Covid-19 : après la troisième dose de vaccin, faudra-t-il une quatrième injection ?

Covid-19 : après la troisième dose de vaccin, faudra-t-il une quatrième injection ?

VACCINATION - Dès le mois de décembre, tous les Français de plus de 50 ans seront invités à réaliser leur dose de rappel contre le Covid-19, déjà ouverte depuis septembre aux plus de 65 ans. Faut-il anticiper une quatrième injection en 2022 ?

Une partie de la population en route pour la troisième dose de vaccin... Et bientôt la quatrième ? Depuis septembre, les Français de plus de 65 ans et ceux souffrant de comorbidités sont invités à retourner en centre de vaccination, en pharmacie ou chez leur médecin, pour réaliser leur dose de rappel. À partir de décembre, tous les plus de 50 ans pourront suivre le mouvement, pour la troisième fois en 2021.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Ce schéma vaccinal répété, provoqué par la baisse de la protection immunitaire dans le temps, semble avoir deux effets positifs. D'abord, selon des résultats encore à confirmer, la troisième dose pourrait entraîner une meilleure protection qu'après la deuxième injection. Surtout, celle-ci pourrait durer plus longtemps.

"Plus vous faites de doses de rappel, plus vous allez, à chaque fois, augmenter (la durée de protection), c'est connu en immunologie", indiquait ces derniers jours sur LCI le Dr Robert Sebbag, infectiologue à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière (Paris). Pour certains vaccins, "vous faites un rappel au bout d'un mois, deux mois, puis cinq ans, dix ans", rappelait-il. "Il y a un effet cumulatif de protection des anticorps."

"L'immunité due aux coronavirus est toujours transitoire"

Toutefois, difficile de penser que cette troisième dose protègera la population ad vitam æternam. "L'immunité due aux coronavirus est toujours transitoire", tempère auprès de LCI le Pr Frédéric Adnet, chef des urgences de l'hôpital Avicenne (Bobigny). "Ce qui se rapproche le plus du Sars-Cov-2 (le nom scientifique du virus, NDLR), ce sont les maladies bénignes provoquées par les autres coronavirus. Or, ces infections sont récurrentes, avec une immunité temporaire. On ne voit pas pourquoi l'immunité conférée par le vaccin ne suivrait pas le même schéma."

Lire aussi

Dès lors, une quatrième dose sera-t-elle forcément à l'ordre du jour dans quelques mois si l'épidémie perdure, notamment pour les plus fragiles ? "C'est le scénario le plus probable", poursuit le Pr Adnet, même s’il faudra encore attendre de nombreux mois avant d'en savoir plus, grâce aux résultats des études en vie réelle. "Il est possible que nous devions bénéficier d'un rappel régulier, comme pour la grippe."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : comment transformer son pass sanitaire en pass vaccinal ?

Qui était Jean-Jacques Savin, décédé en voulant traverser l'Atlantique à la rame ?

EN DIRECT - Covid-19 : "Il n'y a pas de décrue globale de l'épidémie mais nous avons des raisons d'être optimiste", assure Gabriel Attal

"Plus de 50% de la viande consommée en France" est-elle halal ?

A l'hôpital, un quart des patients positifs au Covid-19 ont été admis pour un autre motif

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.