La France étend la quarantaine obligatoire aux voyageurs de quatre pays, 16 nations désormais concernées

Paris, France | AFP | lundi 26/04/2021 - 09:00 UTC+2 | 668 mots  par Romain FONSEGRIVES  "Votre pièce d'identité, s'il vous plaît": sa quarantaine de dix jours à peine entamée après son retour d'Inde, Anuttama Ghosh voit la police frapper à sa porte. Un contrôle désormais systématique pour tous les voyageurs revenant de cinq pays à risques, face à la menace des nouveaux variants du Covid-19.  Depuis samedi, ceux qui rentrent d'Inde, du Brésil, du Chili, d'Afrique du Sud, d'Argentine, mais aussi de Guyane, où le variant brésilien se propage rapidement, ont vu leurs conditions d'isolement se durcir

MISE À JOUR - À partir de dimanche 16 mai, les voyageurs en provenance de quatre pays supplémentaires - Colombie, Bahreïn, Costa Rica et Uruguay - devront observer une quarantaine obligatoire de dix jours à leur arrivée en France.

Et de seize. Les personnes en provenance de quatre nouveaux pays vont être contraintes à une période de quarantaine obligatoire de dix jours à leur arrivée en France. Colombie, Bahreïn, Costa Rica et Uruguay sont concernés par ces nouvelles restrictions en raison de l'accélération de la circulation du virus sur leur territoire ces derniers jours. "Alors que la situation épidémique s'améliore sur le territoire national, la propagation du virus dans certains pays, et en particulier de plusieurs variants d'intérêt faisant craindre un risque de transmissibilité accrue ou d'échappement vaccinal, impose un renforcement des mesures de contrôle des arrivées depuis ces pays", a justifié Matignon dans un communiqué publié ce vendredi, précisant que ces nouvelles précautions entreront en vigueur à partir du 16 mai. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Ces nouveaux pays en rejoignent douze autres pour lesquels ces mesures s'appliquent déjà. La liste comprenait déjà le Brésil, l’Argentine, le Chili, l’Afrique du Sud, l’Inde, le Bangladesh, le Sri Lanka, le Pakistan, le Népal, la Turquie, les Émirats arabes unis, le Qatar, mais aussi la Guyane.

Les forces de l'ordre pourront vérifier de manière inopinée la présence sur leur lieu de quarantaine des voyageurs arrivant ou revenant de ces 16 pays à risque. Une absence sera sanctionnée une amende de 1.000 à 1.500 euros. 

"La liste des motifs et des catégories de personnes autorisées à venir en France est restreinte" pour l'essentiel, aux seuls ressortissants nationaux, leurs conjoints et enfants, et aux ressortissants de l'Union européenne ou d'un pays tiers ayant leur résidence principale en France, a par ailleurs rappelé le gouvernement. À noter que le dispositif de test avant l'embarquement est également renforcé. Est désormais requis un test PCR négatif de moins de 36h (au lieu de 72h) ou un test PCR négatif de moins de 72h accompagné d'un test antigénique négatif de moins de 24h. 

Lire aussi

Les premières quarantaines obligatoires avaient été mises en place à partir du 24 avril pour l'Inde, le Brésil, l'Argentine, le Chili, l'Afrique du Sud, avant d'être étendues à sept autres pays le 8 mai.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Angleterre : dépassé par le variant Delta, Boris Johnson décale d'un mois le déconfinement

EN DIRECT - Covid-19 : 300 millions de vaccinés dans l'Union Européenne

Que se passe-t-il à la centrale nucléaire de Taishan, en Chine ?

Bac : diplômé à 13 ans en 2015, que devient Pierre-Antoine ?

"Ça va être Gilets jaunes puissance 10" : la fronde des automobilistes contre les ZFE en centre-ville

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.