Toulouse, première ville à rendre le masque obligatoire partout, Nice lui emboîte le pas

Toulouse, première ville à rendre le masque obligatoire partout, Nice lui emboîte le pas
Santé

TOUS MASQUÉS - Le préfet de Haute-Garonne a pris un arrêté ce mercredi afin de rendre obligatoire le port du masque en extérieur dans l'ensemble de la ville de Toulouse à partir de vendredi. Une mesure pour éviter que retours de vacances ne rime avec rebond épidémique, et qui a déjà inspiré le préfet des Alpes-Maritimes.

C'est une première pour une grande ville française. Face à la reprise épidémique, et à quelques semaines de la rentrée, Toulouse veut prendre toutes les précautions possibles pour éviter une "deuxième vague". La Ville rose a donc annoncé ce mercredi 19 août rendre le port du masque obligatoire à partir de vendredi matin sur l'ensemble de la commune. Une mesure qui a inspiré le préfet des Alpes-Maritimes. À la demande du maire de Nice, il devrait en faire de même. 

Une décision valable tous les jours de 7h à 3h du matin

Une "mesure importante" justifiée par le préfet Etienne Guyot lors d'une conférence de presse. Accompagné du maire de Toulouse et du responsable de l'ARS Occitanie, il a expliqué que cette consigne venait du fait que nous sommes "à la veille de la fin des vacances". "Tout le monde va rentrer" et "on va avoir de nouveau un brassage très important" de population, a rappelé le préfet dans cette ville qui a été relativement peu touchée par la vague de contaminations au printemps. 

Cette obligation est donc valable un mois, chaque jour de 7h du matin à 3h, pour "les personnes de plus de 11 ans qui se déplacent à l'air libre", a précisé la préfecture de Haute-Garonne. Elle concerne donc également les personnes à vélo ou à trottinette. En sont par contre exempter ceux ou celles qui se trouvent dans "une voiture à habitacle fermé", excepté évidemment pour le covoiturage. Le préfet a également précisé que les contrôles seront "adaptés" mais que les autorités allaient faire preuve de bon sens. "On ne va pas verbaliser là où peu de gens se croisent". 

De son côté, le directeur de l'ARS Occitanie, Pierre Ricordeau, a tenu à appuyer la nécessité de cette consigne dans une ville où la situation est "plus inquiétante" à cause d'une circulation du Covid-19 "beaucoup plus forte que dans le reste du département". "Et elle s'est accélérée dans les derniers jours." Le seuil d'alerte de 50 pour 100.000 a ainsi été dépassé à Toulouse, selon les autorités sanitaires. Il est désormais de 64,2 pour 100.000 habitants sur cette dernière semaine. "J'approuve cette mesure, on ne pouvait pas rester sans réaction", a pour sa part déclaré le maire LR de Toulouse.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France face au rebond de l'épidémie

Les dernières infos sur l'épidémie de Covid-19

Une mesure drastique qui inspire déjà certains maires qui comptent bien lui emboîter le pas. L'élu de Nice, Christian Estrosi, a fait savoir qu'il souhaitait lui aussi que le préfet des Alpes-Maritimes étende l'obligation de porter le masque à toute la commune. Requête entendue dans la soirée. Dans cette cité azuréenne où la consigne ne concernait jusque-là que le centre-ville, le préfet des Alpes-Maritimes va étendre son arrêté jeudi à toute la ville, fait-il savoir l'AFP. Ce nouvel arrêté sera immédiatement applicable, a-t-il précisé. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : une deuxième vague "pire que la première" ?

CARTE - Voici la liste des 54 départements désormais sous couvre-feu

Passage à l'heure d'hiver : est-ce vraiment la dernière fois ?

EN DIRECT - Covid-19 : le bilan va "s'alourdir dans les prochains jours et semaines, quoi que nous fassions"

Débat Trump/Biden : "C’est incroyable de voir des visions aussi radicalement opposées s’exprimer aussi calmement"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent