Au rythme actuel, atteindra-t-on vraiment 8 millions de vaccinés fin mars ?

Au rythme actuel, atteindra-t-on vraiment 8 millions de vaccinés fin mars ?

AMBITION - Le gouvernement souhaite que 8 millions de personnes aient reçu a minima une première dose du vaccin fin mars. Un objectif qui ne pourra pas être atteint sans une forte accélération du rythme de la vaccination.

Président du conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, Alain Fischer est souvent décrit comme le "Monsieur Vaccin" du gouvernement. Sur BFMTV, il a indiqué lundi qu'à l'heure actuelle, "le nombre de vaccins ne permet pas de satisfaire tout le monde", ce qui devrait évoluer au fil du temps avec l'accélération de la campagne de vaccination. "Cette semaine, un grand nombre de rendez-vous sera disponible pour le mois de mars", s'est-il réjoui, réaffirmant des objectifs élevés.

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

D'ici la fin mars, il souhaite que l'on puisse atteindre un premier seuil, celui de "8 millions de personnes ayant reçu une première injection". 6 semaines, donc, sachant que selon ses estimations, "d'ici fin février, on peut espérer entre 1,5 million et 2 millions de doses administrées" en plus de celles qui l'ont déjà été. Une déclaration qui semble particulièrement ambitieuse et qui serait synonyme d'une accélération majeure du rythme actuel.

Les doses ne devraient pas manquer

En cette mi-février, le ministère de la Santé précise que "depuis le début de la campagne de vaccination en France, 2.294.208 premières injections de vaccin" ont été réalisées, "soit 3,5% de la population totale et 4,3% de la population majeure". Pour atteindre 8 millions d'ici la fin mars, il faudra donc encore injecter près de 5,7 millions de doses. Sans oublier les injections d'une seconde dose pour les patients qui auront reçu la première. En effet, seules 720.000 personnes ont pour l'heure reçu les deux injections nécessaires. 

Disposera-t-on de stocks suffisants ? Oui, en tout cas sur le papier. Les autorités sanitaires ont revu le calendrier des livraisons, qui prévoit 16,3 millions de doses pour le seul mois de mars. Assez pour assouvir les ambitions du gouvernement. Encore faudra-t-il que le rythme des vaccinations s'accélère, puisque depuis le début du mois de février, on compte en moyenne à peine 50.000 premières doses injectées par jour. Pas suffisant dans l'optique des 8 millions, puisque ce dernier demanderait l'injection quotidienne de 129.000 doses. Soit un rythme 2 fois et demi plus élevé, réalisé 7 jours sur 7.

Lire aussi

Il faut par ailleurs rappeler que cette montée en charge, si elle est effective, devra être conduite en parallèle des injections de secondes doses. Ces dernières représentent depuis le début du mois 47% des vaccinations, et ne pourront pas être décalées dans le temps puisque les laboratoires préconisent un délai précis entre chaque injection. "On dépend des approvisionnements en doses de vaccin, mais ça me paraît un objectif réaliste", a estimé Alain Fischer, qui table sur une accélération de la campagne de vaccination.

Un point de vue qui tranche avec celui de Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France. Invité ce mardi matin sur LCI, il a expliqué que l'on devrait observer "une légère augmentation à partir de la mi-mars", estimant par ailleurs que l'on "n'est pas du tout sur un doublement dès les prochains jours". Il se montre donc circonspect : "Je ne sais pas du tout d'où sort ce chiffre", lance-t-il, ne comprenant pas comment les autorités tablent sur 8 millions de premières doses fin mars.

En résumé, il apparaît donc que ces 8 millions de doses constituent un objectif très ambitieux. Si les doses ne devraient pas manquer, le rythme quotidien des vaccinations devrait être très largement augmenté afin de rendre ces objectifs réalistes. Si le nombre de nouvelles doses injectées chaque jour se maintenait au niveau observé depuis début février, seules 2,2 millions de premières doses seraient injectées fin mars, portant le total depuis le début de la campagne de vaccination à 4,4 millions. 

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 250.000 doses de vaccin injectées en 24 heures, l'accélération se confirme

Vaccination des soignants : comment expliquer les disparités entre professions ?

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Meghan et Harry chez Oprah : l'interview qui a fait basculer la famille royale dans un mauvais soap

Lire et commenter