Covid-19 : vers un couvre-feu à 18h dans les départements les plus touchés

Covid-19 : vers un couvre-feu à 18h dans les départements les plus touchés

ÉPIDÉMIE – À l’issue d’un conseil de défense ce mardi, le gouvernement s’est entendu sur de nouvelles restrictions, qui pourraient être mises en place le 2 janvier dans une vingtaine de départements.

C’est après les fêtes de fin d’année que l’exécutif entend serrer la vis encore un peu plus. Face à des indicateurs au rouge dans quatre régions de l’est de la France (Grand Est, Bourgogne-Franche-Comté, Auvergne-Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur), le gouvernement envisage aujourd’hui des mesures territorialisées -comme ça a pu être le cas à l’automne, avec l’instauration de couvre-feux dans seulement quelques villes au début. 

Dans ce contexte, le Conseil scientifique a rendu une nouvelle note au gouvernement dans laquelle il anticipe "un risque non nul de reprise incontrôlée de l’épidémie en janvier 2021". Il préconise alors trois types de scénarios à appliquer : agir immédiatement en prévention, attendre début janvier pour plus de visibilité sur l’impact des fêtes de fin d’année, ou bien attendre courant janvier pour "limiter les effets d’une reprise de l’épidémie". 

Toute l'info sur

La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie et le déconfinement

Un reconfinement national exclu pour l'instant

À l’issue d’un conseil de défense sanitaire, qui s’est tenu pendant près de 4 heures ce mardi 29 décembre, le gouvernement a décidé d’opter pour la deuxième solution. Un reconfinement national est pour le moment exclu des hypothèses visant à freiner l’épidémie et aucune nouvelle restriction n’est prévue pour les derniers jours de l’année, a indiqué Matignon. Mais ce sont 20 départements de l’Est, particulièrement touchés par la recrudescence de l'épidémie, qui devront être soumis à un couvre-feu élargi à 18h à partir du 2 janvier. 

Seules ces quatre régions de l’Est, précédemment citées, sont concernées pour l’instant par la mesure. Mais il n’est pas exclu que la liste de ces territoires soit ajustée d’ici deux semaines. Dans le détail, il s’agit de l’Allier, des Hautes-Alpes, des Alpes-Maritimes, de l’Ardèche, des Ardennes, de l’Aube, du Doubs, du Jura, de la Marne, de la Haute-Marne, de la Meurthe-et-Moselle, de la Meuse, de la Moselle, de la Nièvre, du Haut-Rhin, de la Haute-Saône, de la Saône-et-Loire, des Vosges, de l’Yonne, et des Territoires de Belfort. 

Une tolérance durant le week-end du 2 et 3 janvier

La décision sera prise officiellement la veille, au 1er janvier, après concertations des préfets et des élus locaux. Le ministère de la Santé précise que le critère retenu est celui du taux d'incidence, qui, s'il est supérieur à 200, entrainera la bascule du département parmi ceux soumis au couvre-feu avancé. Des adaptations au cas par cas en fonction de la dynamique épidémique pourraient néanmoins avoir lieu. 

Il se pourrait que le nombre de départements avançant l'heure du couvre-feu soit moindre que prévu le 2 janvier. "On a compté très large", a précisé à LCI une source gouvernementale mercredi. "Beaucoup de départements, parmi les 20, ne basculeront pas dans le couvre-feu avancé", si les données sanitaires ne confirment pas une aggravation de la situation. Inversement, "il n'est pas exclu" que de nouveaux départements viennent s'ajouter à cette liste la semaine prochaine. 

Autre précision apportée mercredi par l'exécutif : il y aura une tolérance les 2 et 3 janvier, veille de la rentrée. "Le gouvernement incite les Français à s'organiser pour respecter le couvre-feu à 18 heures dans les départements concernés, mais il y aura ce week-end une demande de discernement de la part des forces de l'ordre, une tolérance pour ceux qui n'ont pas le choix, pour leur retour de vacances en voiture", a indiqué à LCI l'entourage du Premier ministre. 

Dans ce nouveau cadre, les horaires des crèches ne seront pas modifiés et elles pourront donc rester ouvertes après 18 heures, a indiqué enfin l'exécutif. En revanche, la question des horaires n'est pas tranchée s'agissant des universités, des lycées ou encore des activités périscolaires. 

La réouverture (théorique) des restaurants maintenue au 20 janvier

La rentrée des classes, elle, se déroulera comme prévu le 4 janvier prochain, a confirmé Matignon. Le retour très progressif dans les entreprises, devant être étudié par le ministère du Travail le 7 janvier, ne devrait pas non plus être remis en cause. Tout comme la reprise des cours en présentiel pour les étudiants, l’assouplissement du télétravail est considéré par Matignon comme une mesure de "santé publique". 

Lire aussi

Le cas des cinémas, théâtres et musées, dont la réouverture prévue le 15 décembre a déjà été reportée par le gouvernement, sera bien étudié de nouveau le 7 janvier prochain. En effet, une clause de revoyure a été fixée par le ministère de la Culture à la lumière d'indicateurs plus récents et de l’impact des fêtes sur l’épidémie. Pour l'heure, la date théorique de réouverture des restaurants et salles de sport est maintenue au 20 janvier. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages et aux vents forts : 18 départements en vigilance, risque de "phénomène violent"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Jérusalem : plus de 230 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne en deux jours

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.