Covid-19 et sports d'hiver : quel protocole sanitaire dans les stations de ski ?

Covid-19 et sports d'hiver : quel protocole sanitaire dans les stations de ski ?

MESURES - La saison des sports d'hiver a été lancée le 20 novembre avec l'ouverture des pistes à Val Thorens (Savoie). L'occasion de rappeler le protocole retenu pour l'heure face à la 5e vague du Covid-19.

Alors que s'est ouvert officiellement la nouvelle saison des sports d'hiver à Val Thorens (Savoie) samedi 20 novembre, la question des règles sanitaires revient en force après deux saisons bouleversées par le Covid-19 et une 5e vague qui commence à déferler sur le pays. 

Début novembre, les professionnels de la montagne avaient pu être rassurés par les premières réponses apportées par Jean Castex à l'occasion d'un déplacement au Grand-Bornand (Haute-Savoie). Mais, l'aggravation de l'épidémie sur le territoire a d'ores et déjà entraîné des évolutions. Voici ce que l'on sait sur le protocole sanitaire prévu dans les stations. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Le port du masque sera obligatoire

En concertation avec les acteurs du secteur, l’option retenue par l'exécutif était celle d’un démarrage de la saison sans pass sanitaire, mais avec un protocole renforcé. Ce dernier comprend notamment le port du masque dans les télécabines et en extérieur dans les files d’attente et lieux de brassage. Une distanciation est également imposée dans les files d'attente des 

remontées. Une fois installé sur le télésiège, il est possible d'enlever le masque à l'air libre. 

Ce protocole sanitaire est destiné, selon le Premier ministre à "garantir" la tenue d'une "saison digne", après un dernier hiver très difficile pour le secteur de la montagne avec la fermeture des remontées mécaniques à cause de l'épidémie du Covid-19. "C'est un bon équilibre, compte tenu de ce que sont par ailleurs les taux de vaccination", avait déclaré Jean Castex début novembre. "Il garantit la sécurité sanitaire des skieurs et l'accomplissement de l'activité" des stations. 

Lire aussi

Le pass sanitaire sera exigé

Mais, le gouvernement se gardait la possibilité d'enclencher la mise en place du pass sanitaire à l'entrée des stations de ski en cas de dégradation de la situation épidémique. Le seuil de déclenchement était fixé à un taux d’incidence national de 200 cas pour 100.000 habitants, combiné à une dégradation des indicateurs hospitaliers nationaux et régionaux. Ce jeudi 25 novembre, ce taux a été dépassé (212,9 précisément à l'échelon national). Ainsi, le pass sanitaire sera requis dès ce vendredi 26 novembre pour accéder aux pistes de ski, comme l'a confirmé Olivier Véran, ministre de la Santé sur TF1.

"Nous voulons éviter une saison noire aux stations blanches qui ont déjà payé un lourd tribut l’année dernière. Nous voulons permettre aux Français de se détendre pendant les vacances, d’aller skier. Cela impose, comme d’autres activités du quotidien désormais, d’avoir une vaccination en règle ou de présenter un test très récent négatif", a indiqué le ministre de la Santé. 

Des contrôles aléatoires des mesures sanitaires seront effectués au niveau des points de vente de forfaits, du bas des pistes avec des équipes dédiées et des écoles de ski.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Emmanuel Macron a reçu sa dose de rappel vaccinal ce week-end

"Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

Covid-19 : de l'école primaire au collège, les changements attendus à partir de ce lundi

VIDÉO - Sur les côtes anglaises, les habitants assistent consternés à l'arrivée de centaines de migrants

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.