Covid-19 : comment inciter les malades à s'isoler sans les forcer ?

L'exécutif réfléchie au déconfinement. Il s'interroge sur la possibilité de rendre l'isolement des personnes positives obligatoire, un principe déjà appliqué par certains pays, mais est délicate sur le plan légal, philosophique et logistique.
Santé

PISTES – Le gouvernement songe sérieusement à obliger les malades à s’isoler. Mais quelles alternatives existent à l’isolement forcé ?

L'isolement obligatoire des malades du Covid-19 est "une piste" qui doit faire l'objet d'un débat, a indiqué le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal ce vendredi 20 novembre. Voilà plusieurs semaines que le gouvernement cherche à définir la meilleure stratégie possible pour casser la chaine des transmissions et que l’hypothèse de contraindre les Français à respecter la quarantaine est de plus en plus tangible. Pourtant, elle relève d’un casse-tête et ne suscite pas l’adhésion de tous. Dans un entretien donné au Monde, le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy a évoqué un obstacle principal à l’isolement obligatoire : "On peut imaginer des mesures contraignantes, mais le risque, c’est que les gens n’aillent pas se faire dépister et ne déclarent pas s’ils sont positifs". 

Une compensation financière comme incitation

Le médecin a ensuite renvoyé aux préconisations du Conseil scientifique, visant à inciter les Français à respecter l’isolement, plutôt que de les contraindre. "Elles n’ont pas été mises en place, mais il est encore temps de le faire", a-t-il ajouté. En effet, dans un avis rendu le 3 septembre, le Conseil scientifique a planché sur différentes stratégies possibles pour isoler les cas positifs au Covid. À l’époque, le Conseil ne recommandait pas de rendre obligatoire la période de quarantaine. Sans fermer la porte complètement, puisqu’il indiquait que cette obligation pourrait être mise en œuvre "en cas de reprise aigüe de l’épidémie et/ou d’échec de la stratégie d’auto-isolement". 

Lire aussi

Toujours est-il que le Conseil voyait dans la compensation une manière d’inciter les personnes malades à s’isoler d’eux-mêmes, la priorité étant donnée à l’isolement à domicile, et le cas échéant en "résidences COVID+ dédiées pour la durée de l’isolement". Il préconisait les mesures d’incitation suivantes : la prescription d’arrêts de travail assortis de la mention du motif pour conduire à l’annulation du délai de carence, la prescription de "certificats médicaux permettant au mineurs dans le foyer de justifier de leur absence de l’établissement scolaire le temps de l’isolement", ou encore la prise en charge à domicile des besoins en nourriture ou en soins de santé par des services à la personne. Mais aussi une forme de compensation financière avec l’octroi d’une prime visant à dédommager "les professions indépendantes" et "ceux ne pouvant prouver de revenus réguliers permettant d’autres formes de compensation".

Une autre piste a été évoquée ce vendredi matin par l’écologiste Yannick Jadot. "Pourquoi on ne recruterait pas sur la séquence des dizaines de milliers de jeunes qui iraient voir les familles quand il y a un cas Covid, pour proposer des mesures d’isolement ?", s’est-il interrogé dans l'interview politique de LCI.

Toute l'info sur

La France à nouveau en confinement

Ailleurs en Europe, l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Italie, l’Espagne ou encore la Belgique ont privilégié la méthode forte en rendant l'isolement obligatoire et en sanctionnant son non-respect d'une amende, voire d'une peine de prison pour certains. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 5000 contaminations en 24 heures, une première depuis septembre

Vers la fin de l’attestation de déplacement pour Noël ?

Allègement du confinement : les questions en suspens avant l'allocution d'Emmanuel Macron

"L’eau ça mouille… " : quand Monoprix ridiculise les restrictions dans les rayons

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent