Covid-19 : les autorités sanitaires américaines recommandent les doubles masques

Homme muni d'un double masque pour limiter au maximum la propagation du coronavirus.

DÉCRYPTAGE - Selon une étude publiée mercredi par les autorités sanitaires américaines, le port de deux masques superposés ou d'un masque chirurgical très ajusté procure une protection renforcée contre la diffusion dans l'air du coronavirus.

Le double masque pour mieux lutter contre l'expansion des variants du coronavirus ? Selon les résultats dévoilés ce mercredi par les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), la combinaison de deux masques permet une protection de 92,5% contre les aérosols dispersés par une toux. Les données des autorités sanitaires américaines révèlent aussi qu'un masque chirurgical ajusté (avec les bords repliés) permet de contenir 63% de ces particules. Au contraire, un masque chirurgical non-noué ou un simple masque en tissu ne bloquent respectivement que 42% et 44,3% de ces gouttelettes. "Cela veut dire que ces masques marchent et qu'ils marchent le mieux quand ils sont ajustés et portés correctement", précise Rochelle Walensky, directrice des CDC, qui ont mené de multiples simulations. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Lors des tests, plusieurs combinaisons ont été essayées. L'association d'un masque en tissu et d'un masque chirurgical est celle qui a donné le plus de satisfactions. Elle a d'ailleurs déjà été adoptée, depuis plusieurs semaines, par le président américain Joe Biden. Une précaution d'autant plus pertinente face aux variants, plus contagieux, du coronavirus. 

"Pas le moment de renoncer au masque"

Il existe aujourd'hui un consensus dans la communauté scientifique selon lequel le virus est principalement diffusé dans l'air. De plus en plus de preuves attestent que de fines gouttelettes peuvent être projetées jusqu'à plusieurs mètres lorsque quelqu'un parle ou respire. D'où la pertinence du port du masque et à plus forte raison d'un double masque. "Les recherches ont démontré que les infections et les décès dus au Covid-19 baissent" grâce au port du masque généralisé, a ainsi souligné Rochelle Walensky. "Avec des contaminations, des hospitalisations et des décès encore très élevés, ce n'est pas le moment de renoncer au masque".

Lire aussi

Pour rappel, les États-Unis sont le pays le plus endeuillé par le Covid-19 avec plus de 468.000 morts.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pass vaccinal : ce que change le projet de loi adopté par le Parlement

INFO TF1-LCI - Affaire Jubillar : de nouvelles fouilles près du domicile du couple

Marseille : séquestrée et violée, une adolescente de 14 ans localisée grâce à ses messageries Instagram et Snapchat

EN DIRECT - Covid-19 : une 4e dose de vaccin, inefficace contre le variant Omicron ?

Covid-19 : la situation dans les hôpitaux est-elle pire qu'avant la vaccination ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.