Covid-19 : à son tour, l'Europe se prépare à se vacciner

Covid-19 : à son tour, l'Europe se prépare à se vacciner

CORONAVIRUS - Après le Royaume-Uni, les Etats-Unis, mais aussi la Russie ou la Chine, l'Union européenne doit lancer sa campagne de vaccination avant la fin de l'année.

Le vaccin aux portes de l'Europe. Les 27 pays de l'Union européenne devraient pouvoir commencer à vacciner contre le Covid-19 avant la fin de l'année, et le même jour, a annoncé mercredi la présidente de la Commission européenne. Une échéance attendue de pied ferme, tandis plusieurs pays du Vieux continent, dont l'Allemagne, connaissent des chiffres inquiétants et ont dû adopter de nouvelles mesures restrictives.

À l'approche des fêtes de Noël et de fin d'année, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a pour sa part recommandé le port du masque lors des réunions familiales, mettant en garde contre un "risque élevé" de reprise de l'épidémie début 2021 en Europe.

"Enfin, d'ici une semaine, le premier vaccin sera autorisé, les vaccinations pourront commencer immédiatement (...) C'est une tâche immense", a affirmé Ursula von der Leyen devant le Parlement européen à Bruxelles. "Commençons donc aussi tôt que possible ces vaccinations, tous ensemble à vingt-sept, avec un début le même jour".

Sous la pression de Berlin, l'Agence européenne des médicaments a annoncé mardi qu'elle se pencherait le 21 décembre - une semaine plus tôt que prévu - sur le sort du vaccin Pfizer-BioNTech.

Retrouvez les dernières infos sur l'épidémie de coronavirus et les mesures anti-Covid ci-dessous

Toute l'info sur

La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie et le déconfinement
Live

LA MARTINIQUE CONFINÉE


Le préfet de la Martinique annonce le reconfinement de l'île pour trois semaines. "Face à des indicateurs préoccupants", les autorités ont décidé de restreindre les déplacements "entre 5h et 19h dans une limite de 10 km", avec une attestation en cas de déplacement au-delà. Le couvre-feu a également été ramené à 19h. Ces nouvelles mesures entreront en vigueur vendredi à 19h.


Selon les dernières données, la Martinique possède un taux d'incidence proche de 1000 cas pour 100.000 habitants, associé à un taux de vaccination de moins de 20%. Le nombre de personnes hospitalisées pour Covid-19 y est désormais supérieur aux pics des précédentes vagues.

LA MARTINIQUE CONFINÉE


Le préfet de la Martinique annonce le reconfinement de l'île pour trois semaines. "Face à des indicateurs préoccupants", les autorités ont décidé de restreindre les déplacements "entre 5h et 19h dans une limite de 10 km", avec une attestation en cas de déplacement au-delà. Le couvre-feu a également été ramené à 19h. Ces nouvelles mesures entreront en vigueur vendredi à 19h.


Selon les dernières données, la Martinique possède un taux d'incidence proche de 1000 cas pour 100.000 habitants, associé à un taux de vaccination de moins de 20%. Le nombre de personnes hospitalisées pour Covid-19 y est désormais supérieur aux pics des précédentes vagues.

AUX ÉTATS-UNIS, L'INCITATION VACCINALE PREND DE L'AMPLEUR


Aux États-Unis, certains États serrent la vis pour inciter à la vaccination. "L'État de New York va exiger que tous les employés de l'État soient vaccinés ou subissent un test de dépistage régulier. Nous travaillons avec les syndicats de l'État pour mettre en œuvre ce programme rapidement et équitablement. Il entrera en vigueur avant la fête du Travail", le "Labor Day" qui a lieu le 6 septembre, a tweeté le gouverneur Andrew Cuomo, se calant ainsi sur la Californie, qui a fait la même annonce cette semaine.


La semaine dernière, le maire de New York, Bill de Blasio, avait déjà annoncé qu'il exigerait que les 300.000 fonctionnaires de la ville soient vaccinés ou se fassent tester de manière hebdomadaire. Ce mercredi, il a ajouté que la ville offrirait, à partir de vendredi, 100 dollars à toute personne qui irait se faire injecter une dose de vaccin dans un centre déployé par la mairie, un cadeau qui s'ajoute à la panoplie de récompenses imaginées outre-Atlantique depuis le lancement de la vaccination.

QUAND LE COVID CHANTE


Le Dr Gilbert Deray, médecin à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris), a présenté sur LCI le Covid-19 sous une forme surprenante, puisque le virus... chante ! Écoutez.

DÉCORRÉLATION ENTRE HOSPITALISATIONS ET TESTS POSITIFS


Le ministre de la Santé Olivier Véran a expliqué mardi qu'un décalage, à attribuer à la vaccination, est observé entre les cas positifs et les nouvelles hospitalisations. Quelle différence avec les vagues précédentes ?

"Décorrélation entre hospitalisations et diagnostics" : que disent les chiffres des précédentes vagues ?

GOOGLE VA EXIGER LE VACCIN AUX EMPLOYÉS DE SES BUREAUX


Le géant internet Google a annoncé ce mercredi qu'il exigerait de tous ses employés amenés à se rendre dans ses locaux qu'ils soient vaccinés, une mesure annoncée alors que de plus en plus d'organismes publics franchissent le pas aux États-Unis.


L'obligation sera mise en place "dans les prochaines semaines" outre-Atlantique, avant d'être étendue à d'autres régions du monde "dans les prochains mois", a indiqué le directeur général, Sundar Pichai, dans un communiqué, tout en précisant qu'elle ne s'appliquerait pas dans les pays où le vaccin n'est pas encore accessible facilement.

ROSELYNE BACHELOT FAIT LE POINT


Pass sanitaire, aides aux secteurs les plus touchés, fréquentation des cinémas... La ministre de la Culture Roselyne Bachelot fait le point sur LCI.

ROSELYNE BACHELOT "PAS FAVORABLE" À LA VACCINATION OBLIGATOIRE POUR TOUS


"Je ne suis pas favorable" à la vaccination obligatoire pour toute la population, indique Roselyne Bachelot sur LCI. "Nous n'en sommes pas là dans la pandémie. Il y a un débat sur les libertés individuelles qui est légitime, il mérite d'être posé. Les mesures actuelles sont un juste équilibre, dans l'état actuel de la pandémie."

"NOUS AIDERONS LES SECTEURS CULTURELS À TRAVERSER CE TROU D'AIR"


"Nous sommes le pays qui a le plus aidé le secteur culturel et nous allons continuer", affirme la ministre de la Culture Roselyne Bachelot sur LCI. "D'abord, en maintenant les aides transversales, en établissant des aides secteur par secteur si c'est utile, et nous sommes en train de réfléchir sur les prêts garantis par l'État pour étaler les remboursements. Nous aiderons les secteurs culturels à traverser ce trou d'air."

BAISSE DE FRÉQUENTATION DES LIEUX DE CULTURE "DE 41%" DEPUIS LE PASS SANITAIRE


"Nous sommes sur une baisse de 41%" de fréquentation des lieux de culture depuis la mise en place du pass sanitaire, indique Roselyne Bachelot sur LCI. "C'est une baisse très importante qui impacte une saison cinématographique qui avait très bien démarré. Il faut voir comment ces chiffres évoluent. Il y aura une clause de revoyure le 30 août."

"IL Y A SIX MOIS, NOUS AURIONS FERMÉ LES LIEUX DE CULTURE"


"Le ministre de la Santé rappelait les chiffres : même s'il y a une décélération dans l'augmentation, il ne s'agit pas de relâcher la garde", avertit la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, sur LCI. "Ce qui a changé et ce qui est positif, c'est qu'il y a six mois, on aurait fermé les lieux de culture et d'éducation. Là, avec la vaccination et le pass sanitaire, nous pouvons affronter une épidémie grave en laissant les lieux de culture ouverts."

NOUVELLES MESURES EN CORSE ET DANS LE VAUCLUSE


Le préfet de Corse-du-Sud, Pascal Lelarge, a décidé de rendre à nouveau obligatoire le port du masque à Ajaccio, dans la station balnéaire de Porticcio et à Baléone qui rassemble plusieurs centres commerciaux de la périphérie d'Ajaccio, à l'exception des espaces naturels et des plages. Cette mesure, en vigueur jusqu'au 18 août, ne s'applique pas aux personnes pratiquant une activité physique ou disposant d'un certificat médical justifiant de cette dérogation.


