La France suspend le vaccin AstraZeneca jusqu'à l'avis de l'EMA, annonce Emmanuel Macron

La France suspend le vaccin AstraZeneca jusqu'à l'avis de l'EMA, annonce Emmanuel Macron

VACCINATION - Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé que la France suspendait "par précaution" le vaccin AstraZeneca, dans l'attente de l'avis de l'agence européenne du médicament.

Nouveau coup dur pour la campagne vaccinale française. En visite à Montauban (Tarn-et-Garonne) pour le 26e sommet franco-espagnol, le président de la République Emmanuel Macron a annoncé la suspension des vaccinations avec le remède développé par AstraZeneca. "Plusieurs partenaires européens ont décidé de suspendre l’usage du vaccin", dont l’Allemagne et l’Italie ce lundi après-midi, a indiqué le chef de l’État, avant d'indiquer que la France prenait une décision similaire, en attendant l'avis de l’agence européenne du médicament (EMA).

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

"L’autorité européenne rendra demain après-midi un avis sur le recours à ce vaccin", a déclaré Emmanuel Macron. "Sur la recommandation du ministre des Solidarités et de la Santé, et en lien avec les autorités sanitaires françaises, la décision a été prise, en conformité avec notre politique européenne, de suspendre par précaution la vaccination avec AstraZeneca, en espérant la reprendre vite si l’avis de l’EMA le permet. Nous suspendons donc jusqu’à demain après-midi."

Le président de la République rappelle également que "nous avons un guide simple : être éclairés par la science et les autorités sanitaires compétentes et le faire dans le cadre d’une stratégie européenne." Cette décision intervient après plusieurs jours d’inquiétude autour du vaccin suédo-britannique. Le 11 mars, le Danemark a été le premier pays à suspendre sa vaccination avec le sérum, rapidement suivi par l’Islande ou la Norvège.

Ce lundi, l’Allemagne a pris la même décision "à titre préventif, après de nouvelles informations concernant des thromboses de veines cérébrales en lien avec la vaccination en Allemagne et en Europe". Quelques minutes après la France, l'Italie a suivi le même chemin.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Covid-19 : la France va durcir ses restrictions pour les voyages dans les pays les plus touchés

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

Lire et commenter