L'Agence du médicament alerte sur les effets cardiaques indésirables de l'hydroxychloroquine

L'Agence du médicament alerte sur les effets cardiaques indésirables de l'hydroxychloroquine

MÉDICAMENTS - L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) alerte sur les effets indésirables de l'hydroxychloroquine, de nature cardiaque. Au moins quatre patients traités par cette molécule sont décédés depuis la fin du mois de mars.

Le débat autour de l'hydroxychloroquine fait toujours rage, y compris parmi les scientifiques. Ce vendredi, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a publié une note dans laquelle elle avertit que les effets indésirables signalés chez des malades du coronavirus traités par hydroxychloroquine dessinaient un "signal de vigilance important". Ces patients semblent présenter une "fragilité particulière" sur le plan cardiaque.

"Les malades du Covid sont plus fragiles sur le plan cardiovasculaire et donc plus susceptibles que les personnes lambda d'avoir des problèmes avec des médicaments qui sont délétères pour le cœur" tels que l'hydroxychloroquine, a expliqué à l'AFP Dominique Martin, directeur général de l'Agence nationale de sécurité du médicament.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Lire aussi

C'est ce qui ressort d'une enquête de pharmacovigilance lancée fin mars, qui a recensé en un peu moins de deux semaines "une centaine de cas d'effets indésirables en lien avec des médicaments utilisés chez des patients infectés par le Covid-19, dont 82 cas graves dont 4 cas de décès", détaille l'ANSM. "La majorité des cas d'effets indésirables se répartissent par moitié entre lopinavir/ritonavir", un traitement contre le VIH commercialisé notamment sous le nom de Kaletra, "et hydroxychloroquine", un dérivé de l'anti-paludéen chloroquine utilisé en temps normal contre le lupus et la polyarthrite rhumatoïde. Ce dernier traitement est vanté par le professeur Didier Raoult, qui l'administre dès l'apparition des premiers symptômes de la maladie. 

Sept arrêts cardiaques, dont quatre ont conduit au décès

Les effets indésirables de nature cardiaque, la moitié du total, ont fait l'objet d'une analyse particulière. Il en ressort que "quasiment tous" (43 sur 53) ont été signalés chez des patients traités "avec l'hydroxychloroquine, seule ou en association (notamment avec l'azithromycine)", un antibiotique. Ainsi, sept arrêts cardiaques ont ainsi été signalés, dont quatre ont conduit au décès.

Ce sont des effets secondaires "connus" de l'hydroxychloroquine, "mais il semble qu'ils soient majorés chez les patients du Covid", qui présentent souvent un déficit en potassium, élément essentiel à la contraction des muscles, et notamment du coeur, tandis que les données disponibles laissent penser que le nouveau coronavirus a aussi une toxicité propre sur le coeur.

Selon l'ANSM, "ces informations (...) constituent un signal important" et renforcent la nécessité de limiter l'usage de ces médicaments "à l'hôpital, sous étroite surveillance médicale", alors que plusieurs voix dans le monde médical et politique réclament la possibilité de pouvoir prescrire l'hydroxychloroquie de façon plus large, notamment par les médecins généralistes.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : Wejdene éliminée, Bilal Hassani arrive en tête du classement

"Indemnité inflation" : Emmanuel Macron défend son refus de baisser les taxes sur le carburant

EN DIRECT - Covid-19 : une prime exceptionnelle de 400 euros pour les employés des restaurants universitaires

La reine Elizabeth II a passé la nuit à l'hôpital pour des "examens préliminaires"

Alec Baldwin réagit après avoir tiré et tué Halyna Hutchins sur le tournage de "Rust"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.