Même mesure dans le Vaucluse, département touristique, où la préfecture a décidé d'étendre l’obligation du port du masque pour toutes les personnes de onze ans et plus dans les rassemblements publics, les transports publics, les lieux de culte, les rues et espaces publics où la distanciation physique d'au moins deux mètres ne peut être respectée.

JEAN-MICHEL BLANQUER FAIT LE POINT


Vaccination des professeurs et des élèves, rentrée scolaire... Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, fait le point sur TF1 et LCI.

PLUS DE 90% DES PROFESSEURS VACCINÉS À LA RENTRÉE ?


"À la rentrée, d'après les enquêtes, au moins 90% des professeurs seront vaccinés", estime Jean-Michel Blanquer sur TF1 et LCI. "Il faudra tendre vers 100%. Je pense que nous n'aurons pas besoin d'avoir recours à l'obligation vaccinale pour les professeurs."

"PAS DE PASS SANITAIRE À L'ÉCOLE"


"Il n'y aura pas de pass sanitaire à l'école", rappelle le ministre de l'Éducation nationale sur TF1 et LCI. "Tous les élèves seront accueillis à la rentrée. Les parents seront associés et doivent signer une autorisation de vaccination des élèves."

EN CAS DE CONTAMINATION, "LES ÉLÈVES NON VACCINÉS RESTERONT CHEZ EUX"


"Dans l'enseignement secondaire, grâce à la vaccination, nous aurons peu de contaminations", prévoit Jean-Michel Blanquer sur TF1 et LCI. "Dès qu'il y aura une contamination, les élèves non vaccinés resteront chez eux, tandis que les vaccinés pourront être en classe. Cette formule nous permet d'assurer la continuité pédagogique."

"AU MOINS 600.000 TESTS SALIVAIRES" DANS LES ÉCOLES PRIMAIRES


Jean-Michel Blanquer indique qu'il y aura "au moins 600.000 tests salivaires par semaine dans les écoles primaires" à partir de la rentrée. Il y aura toujours fermeture de la classe en cas de contamination.

BLANQUER VEUT UNE "RENTRÉE LA PLUS NORMALE POSSIBLE"


"La rentrée scolaire doit être la plus normale possible", affirme le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, sur TF1 et LCI. "L'objectif est que les enfants aillent le plus possible à l'école. Cela doit aussi être une rentrée pragmatique : nous nous adaptons à la situation. C'est pour cette raison que nous faisons un protocole sanitaire."

61,1% DES FRANÇAIS ONT REÇU UNE INJECTION


Depuis le début de la campagne de vaccination en France, 41.188.399 personnes ont reçu au moins une injection (soit 61,1% de la population totale), selon les chiffres communiqués ce mercredi par le ministère de la Santé.


Plus de 34 millions de Français ont désormais un schéma vaccinal complet, soit 51% de la population totale.


Ce mercredi, 765.797 nouvelles injections ont été réalisées, dont plus de 460.000 premières doses.

VACCINATION AU ZIMBABWE


Le Zimbabwe a approuvé le vaccin américain Johnson & Johnson pour une utilisation d'urgence, premier vaccin produit par un pays occidental à être autorisé dans le pays, en proie à une troisième vague.


Seuls des vaccins chinois, indien et russe ont été approuvés jusqu'à présent dans ce pays de l'Afrique australe, qui entretient des relations peu amicales avec les pays occidentaux.

ISOLEMENT AUX JEUX OLYMPIQUES


Testées positives, placées en quarantaine dans un hôtel et privées de compétition à Tokyo, des sportives néerlandaises ont exprimé leur grande frustration, dénonçant ce qu'elles qualifient de "prison olympique", et ont exigé davantage de temps à l'air libre.


Tous les sportifs venus au Japon pour participer aux Jeux olympiques de Tokyo sont soumis à des tests quotidiens et s'ils sont positifs, doivent s'isoler ou être hospitalisés. Mardi, l'organisation olympique néerlandaise avait déjà fustigé les conditions d'isolement "inacceptables" de six membres de sa délégation à Tokyo, enfermés dans de "très petites pièces" sans aération ni lumière du jour.

