restaurants restent fermés, le guide Michelin dévoile son palmarès 2021

IMMUNITE


Alors que l'épidémie sévit en Europe ou en Amérique du Nord, une région du monde semble épargnée : l'Asie orientale. Au-delà d'une politique sanitaire efficace, leur faible nombre de cas, au regard de la population, pourrait s'expliquer par une immunité "naturelle" selon certains scientifiques.

Les habitants d'Asie de l'Est bénéficient-ils d'une immunité face au Covid ?

EMIRATES


Le groupe de la compagnie aérienne de Dubaï, Emirates, a annoncé lundi un programme de vaccination contre le nouveau coronavirus de son personnel basé aux Emirats arabes unis, qui compte des dizaines de milliers d'employés. "La campagne de vaccination a débuté ce (lundi) matin, la priorité étant accordée aux employés de première ligne, notamment le personnel naviguant, les pilotes et autres employés", a déclaré le groupe dans un communiqué.

OLIVIER VERAN 


"Nous sommes en flux tendu", a déclaré ce lundi Olivier Véran, depuis le CHU de Grenoble au premier jour de la vaccination grand public en France. Et d'ajouter : "chaque semaine, à chaque fois que dès doses nous seront livrées, elles correspondront à des créneaux de rendez-vous dans les 800 centres du pays et permettront de vacciner davantage de Français"

RETARD DE LIVRAISON PFIZER/BIONTECH


Le retard de livraison de vaccins anti-Covid de Pfizer/BioNTech sera rattrapé "à la fin du 1er trimestre", a assuré lundi la ministre déléguée à l'Industrie Agnès Panier-Runnacher, qui s'est cependant dite "vigilante". "Le calendrier prévoit une baisse de livraison de 140.000 doses cette semaine et, à partir de la semaine prochaine, nous aurons 520.000 livraisons hebdomadaires", comme initialement prévu, a-t-elle dit sur CNews.


"Nous rattraperons à la fin du 1er trimestre le retard de cette semaine. (...) Pfizer nous garantit quelque chose de quasiment indolore, mais nous serons vigilants", a ajouté la ministre, évoquant "un challenge (industriel) énorme" pour répondre à des commandes massives.

VERAN


"A terme, il y aura évidemment des doses pour tout le monde", a indique ce lundi Olivier Véran devant le CHU de Grenoble, au premier jour de la vaccination grand public en France. "Nous avons de quoi vacciner 2,4 millions de Français d'ici la fin du mois de février", a-t-il assuré.


Et de poursuivre : "On ne fait pas de stocks cachés, dès qu'on a les vaccins, on les déploie". 

DURCISSEMENT 


Face à la menace des variants du nouveau coronavirus, la préfecture de Guadeloupe a annoncé durcir les conditions d'entrée sur son territoire en instaurant un isolement de sept jours pour les nouveaux arrivants.

Covid-19 : isolement obligatoire pour les voyageurs arrivant en Guadeloupe

TOURISME A DUBAÏ 


Le nombre des contaminations a beau augmenter, Dubaï garde ses portes grandes ouvertes aux touristes qui fuient les confinements imposés à travers le monde pour contenir la pandémie de nouveau coronavirus.


Pendant que d'autres destinations touristiques appliquent de lourdes restrictions pour contrôler la crise sanitaire, le tapageur émirat du Golfe vibre au son du brouhaha des bars branchés et au rythme des photos de gratte-ciel ou de désert partagées sur Instagram.

VACCINATION EN ENTREPRISE


Faut-il autoriser la vaccination en entreprise ? "Pourquoi pas", a estimé ce lundi sur Franceinfo le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, "à certaines conditions".

DECES DE PERSONNES AGEES VACCINEES EN NORVEGE 


"Beaucoup d'éléments laissent penser que le vaccin n'est pas impliqué" dans la mort de ces personnes âgées en Norvège, a estimé ce lundi sur RTL  le professeur Alain Fischer, "Monsieur vaccin" du gouvernement.


Pou rappel, l'Agence des médicaments a annoncé la semaine dernière que la mort de 13 personnes âgées fragiles en Norvège après une première injection pourrait être liée à des effets secondaires du vaccin. 

OPEN D'AUSTRALIE


Les dizaines de stars du tennis placées en stricte quarantaine dans des hôtels avant l'ouverture de l'Open d'Australie ne bénéficieront d'"aucun régime de faveur" pour s'entraîner, ont affirmé lundi les autorités sanitaires australiennes.


Contraints de taper des balles contre les murs de leur chambre, des joueurs ont appelé à un assouplissement des mesures d'isolement pour être prêts à disputer le premier tournoi du Grand Chelem de l'année, qui doit débuter le 8 février. 


Ce week-end, des passagers ont été testés positifs au Covid-19 sur trois des 17 vols qui transportaient les joueurs et leur entourage.

GILBERT DERAY / VACCINATION


Selon le médecin, "la vaccination a démarré lentement, probablement parce qu’on s’est adressé à ceux dont on pensait qu’ils voulaient pas se faire vacciner". Plusieurs raisons expliqueraient cela, poursuit le Pr Gilbert Deray qui a visé le recueil du consentement, qui serait trop formalisé. "On ne s’est pas dit qu’il fallait mener une guerre éclair, car c’est une guerre éclair, ce n’est pas un marathon", a-t-il souligné.

Infos précédentes

Alors que la France suit le lent chemin d'un déconfinement très progressif, le gouvernement met en place les mesures pour ne pas perdre les fruits du mois de reconfinement. Cela passe notamment par la pose des premiers jalons des plans de vaccination d'ici la fin de l'année 2020 ou le début de l'année 2021. 

Suivez les dernières informations en direct dans le live ci-dessus.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vaccins : "Il n'y a pas de stocks cachés" assure Jean Castex

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Investiture de Joe Biden : le FBI craint une menace venant de la Garde nationale

Fin du "Muslim ban", retour dans l'accord de Paris... ce que Joe Biden fera dès son investiture

L'acteur Jean-Pierre Bacri est mort à l'âge de 69 ans

Lire et commenter