Covid-19 : le patron de Moderna appelle à "vacciner les jeunes enfants"

Covid-19 : le patron de Moderna appelle à "vacciner les jeunes enfants"

CAMPAGNE VACCINALE - Après l’annonce de bons résultats du vaccin Moderna chez les 6-11 ans lundi, le PDG français de l’entreprise a estimé dans une interview au Parisien que la vaccination de cette tranche d’âge est désormais nécessaire pour enrayer les contaminations.

Alors que plusieurs pays scandinaves avaient dernièrement suspendu la vaccination avec des doses de Moderna pour les adolescents et jeunes adultes, à cause de risques d’inflammation au niveau du cœur, le laboratoire annonçait lundi 25 octobre de très bons résultats de son vaccin chez les 6 à 11 ans, après des essais cliniques menés sur plus de 4700 participants. Une ligne défendue par le patron français de l’entreprise, Stéphane Bancel, dans les colonnes du Parisien ce mardi, à l’heure où l’agence des médicaments européenne a validé lundi une troisième dose pour tous les adultes avec ce sérum. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Le PDG de l’entreprise a ainsi insisté sur la nécessité selon lui de vacciner les plus jeunes, notant qu’aux États-Unis, "presque 20 % des Américains hospitalisés étaient des enfants" à cause de la propagation du variant Delta, "ce qui n’était pas du tout le cas avec la souche originelle". Ce variant a entraîné une multiplication des formes graves même sur cette tranche d’âge, a-t-il précisé dans les colonnes du quotidien, décrivant "un phénomène de l’été 2021"

Le "rapport bénéfice-risque" serait "nettement positif"

"Selon moi, il faut vacciner les jeunes enfants", a-t-il donc lancé, estimant que "le rapport bénéfice-risque pour les mineurs et la société est nettement positif" grâce notamment à la réduction des risques de contaminations de personnes vulnérables par les plus jeunes.

Quant aux risques de problèmes cardiaques provoqués par l’injection du sérum, "aucun cas de myocardite [inflammation au niveau du cœur, ndlr] n’a été rapporté chez les plus de 40 ans", a-t-il avancé, ajoutant que "chez les jeunes, on ne compte que quelques cas par million de vaccinés"

Lire aussi

Par ailleurs, le laboratoire mène des essais cliniques sur trois nouveaux vaccins : l’un destiné à lutter contre le variant Delta, un autre contre le Beta et une troisième version qui sera "une combinaison des deux dans un seul flacon" face au risque que "le Delta évolue en rajoutant des mutations de Beta", "un virus plus contagieux et plus mortel dans le futur".  

"Si les gens font leur rappel, je pense qu’à partir de l’été 2022, ils retrouveront une vie complètement normale", a-t-il par ailleurs ajouté. Arrivé deuxième dans la course au vaccin, le laboratoire pionnier de l’ARN messager a déjà écoulé plus d’un demi-million de doses dans le monde. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : "une dizaine" de cas possibles du variant Omicron en cours d'analyse en France

EN DIRECT - Crise des migrants : un avion de Frontex va surveiller la Manche "jour et nuit" à compter de mercredi

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

Affaire Hulot : Matthieu Orphelin, porte-parole de Yannick Jadot, "mis en retrait" de la campagne d'EELV

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.