DÉCÈS D'UN JEUNE HOMME APRÈS UNE INJECTION DE VACCIN


Un jeune homme âgé de 22 ans est décédé lundi, quelques heures après une première injection du vaccin Pfizer. Une enquête a été ouverte "en recherche des causes de la mort".

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

VACCINATION EN OUTRE-MER


En Outre-mer, plus de 1,8 million de doses de vaccin ont été livrées depuis le début de la campagne, dont plus de 1,3 million injectées.

FIN DE LA QUARANTAINE EN ANGLETERRE : LA FRANCE ÉCARTÉE


Le ministère britannique des Transports a annoncé que les citoyens de l'Union européenne ainsi que les Américains pleinement vaccinés seront désormais exemptés de quarantaine à leur arrivée en Angleterre. Une mesure qui ne s'applique pas pour la France.

Angleterre : les Européens vaccinés contre le Covid-19 exemptés de quarantaine… sauf les Français

ISRAËL AUTORISE LA VACCINATION DES 5-11 ANS VULNÉRABLES


Les enfants âgés de 5 à 11 ans risquant des complications graves liées au Covid-19 pourront être vaccinés dès le 1er août en Israël, ont indiqué ce mercredi des responsables de la santé de l'État hébreu.


"Il s'agit d'une autorisation spéciale et chaque vaccination sera étudiée au cas par cas", a précisé un porte-parole du ministère à l'AFP. "La vaccination de (tous les) enfants âgés de 5 à 11 ans n'est pas recommandée à ce stade."

POURQUOI L'EXÉCUTIF DURCIT LE TON EN GUADELOUPE


En raison de taux d'incidence qualifiés de "stratosphériques" par Gabriel Attal, la Guadeloupe sera à nouveau placée en état d'urgence sanitaire ce mercredi. Le Plan blanc a également été déclenché au CHU, face à un afflux important de malades.

Faible couverture vaccinale, taux d'incidence "stratosphériques"... Pourquoi l'exécutif durcit le ton en Guadeloupe

LES HOSPITALISATIONS ENCORE EN HAUSSE


Des indicateurs toujours dans le rouge. Selon les dernières données, 7208 personnes sont actuellement hospitalisées pour une infection au Covid-19 dans le pays, soit 71 de plus en 24 heures. 992 se trouvent en réanimation, soit une hausse de 14 patients en une journée.


En outre, 27.934 nouveaux cas ont été recensés au cours des dernières 24 heures, soit une hausse de 29% par rapport à mercredi dernier.


40 nouveaux décès sont également à déplorer ces dernières 24 heures, portant le bilan total à plus de 111.700 depuis le début de la pandémie.

Urgent

LE VACCIN MODERNA AUTORISÉ POUR LES 12-17 ANS


La Haute autorité de santé (HAS) approuve l'utilisation du vaccin Moderna pour les 12-17 ans.


"Dans le contexte d'une circulation forte du variant Delta, la HAS valide l'intégration du vaccin Moderna dans la stratégie vaccinale", élargie aux adolescents depuis la mi-juin avec l'autorisation donnée à une vaccination avec le produit Pfizer-BioNTech, a annoncé l'instance publique indépendante, dans un communiqué.

LA QUATRIÈME VAGUE EN COURBES


Le fondateur de CovidTracker, Guillaume Rozier, a publié des courbes comparant la situation sanitaire actuelle avec le début de la deuxième vague, observée il y a un an.


Les admissions à l'hôpital, en réanimation et les décès sont actuellement à un niveau similaire à l'été 2020. Un décrochage est toutefois observé avec les nouveaux cas, bien plus importants qu'il y a un an.

LES VÉRIFICATEURS


Jean-Michel Claverie a assuré samedi sur LCI qu'il ne fallait pas s'inquiéter du variant Delta. Une position jugée contraire à la raison scientifique par la Société française de virologie.

Covid-19 : la Société Française de Virologie se désolidarise d'un virologue qui minimise l'épidémie

DEUX RENCONTRES DE LIGUE 2 REPORTÉES


La Ligue de football professionnel a décidé de reporter deux matchs de Ligue 2 du Sporting club de Bastia qui compte plusieurs joueurs positifs. "Après avis de la commission nationale Covid de la Fédération française de football concernant le nombre de joueurs du SC Bastia testés RT-PCR positifs et absents de manière certaine pour les matchs contre Quevilly Rouen et l'AS Nancy Lorraine", la Ligue a décidé de reporter ces deux matchs, explique-t-elle dans un communiqué.


