Bordeaux, Marseille, Rennes, Lille… De nouvelles mesures anti-Covid aux quatre coins de la France

Depuis le 22 août dernier, la police municipale de Bordeaux a dressé 65 PV pour non-port du masque. Pour renforcer la lutte contre l'épidémie, de nouvelles mesures de restrictions ont été mises en place.
Santé

ÉPIDÉMIE - Jauge à 1000 personnes dans les stades, interdiction de consommer debout dans les bars, annulation des Journées du patrimoine… Alors que la propagation du virus s’accélère en France, de plus en plus de départements renforcent les mesures contre l'épidémie.

Réagir avant qu’il ne soit trop tard : pour tenter d’endiguer l’épidémie, les préfets de Gironde, des Bouches-du-Rhône, mais aussi du Nord et d’Ille-et-Vilaine ont tous annoncé lundi 14 septembre de nouvelles mesures locales, qui viendront s’ajouter à celles déjà en place au niveau national, destinées à freiner la propagation du coronavirus. 

Les deux premiers n’ont pas vraiment eu le choix : le Premier ministre Jean Castex les avait sommés vendredi dernier, dans un discours prononcé à l’issue d’un nouveau conseil de sécurité, de proposer de nouvelles mesures. Car la Gironde comme les Bouches-du-Rhône ont largement dépassé le seuil d’alerte en termes d’incidence de la maladie (fixé à 100 cas pour 100.000 habitants), avec 158 cas pour 100.000 habitants en Gironde, et 212 pour 100.000 habitants dans les Bouches-du-Rhône.

Pour la Gironde donc, la préfète Fabienne Buccio a annoncé l’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes dans les parcs, jardins, quais et plages de la ville de Bordeaux. S'agissant de la sphère privée, seules des recommandations ont été faites : "Je demande solennellement à chaque habitant (de la métropole) de limiter les rassemblements familiaux et festifs à 10 personnes maximum", a exhorté la préfète. "Je pense particulièrement aux événements festifs comme les mariages ou anniversaires. Il ne s'agit pas de les annuler mais de les reporter."

Dans tout le département, la jauge de 5.000 personnes maximum pour les événements ouverts au public, ou dans les stades, est abaissée à 1.000 personnes. La consommation d’alcool sur la voie publique n’est plus autorisée. Et si les bars et restaurants ne devront pas fermer plus tôt (la préfète préférant "garder les personnes à l'intérieur d'un bar qui sera bien géré et organisé, plutôt que de pousser les gens dehors"), il sera en revanche désormais interdit de consommer debout dans les bars. Interdiction aussi pour ces établissements de diffuser de la musique en extérieur sur la voie publique.

Lire aussi

Par ailleurs, entre autres mesures, les sorties scolaires sont suspendues dans l’enseignement primaire comme secondaire, tandis que les soirées étudiantes ne sont plus autorisées. Les fêtes foraines, et brocantes sont elles aussi interdites, tout comme les fêtes des voisins ou encore les Journées du patrimoine, prévues le week-end prochain.

Visites limitées dans les Ehpad

Quelques heures après son homologue du sud-ouest, le préfet des Bouches-du-Rhône Christophe Mirmand a annoncé une série de mesures similaires, de l’abaissement à 1.000 personnes de la jauge pour les événements publics à l’interdiction des soirées dansantes dans les bars, en passant par un appel à limiter les rassemblements dans la sphère privée.

Une extension du port du masque a aussi été décrétée dans toutes les communes où le taux d’incidence de la maladie dépasse le seuil d’alerte, soit 27 communes lundi. Appelant à un "renforcement de la protection des personnes âgées", le préfet a également annoncé la réactivation des plans mis en oeuvre pendant les périodes de canicule, qui prévoient notamment des appels fréquents aux personnes isolées, et annoncé une limitation des visites dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes,  à une visite de deux personnes par jour maximum.

Port du masque étendu

Toute l'info sur

Covid-19 : la France face au rebond de l'épidémie

Les dernières infos sur l'épidémie de Covid-19

Dans la foulée de ces annonces, la préfecture du Nord a également fait savoir qu’elle renforçait les mesures sanitaires en vigueur, là aussi pour faire face à une "accélération brutale" de l’épidémie de Covid-19. Là aussi les Journées européennes du patrimoine sont annulées, à Lille, Dunkerque, Cambrai ou encore Valenciennes, tout comme la Fête des voisins sur tout le département. Par ailleurs, l'obligation du port du masque est étendue "dans un périmètre de 50 mètres autour des établissements recevant du public" (salles de spectacles, centres commerciaux, bibliothèques, musées, administrations, lieux de culte...).

La préfecture d’Ille-et-Vilaine a elle aussi communiqué pour annoncer l’obligation pour les bars de la ville de Rennes de fermer à 23H00 à partir de mercredi, pour une durée de 15 jours en raison de la circulation active du virus sur le département. La préfète, Michèle Kirry, prévient qu’une dégradation de la situation conduirait "à des mesures plus restrictives encore, afin d'assurer la protection de tous".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent