94% des victimes américaines du Covid seraient décédées d'autres causes ? C'est faux

94% des victimes américaines du Covid seraient décédées d'autres causes ? C'est faux

SUSPICION - Les autorités sanitaires américaines auraient admis que le bilan du Covid-19 serait très largement surévalué, près de 20 fois supérieur à la réalité. Des affirmations largement partagées en ligne, mais totalement fausses.

Gonflé, exagéré, manipulé... Sur les réseaux sociaux, nombreux sont les internautes qui remettent en cause le bilan humain de l'épidémie. Le décompte des décès serait faux, en particulier aux États-Unis, indiquent des publications très relayées. Un reportage télévisé en anglais accompagne ces messages, censé apporter de la crédibilité à ces affirmations. 

Quels sont les arguments avancés ? Les publications indiquent que les CDC, agence fédérale américaine en charge de protection de la santé publique, admettent "que 94% des morts attribués au Covid ne le sont pas, mais auraient dû être affectés à d'autres maladies". En somme, des décès auraient été très largement "maquillés" pour laisser croire au grand public qu'ils étaient la résultante du coronavirus. Une analyse pour le moins trompeuse de chiffres officiels publiés voilà déjà de longs mois.

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

On meurt rarement du Covid uniquement

Ce n'est pas la première fois que ce chiffre de 94% est avancé. Des médias anglophones se sont penchés dessus il y plus de six mois, après que Donald Trump l'a relayé sur son (défunt) compte Twitter. Pour affirmer que le bilan de l'épidémie était surévalué, des données officielles publiées par les CDC sont avancées comme preuve. Un "aveu" qui ne souffrirait en apparence d'aucune contestation : on peut y lire que parmi les personnes décédées du Covid-19, seuls 6% n'affichaient que le virus parmi les causes de la mort.

Cette démonstration constitue le cœur du reportage diffusé par la chaîne ultra conservatrice One America News Network (OAN), aujourd'hui relayé par des internautes francophones. Une vidéo qui enchaîne les analyses fallacieuses : elle conclut que si le Covid-19 n'est pas la seule cause de décès, c'est parce que les victimes ont succombé du fait des autres causes mentionnées. 

Un raisonnement curieux puisque l'on sait que de nombreux facteurs aggravants peuvent être observés chez les patients atteints par le virus. On évoque généralement les facteurs de "comorbidité" des patients, que ce soit l'obésité, des maladies respiratoires, cardiaques, ou bien encore du diabète, un cancer ou une sclérose en plaques. Autant d'éléments qui figureront en toute logique sur un certificat de décès.

Lire aussi

Responsable des statistiques de mortalité au Centre national américain des statistiques de santé (NCHS), Bob Anderson a expliqué qu'il était essentiel de lister ces comorbidités, afin notamment que l'on puisse parvenir à dresser un profil précis des personnes vulnérables. Omettre de les renseigner contribuerait à passer à côté d'informations essentielles, puisqu'il serait impossible de sensibiliser les publics les plus à risques ou de prioriser leur vaccination. 

"On meurt rarement du Covid-19 sans qu'il ait causé des complications", a glissé ce spécialiste à l'AFP, soulignant par ailleurs qu'il est fréquent que le virus lui-même entraîne certaines pathologies. Une pneumonie par exemple, qui peut être ensuite considérée comme une comorbidité puisqu'elle aura pu jouer un rôle dans le décès.

Il apparaît en réalité logique d'observer que le Covid-19 est rarement identifié comme la seule cause du décès. Depuis le début de l'épidémie, les professionnels de santé ont régulièrement mis en avant la surreprésentation de certains patients parmi ceux qui développent des cas grave. Le diabète a notamment été décrit comme une comorbidité majeure, au même titre que l'hypertension ou les pathologies cardiaques. 

Plusieurs mois après la première occurrence de ces publications trompeuses sur les réseaux sociaux, les affirmations selon lesquelles le bilan serait largement surévalué avec seulement 6% de "vrais" décès liés au virus demeurent mensongères. Les données, officielles, sur lesquelles se basent ces messages sont interprétées d'une manière insidieuse, ne traduisant ni la réalité de l'épidémie ni sa gravité.

En vidéo

Plus de 100.000 morts du Covid en France : la réalité derrière les chiffres

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Météo : 16 départements en vigilance orange aux orages, le Rhône en vigilance canicule

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

EN DIRECT - Masque à l'école : il pourra être enlevé à la récréation mais pas dans les classes

Disparition de Delphine Jubillar : Cédric Jubillar, sa mère et son beau-père en garde à vue

Pourquoi Cédric Jubillar a-t-il été placé en garde à vue ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.