Mardi, le club bastiais, qui vient de faire son retour en Ligue 2, avait annoncé cinq nouveaux cas parmi les membres de l'équipe première, portant "à 9 le nombre total de personnes positives".

PRÈS DE 250.000 NOUVEAUX RENDEZ-VOUS


Mardi, plus de 245.000 personnes ont pris rendez-vous pour une première dose sur Doctolib, indique la plateforme. 80% de ces rendez-vous concernent des moins de 50 ans.

DES TESTS SALIVAIRES PAS ASSEZ FIABLES


La Haute autorité de santé (HAS) estime ce mercredi que les tests salivaires rapides de dépistage "présentent des performances trop hétérogènes", et "suspend" donc sa recommandation de prise en charge de ces dispositifs par la Sécurité sociale.


De "nouvelles données disponibles révèlent une grande variabilité des résultats obtenus, remettant en cause leur efficacité. Par ailleurs, des alternatives fiables présentant les mêmes niveaux d'acceptabilité ou de rapidité existent désormais", explique la HAS dans un communiqué. Ces tests, dits "intégrés", donnent un résultat sur la présence ou non du virus en quarante minutes environ, à partir d'un échantillon de salive.

ENTRÉE EN VIGUEUR DU PASS SANITAIRE


Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a indiqué ce mercredi que le pass sanitaire élargi aux trains ou aux restaurants, notamment, entrera en vigueur le 9 août prochain. Il a toutefois promis "un temps de tolérance".

Covid-19 : le pass sanitaire élargi entrera en vigueur le 9 août

INFORMATION JUDICIAIRE OUVERTE APRÈS LE DÉCÈS D'UN JEUNE VACCINÉ


Une information judiciaire en "recherche des causes de la mort" a été ouverte après le décès lundi d'un Sétois de 22 ans, vacciné quelques heures auparavant, mais qui aurait aussi ingéré un aliment auquel il était allergique, a appris l'AFP de source judiciaire. Une autopsie sera réalisée à l'initiative du juge d'instruction, a ajouté le parquet de Montpellier. 


Mais selon le parquet, "l'autopsie ne sera sans doute pas conclusive". "En effet, même s'il est établi à l'issue que le décès résulterait d'une allergie, il est d'ores et déjà fait état de ce que le jeune homme aurait absorbé peu avant son décès un aliment pour lequel il avait une allergie connue", a-t-il poursuivi. Des investigations complémentaires seront "sans doute nécessaires".

50 MILLIONS DE VACCINÉS FIN AOÛT ?


Selon les prévisions de la plateforme Doctolib, 49,95 millions de Français (soit 74,1% de la population totale) auront reçu au moins une dose de vaccin le 31 août prochain. Parmi eux, près de 43,5 millions (soit 64,5%) seront pleinement vaccinés.


Pour rappel, le gouvernement vise 50 millions de primo-vaccinés fin août.

DÉBUT DE LA VACCINATION EN TANZANIE


La Tanzanie a lancé ce mercredi sa campagne de vaccination, après une année de déni de la pandémie dans ce pays d'Afrique de l'Est sous le président John Magufuli, décédé en mars. Le pays, où les autorités se sont refusées aux couvre-feux et aux confinements imposés chez ses voisins, est l'un des derniers du continent à entreprendre de vacciner sa population.


En succédant à John Magufuli, la nouvelle présidente Samia Suluhu Hassan a largement révisé la politique du défunt président, qui prônait essentiellement la prière et les produits naturels pour venir à bout du Covid-19. À l'inverse, elle a notamment créé un comité d'experts chargé de conseiller le gouvernement et a voulu montrer l'exemple en étant la première à recevoir le vaccin, lors d'une cérémonie officielle.

250 MILLIONS DE DOSES POUR COVAX


Le système Covax s'attend à recevoir 250 millions de doses de vaccins fournies par les donateurs au cours des six à huit prochaines semaines pour venir en aide aux pays les plus pauvres, a annoncé mercredi l'Organisation mondiale de la Santé.


Covax, qui est censé permettre à ces États ou territoires de recevoir gratuitement des vaccins financés par des nations plus prospères, a pour le moment distribué 152 millions de doses à 137 d'entre eux.

PASS SANITAIRE DANS LES TRANSPORTS, MODE D'EMPLOI


La présentation du pass sanitaire sera demandée dans les transports à partir du 9 août. Elle sera réservée néanmoins aux trajets considérés comme de longue distance.

Le pass sanitaire dans les transports, mode d'emploi

GABRIEL ATTAL FAIT LE POINT


Pass sanitaire, vaccination, état d'urgence, écoles, courbe des nouvelles contaminations... Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a fait le point sur la situation sanitaire, à l'issue du dernier Conseil des ministres.

ROYAUME-UNI : PLUS DE QUARANTAINE POUR LES EUROPÉENS VACCINÉS... MAIS PAS POUR LES FRANÇAIS


Les voyageurs complètement vaccinés arrivant en Angleterre de l'Union européenne et des États-Unis seront désormais exemptés de quarantaine, une mesure réclamée par le secteur du tourisme et les expatriés, a annoncé ce mercredi le gouvernement britannique. Cette mesure entrera en vigueur à partir de lundi matin, a précisé le ministre des Transports Grant Shapps.


Toutefois, la France n'est pas concernée par cet allègement des mesures. "Des règles distinctes vont continuer de s'appliquer pour les arrivées de France", a précisé le ministère dans un communiqué.

LA FIN DU PASS SANITAIRE AVANT LE 15 NOVEMBRE ?


Nous pouvons "souhaiter" et "espérer" que le pass sanitaire prenne fin avant la date prévue du 15 novembre, assure Gabriel Attal. "L'accélération massive de la vaccination est essentielle pour lutter contre la pandémie. Nous n'utiliserons le pass sanitaire que tant que cela sera nécessaire. Dès lors que nous n'aurons plus besoin du pass sanitaire, nous ne l'utiliserons plus."

UN CONSEIL DE DÉFENSE AURA LIEU DURANT L'ÉTÉ


"Au moins" un Conseil de défense se déroulera durant la trêve estivale, avant le prochain Conseil des ministres prévu le 25 août, précise Gabriel Attal.

PROTOCOLE À L'ÉCOLE : "C'EST L'ASSURANCE DE L'ÉCOLE POUR TOUS"


"Depuis le début de la crise, le choix de l'école nous différencie de tous les autres pays", indique Gabriel Attal pour justifier le nouveau protocole à l'école à partir de la rentrée. "Nous avons laissé les écoles ouvertes, l'éducation est sacrée. Ce nouveau protocole vise à l'assurance de l'école pour tous dans le nouveau contexte de l'épidémie. Ce qui va être appliqué à l'école n'est, ni plus ni moins, que ce qui est appliqué pour tous les Français."

"LES JEUNES PEUVENT ÊTRE AU CŒUR DE LA SOLUTION"


"En se protégeant, en protégeant leurs proches, les jeunes peuvent être au cœur de la solution" contre la pandémie, juge Gabriel Attal, qui rappelle que la vaccination leur sera proposée en milieu scolaire en septembre. Mais "c'est dès maintenant qu'il faut se faire vacciner pour une rentrée sereine".

LE PASS SANITAIRE, "UN OUTIL PRÉCIEUX" QUI ENTRERA EN VIGUEUR LE 9 AOÛT


"Nous sommes des farouches défenseurs des libertés", répond Gabriel Attal aux opposants aux nouvelles mesures. "Le pass sanitaire est un petit outil, précieux, qui peut sauver beaucoup de vies." Il entrera en vigueur le 9 août.


Selon le porte-parole du gouvernement, 4,7 millions d'injections ont eu lieu la semaine dernière. Il s'agit d'un "exploit" que la France doit réitérer "chaque semaine". À ce jour, "plus d'un Français sur deux est pleinement vacciné, et trois Français sur cinq ont reçu une première dose. Ce boom vaccinal est porteur d'espoir. Cela peut faire baisser le pic d'hospitalisations prévu pour la quatrième vague."

