Les généralistes ont désormais accès aux fichiers de leurs patients non vaccinés

Les généralistes ont désormais accès aux fichiers de leurs patients non vaccinés

CAMPAGNE - Depuis jeudi 29 juillet, les médecins de ville peuvent disposer sous 48h de l’identité de leurs patients qui ne sont pas encore vaccinés et ainsi les démarcher. Le gouvernement espère ainsi sensibiliser les hésitants.

Si vous n’êtes pas vacciné contre le Covid, vous êtes désormais susceptible de recevoir un appel de votre médecin généraliste. En effet, depuis jeudi 29 juillet, les médecins peuvent demander sous 48h à l'Assurance Maladie la liste de leurs patients n’ayant pas encore bénéficié d’une dose de vaccin. Ce fichier, désormais disponible sur leur compte professionnel Ameli, permettra alors aux professionnels de santé de participer davantage à la vaccination en sensibilisant les hésitants, voire les oubliés de cette campagne. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Déjà depuis la mi-juillet, les généralistes ont accès à ces informations en sollicitant l'Assurance Maladie elle-même. À cette date, 5500 docteurs en ont fait la demande, nous indique l'Assurance Maladie. Une mesure adoptée après l’avis favorable rendu par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil), le 7 juillet dernier. S’opposant au principe même de "la constitution pour les médecins de listes de leurs patients non vaccinés", la Cnil a toutefois considéré que "le contexte sanitaire peut justifier l’envoi aux médecins traitants, de façon sécurisée, de la liste de leurs patients non vaccinés à la COVID-19, mais uniquement s’ils en font la demande". Le secret médical n’est pas en contradiction avec cette mesure, a par ailleurs estimé l’autorité en charge de la protection des données personnelles. 

Lire aussi

Comme demandé par la Cnil, les généralistes devront effacer, une fois la campagne menée, les fichiers auxquels ils ont eu accès. À ce jour, 5 millions de Français souffrant de comorbidités n’ont pas reçu de dose de vaccin contre le Covid, a rappelé jeudi Gabriel Attal, depuis un centre de vaccination de Montpellier. En demandant, d’une part aux médecins de contacter directement leurs patients non-vaccinés, et en chargeant de l’autre l’Assurance maladie d’appeler 600.000 personnes considérées comme prioritaires, l’exécutif espère mobiliser au plus près et convaincre les plus indécis et les réfractaires. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Exposition d'une photo d'Emmanuel Macron en maillot de bain : le couple présidentiel porte plainte

Pourquoi SOS Médecins entame une grève de 24 heures dès lundi matin

Covid-19 : les tests deviendront payants le 15 octobre seulement pour les non-vaccinés, annonce Jean Castex

Elections en Allemagne : les sociaux-démocrates en tête, incertitudes sur la succession d'Angela Merkel

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.