Covid-19 : des patients évacués de Tahiti vers la métropole, une première sur une telle distance

Une dizaine de patients atteints de forme grave du Covid ont été transférés depuis la Polynésie vers Paris. Ils ont été placés volontairement dans le coma au vu de la longueur du vol.

ÉVACUATION SANITAIRE - Huit malades du Covid admis en réanimation à Tahiti sont transférés vers la région parisienne, alors que la Polynésie française entame lundi son déconfinement. Une opération "exceptionnelle" sur 16.000 km de distance.

Si toutes les évacuations sanitaires, aussi appelées evasan, sont compliquées puisqu’il s’agit de transférer des patients lourds et instables, celle-ci est d’un tout autre genre. Une dizaine de malades admis en réanimation à Tahiti doivent rejoindre la région parisienne ce week-end et donc parcourir 16.000 km. Alors que la Polynésie française entame son déconfinement lundi 20 septembre, ses services hospitaliers demandent à être soulagés, et notamment ceux de Papeete d'où viennent les malades. 

Toute l'info sur

Variant Delta : la France face à une quatrième vague

40 personnels soignants à bord

Pour ce faire, un avion de la compagnie aérienne Air Caraïbes a décollé vendredi 17 septembre au soir avec, à bord, huit patients ayant développé une forme grave du Covid. L’avion, qui doit faire escale deux heures à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) pour remplacer les 18 cylindres contenant près de 60.000 litres d’oxygène, est attendu ce samedi matin à Paris, après 20 heures de vol. L’appareil est "doté de matériel de respiration et de bouteilles d’oxygène", d'après la compagnie qui assure qu’il s’agit de "la première opération de ce type jamais réalisée" entre la collectivité d’Outre-mer et l’Hexagone. 35 soignants doivent également être présents à bord. 

Jeudi, deux patients étaient encore en attente d’un feu vert de leurs familles, selon Tahiti Info. "Si on arrive à dix, ce sera le maximum pour une telle opération", soulignait le jour même le haut-commissaire Dominique Sorain, qualifiant cette évacuation d’"exceptionnelle" au vu de la distance parcourue et de "particulièrement lourde". Auprès de l'AFP, le docteur François Braun, président du SAMU Urgences de France et coordonnateur de cette opération, a de son côté insisté sur le fait que "sur une telle distance et avec autant de patients, c’est une première mondiale".

Lire aussi

Au cours de l’été, plusieurs transferts sanitaires ont eu lieu des Antilles vers la métropole, alors que la Martinique et la Guadeloupe ont manqué de moyens et de places dans leurs hôpitaux face à l’afflux de malades du Covid. Près de 130 patients ont été évacués ces dernières semaines, selon International SOS, correspondant à 12 vols depuis les Antilles et un depuis la Réunion. Ces îles sont cependant bien plus proches de l'Hexagone que la Polynésie française. Une fois à l’aéroport d’Orly, les patients ayant quitté la Polynésie française doivent être répartis dans différents hôpitaux de l’AP-HP.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Présidentielle 2022 : pourquoi Eric Zemmour taxe-t-il Marine Le Pen de "femme de gauche" ?

Tir mortel d’Alec Baldwin : nouvelles révélations sur la jeune armurière Hannah Gutierrez Reed

VIDÉO - Vladimir Poutine, père d'une fille cachée de 18 ans ?

Pilule anti-Covid de Merck : "Le médicament final n'est pas produit en France", confirme Pannier-Runacher

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.