L'IMPACT SUR LES HÔPITAUX "DEUX À TROIS FOIS MOINS IMPORTANT"


Selon le porte-parole du gouvernement, il existe "une décorrélation" entre les nouveaux cas et les hospitalisations. "L'impact (sur les hospitalisations) est deux à trois fois moins important que lors des vagues précédentes", précise Gabriel Attal à l'issue du Conseil des ministres.

Urgent

ÉTAT D'URGENCE SANITAIRE DÉCRÉTÉ DANS TROIS NOUVEAUX TERRITOIRES


"Nous avons décidé de déclarer l'état d'urgence sanitaire en Guadeloupe, à Saint-Martin et Saint-Barthélémy", annonce Gabriel Attal. "Cela entrera en vigueur à minuit afin de permettre aux préfets de prendre toutes les mesures sanitaires" nécessaires pour soulager les services hospitaliers, a-t-il précisé, évoquant un couvre-feu ou un confinement.


"En Guadeloupe, seule 15 % de la population est complètement vaccinée", alors qu'à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, "le taux d'incidence atteint 1714 cas pour 100.000 habitants", a-t-il souligné.

"LA SITUATION SANITAIRE EST PRÉOCCUPANTE"


"La situation sanitaire continue de s'aggraver et est préoccupante", indique le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, à l'issue du Conseil des ministres. "Nous avons 97% plus de cas que la semaine dernière. La carte de France est presque entièrement rouge, et même rouge écarlate par endroits. Dans plus de la moitié des régions, le taux d'incidence fait plus que doubler. En France métropolitaine, il est supérieur à 200 dans 23 départements. Le littoral méditerranéen et la façade Atlantique sont les plus touchés."

PASS SANITAIRE : PROMULGATION LE 6 AOÛT ?


D'après ce qu'a indiqué un conseiller du gouvernement à LCI, l'exécutif évite de souligner que l'hôpital ne croule actuellement pas sous la pression liée au Covid-19. Objectif : encourager la vaccination. 


La même source nous affirme que Matignon est confiant quant à la possibilité d'une promulgation de la loi sur le pass sanitaire le 6 août. 


Enfin, les manifestations anti-pass sanitaire sont "minoritaire dans le pays", juge le gouvernement, selon ce conseiller, qui exclut la comparaison avec le mouvement des Gilets jaunes.

REPORT DE LA LEVÉE DES RESTRICTIONS EN NORVÈGE 


La Norvège a annoncé ce mercredi repousser à nouveau la levée quasi totale de ses restrictions sanitaires, prévue pour début août, à cause de l'évolution du variant Delta sur son sol et dans d'autres pays européens. 


"Courant juillet, le variant Delta est devenu, comme prévu, le variant dominant en Norvège", a déclaré lors d'une conférence de presse son ministre de la Santé Bent Høie, soulignant que la part des contaminations dues à ce variant "augmentaient" dans le royaume. 


"L'évolution dans plusieurs pays européens affectés par le Delta est inquiétante, même dans les pays où la couverture vaccinale est plus élevée qu'en Norvège (...) Le gouvernement a donc (...) choisi de ne pas mettre en œuvre la quatrième phase du plan de réouverture maintenant", a-t-il annoncé. 


Alors que cette ultime levée de restrictions avait déjà été repoussée début juillet à fin juillet ou début août, la situation sera désormais réévaluée "mi-août" selon le ministre de la Santé. "Je pense que nous ouvrirons totalement cet automne, mais nous souhaitons que plus de personnes soient vaccinées", a indiqué à la chaîne publique NRK la Première ministre Erna Solberg.

Infos précédentes

Alors que la France suit le lent chemin d'un déconfinement très progressif, le gouvernement met en place les mesures pour ne pas perdre les fruits du mois de reconfinement. Cela passe notamment par la pose des premiers jalons des plans de vaccination d'ici la fin de l'année 2020 ou le début de l'année 2021. 

Suivez les dernières informations en direct dans le live ci-dessus.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

EN DIRECT - Covid-19 : la Martinique se reconfine dès vendredi

PHOTO - Emmanuel Macron préside un conseil des ministres depuis son avion, un fait inédit

Covid-19 : le pass sanitaire élargi entrera en vigueur le 9 août

Mort de Jean-François Stévenin : qui sont ses enfants les acteurs Sagamore, Robinson, Salomé et Pierre ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.