Opposition au pass sanitaire : au moins 63.700 manifestants samedi, nouveau recul de la mobilisation

Les autorités s'attendent à voir "entre 140.000 et 180.000 manifestants" défiler sur l'ensemble du territoire ce samedi.

MANIFESTATIONS - Pour le 11ᵉ samedi consécutif, des milliers de personnes sont descendues dans les rues pour montrer leur opposition au pass sanitaire. 63.700 personnes ont été recensées sur tout le territoire par le ministère de l'Intérieur, dont 7200 à Paris.

C'est un nouveau recul de la mobilisation anti-pass sanitaire. Ce samedi 25 septembre, pour le 11ᵉ week-end consécutif de manifestations, 63.700 Français ont battu le pavé dans tout le pays, au sein de 197 cortèges, selon le décompte à 18h du ministère de l'Intérieur. Un chiffre loin de ceux enregistrés les semaines précédentes, signe que la mobilisation anti-pass sanitaire continue de marquer le pas. La semaine dernière à la même heure, Beauvau avait recensé 80.500 participants, quand le 7 août,  au plus fort de la mobilisation, 237.000 personnes s'étaient rassemblées.

Toute l'info sur

Le pass sanitaire, nouvel outil du quotidien

À Paris, 7200 manifestants ont défilé au sein de quatre cortèges, selon le décompte de l'Intérieur, contre 6000 la semaine dernière. Des tensions ont eu lieu au moment de la dispersion d'un cortège de Gilets jaunes qui ont manifesté entre la gare de Lyon et le Sacré Cœur, selon l'AFP. Florian Philippot, président des Patriotes, avait, lui aussi, appelé à manifester ce samedi.

La baisse de la mobilisation a été constatée dans plusieurs villes, comme à Marseille où 800 personnes ont manifesté, selon la préfecture, contre 1500 la semaine dernière, et 6000 en août. Même constat à Toulon où ils étaient aujourd'hui un millier, contre 22.000 en août ; et à Nice où 1500 participants ont été recensés contre 10.000 lors d'une précédente mobilisation. En marge du cortège niçois, des manifestants se sont rassemblés à proximité du domicile du maire de la ville, Christian Estrosi. Sur Twitter, le maire a réagi et jugé un acte "inqualifiable". Les manifestants ont été dispersés après "usage de la force", a précisé une source policière à l'AFP.

2000 personnes à Montpellier

À Nantes, 1100 personnes ont défilé, 650 à Rennes, Nancy et Reims, selon les préfectures. À Bordeaux, ils étaient plus d'un millier, selon la police, contre près de 3000 au début du mois. À Montpellier, la préfecture a recensé 2000 personnes, 1200 à Strasbourg, un millier à Lyon, 950 à Metz et 900 à Lille. Enfin à Reims, où Francis Lalanne a pris la tête du cortège, selon des photos de France Bleu, ils étaient 650 a indiqué la préfecture.

Lire aussi

Le 30 septembre, le pass sanitaire devrait de nouveau être étendu et concerner les 12-17 ans qui, jusqu'ici, n'en avaient pas besoin pour accéder aux restaurants, aux cafés ou encore aux trains.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Procès du 13-Novembre - "Je voudrais dire quelque chose" : Salah Abdeslam s'adresse à la cour

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi prochain ? Le 20H vous répond

Tir mortel d’Alec Baldwin : Donald Trump Jr. vend des t-shirts se moquant de l’acteur

"On marche sur la tête" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

CARTE - Covid-19 : quels sont les départements où le nombre de cas augmente à nouveau ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.