Covid-19 : en Bretagne, le rebond de l'épidémie frappe surtout les jeunes

Covid-19 : en Bretagne, le rebond de l'épidémie frappe surtout les jeunes

CONTAGION - Depuis le début du mois de juillet, le nombre de cas positifs au Covid-19 augmente en Bretagne, avec près de 100 cas par semaine dans le Finistère. Selon Anne-Briac Bili, directrice de cabinet à l'ARS, les personnes âgées entre 18 et 25 ans sont les plus touchées, ne respectant pas les gestes barrières.

Depuis plusieurs jours, le nombre de cas de Covid-19 en Bretagne est en nette augmentation, avec 143 nouveaux cas de Covid-19 en trois jours, notamment dans le Finistère. Sur la région, le nombre de cas positifs était de 123 entre le 15 et le 17 juillet et de 110 entre le 10 et le 15 juillet. Michèle Kiry, préfète de région, précise que cette augmentation "n'est pas liée au déconfinement mais coïncide au début des vacances scolaires et donc à un brassage des populations, des rencontres familiales, des rassemblements privés et donc un relâchement des gestes barrières".

Si les formes graves touchent généralement les personnes âgées, le Covid-19 a principalement frappé les jeunes en Bretagne en ce mois de juillet. "Aucun cluster ne nous échappe. Il y a toute une chaîne de prise ne charge des personnes et on les suit de très près, aucune situation n'est donc hors contrôle. La particularité de ces nouveaux cas, c'est que ce sont des personnes jeunes, qui ne sont pas susceptibles de développer des formes graves" indique Anne-Briac Bili, directrice de cabinet à l'ARS.

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

Lire aussi

Même s'ils sont jeunes et en bonne santé, ils diffusent le virus.- Anne-Briac Bili, directrice de cabinet à l'ARS.

"Les personnes à risque, elles, on le voit, appliquent scrupuleusement les gestes barrières. La situation est donc complètement différente de celle du mois de mars" précise-t-elle, alors que les jeunes entre 18 et 25 ans appliquent moins les gestes barrières et ne développent que très peu de symptômes, et ne respecteraient pas les quatorzaines imposées aux cas positifs. 

"Même s'ils sont jeunes et en bonne santé, même s'ils sont porteurs sains, ils diffusent le virus, ils peuvent le diffuser auprès des populations vulnérables. Si les jeunes se sentent invincibles et en pleine santé, ils peuvent propager le virus auprès de leurs proches" alerte Anne-Briac Bili au micro de France 3 Bretagne. Concernant les campagnes de dépistage du Covid-19, près de 80.000 tests ont été réalisés dans la région depuis le 4 mai dernier, dont plus de 7000 depuis le 15 juillet, selon la préfète Michèle Kiry.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : près de 6.000 nouveaux cas positifs en 24H

EN DIRECT - "Il va falloir qu'il se calme" : Jean-Michel Blanquer réplique aux attaques d'Eric Zemmour

VIDÉO - Jean-Michel Blanquer réagit au phénomène "Squid Game" : "Ne laissez pas les enfants seuls devant les écrans"

"Koh-Lanta" : Coumba et Namadia éliminés puis repêchés dans une ambiance électrique

REVIVEZ - PSG-Leipzig : bousculé, le PSG s'en sort grâce à Mbappé et Messi

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.