Coronavirus : quels sont les 16 pays sur la "liste rouge" de la France ?

Alors que la circulation du virus montre des signes d'accélération, le Premier ministre Jean Castex a annoncé que les tests de dépistage seront désormais obligatoires pour les voyageurs en provenance des pays où l’épidémie sévit le plus.
Santé

ÉPIDÉMIE - La France renforce son dispositif de dépistage du coronavirus, avec des tests rendus obligatoires pour les voyageurs en provenance de 16 pays classés "rouge". En voici la liste et la situation dans chacun d'entre eux.

Ils sont sur la "liste rouge". Les voyageurs provenant de 16 pays devront désormais montrer patte blanche avant d'entrer sur le territoire français via les aéroports et ports du pays. Ainsi, la preuve d'un test négatif de moins de 72 heures sera obligatoire au départ des Emirats arabes unis, des Etats-Unis, du Bahreïn et du Panama. En revanche, le test se fera à l'arrivée en France pour les voyageurs en provenance de l'Afrique du Sud, le Koweït, le Qatar, Israël, le Brésil, le Pérou, la Serbie, l'Algérie, la Turquie, Madagascar, l'Inde et Oman. 

Pourquoi les autorités françaises ont-elles désigné ces 16 pays en particulier ? LCI fait le point sur la situation pour chacun d'entre eux. 

Tests obligatoires avant le départ

Les voyageurs provenant de quatre pays dans le monde devront se prévaloir d'un test négatif effectué dans les dernières 72 heures pour avoir le droit d'entrer sur le sol français. 

Bahreïn : Si cet Etat du Golfe a l'un des taux d'infection à coronavirus par habitant les plus élevés au monde, le taux de mortalité est en revanche parmi les plus bas, avec 0,34%. Les autorités ont signalé plus de 37.000 cas et 130 décès pour une population de 1,6 million d'habitants.

Emirats arabes unis :  343 habitants des Emirats ont perdu la vie depuis le début de l'épidémie. Importante plate-forme de correspondance aéroportuaire mondiale, l'économie du pays souffre largement de la chute du trafic aérien. A noter que la mesure imposée par la France réciproque : à partir du 1er août, un test Covid-19 sera obligatoire pour toutes les personnes entrant et en transit, quel que soit le pays de départ, dans les Emirats arabes Unis. Une telle mesure est déjà appliquée pour se rendre dans la ville d'Abu Dhabi, cœur économique des Émirats.

Etats-Unis : La première puissance économique mondiale est aussi devenue le pays le plus touché par le coronavirus dans le monde. Jeudi, les États-Unis ont dépassé les 4 millions de cas officiellement enregistrés et un quart de ce nombre est survenu au cours des 15 derniers jours. Le taux quotidien croissant de cas et le nombre d'hospitalisations indiquent que le pays est loin de contenir le virus. 146.596 personnes sont décédées de la maladie. 

Panama : Cet Etat d'Amérique centrale connaît une escalade croissante des cas de coronavirus et des décès. Les autorités ont signalé 1. 209 décès depuis le début de l'épidémie et le taux de mortalité dépasse les 2%. Le ministre de la Santé a autorisé l'utilisation de l'hydroxychloroquine pour traiter les patients infectés. 

Tests obligatoires à l'arrivée

Pour douze pays, les voyageurs seront contraints de se soumettre à un test à leur arrivée en France. 

Afrique du Sud : Face au nombre toujours important de nouveaux cas, le président sud-africain Cyril Ramaphosa a décidé de fermer toutes les écoles du pays jusqu'au 24 août. Il a qualifié l'épidémie de coronavirus comme "une tempête" frappant le pays. Avec plus 400.000 contaminations, l'Afrique du Sud est actuellement le cinquième pays au monde pour le nombre d'infections au Covid-19. 

Algérie : Le pays a enregistré une hausse record des cas positifs quotidiens de contaminations en 24 heures ce 24 juillet, avec 675 nouvelles infections, selon le bilan officiel établi. 1.126 Algériens sont décédés depuis le début de l’épidémie.

Brésil : Il s'agit du deuxième pays au monde le plus touché par la pandémie. Le président Jair Bolsonaro est lui-même atteint et a du subir une période de quarantaine. Le Brésil enregistre près de 2,3 millions de cas (soit plus de 60.000 en 24 heures) pour plus de 84.000 morts depuis le début de la crise sanitaire.

En vidéo

Covid-19 : pays par pays, le point sur la pandémie

Inde : Avec plus de 1,2 million de cas et le troisième plus grand nombre de cas au monde, la pandémie frappe durement l'Inde. Des salles d'isolement sont mises en place à travers tout le pays destinées à ceux qui sont asymptomatiques ou qui ont des infections légères mais qui n'ont pas la possibilité de s'isoler à la maison. Le pays a enregistré 30.601 décès. 

Israël : Le nombre des contaminés repart à la hausse dans l'Etat hébreu. Le Premier ministre Benyamin Netanyahou a été contraint de nommer un professionnel de santé publique pour gérer la crise sanitaire. Ces dernières semaines, de nouveaux cas ont régulièrement dépassé 1.000 par jour, avec un pic de 2.000 mardi. 

Koweït : Les autorités ont confirmé 753 nouveaux cas (dont 271 résidents étrangers) au cours des dernières 24 heures, portant ainsi le total des infections à 62.625 dans ce pays du Golfe persique de 4,4 millions d'habitants. Le Koweït a récemment assoupli les restrictions de circulation dans le cadre de son plan de déconfinement progressif. À partir de mardi, le couvre-feu nocturne sera réduit et les hôtels seront rouverts. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Madagascar : Entre mercredi et jeudi, l'Etat malgache a enregistré un nouveau décès et 219 tests positifs.  Amnesty International a récemment dénoncé l’emprisonnement de plusieurs opposants politiques et des journalistes qui ont critiqué la gestion de la crise sanitaire. Le président Andry Rajoelina avait, par exemple, vanté publiquement les mérites d'une boisson à base de plantes censée guérir du virus. 

Oman : Dans son dernier point presse, le ministère de la Santé d'Oman fait état de 1.660 nouvelles infections au coronavirus, ce qui porte le bilan à 71.547 personnes infectées dans le sultanat depuis le début de l'épidémie. 165 patients sont toujours placés en soins intensifs.  

Pérou : Selon une analyse du Financial Times, le Pérou avait l'un des taux de surmortalité les plus élevés au monde. Les faiblesses du système de soin conduit de nombreux habitants à acheter eux-mêmes les bouteilles d'oxygène sur le marché noir pour sauver leurs proches malades. Le Pérou a enregistré 199 nouveaux décès jeudi 23 juillet, portant le bilan total à 17.654 personnes mortellement atteintes par le Covid. 

Qatar : Si la France place l'émirat sur sa liste rouge, jeudi le gouvernement qatari a lui, en revanche, considéré la France comme pays sûr dans le cadre d'un plan visant à lever progressivement les restrictions sur les voyages. Avec une population de 2,8 millions d'habitants, le Qatar a signalé plus de 107.000 cas de coronavirus et 163 décès. Fait frappant, le taux de mortalité est parmi les plus bas du monde, avec 0,15%. 

Serbie : Dans un premier temps épargnée par la maladie, la Serbie vit actuellement son pic d'infection au coronavirus. Cette semaine, un groupe de 350 médecins a tiré la sonnette dans une lettre ouverte adressée au gouvernement de Belgrade. Qualifiant la situation de "catastrophe sanitaire", ils dénoncent "l'abandon total des mesures de lutte contre l'épidémie". 

Turquie : Une campagne de dépistage aléatoire lancée par le ministère de la Santé dans tout le pays a révélé une incidence positive au Covid de 2,5 personnes sur 1000.  Les premiers patients atteints de coronavirus ont été signalés en mars en Turquie et le nombre de cas atteint depuis 223.315. Au total, 46% des cas se trouvent à Istanbul, ville de 15 millions d'habitants.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent