La présidente des députés PS demande à limiter les déplacements entre régions pour éviter une reprise de l'épidémie

La présidente des députés PS demande à limiter les déplacements entre régions pour éviter une reprise de l'épidémie

ÉPIDÉMIE - Valérie Rabault, patronne des Socialistes à l'Assemblée nationale, demande au gouvernement de limiter les déplacements entre les régions dès le mois de janvier pour éviter une diffusion de l'épidémie.

Alors que le gouvernement a décidé de laisser les Français fêter Noël en famille, dans le respect des gestes barrières et avec une jauge de 6 personnes à table, des élus et médecins s'inquiètent d'une éventuelle troisième vague post-célébrations de fin d'année. Et des maires penchent même pour le scénario du reconfinement au mois de janvier, comme certains dans le Grand Est, une région encore très touchée par le virus.

Toute l'info sur

La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie et le déconfinement

Ce mercredi 23 décembre, Valérie Rabult, présidente des députés socialistes à l'Assemblée nationale, a demandé à l'exécutif de dévoiler sans plus attendre sa feuille de route de début d'année. Celle-ci devrait comprendre, selon l'élue sur France info, la limitation des déplacements interrégionaux : "Selon les régions, ça peut repartir de manière plus ou moins forte, donc oui, je pense qu'il faudrait limiter les déplacements des gens entre les régions et avoir une vraie stratégie qui soit annoncée". Avant d'estimer que "s'il y a des régions qui commencent à avoir un pic de contamination important, il faudrait sans doute réfléchir" à empêcher les déplacements et donc la diffusion de l'épidémie sur le territoire. Par exemple, les quatre régions situées à l'Est sont bien plus touchées que le reste de la France.

Lire aussi

"On sait que les courbes épidémiques suivent une exponentielle qui est une courbe bien connue en mathématiques et qui permet quand même d'avoir un certain nombre d'anticipations, donc je pense que le gouvernement aurait intérêt à donner les règles du jeu pour le mois de janvier", a poursuivi Valérie Rabault. En effet, les modélisations sur l'évolution de l'épidémie ne manquent pas et les autorités de santé sont capables de dessiner la tendance des prochaines jours, voire des prochaines semaines. Sauf que personne ne peut dire comment vont se dérouler les fêtes de fin d'année et les conséquences qu'elles auront précisément sur la situation sanitaire. Va-t-on assister à une recrudescence des contaminations à la façon de Thanksgiving aux États-Unis ? Si Olivier Véran a assuré mardi soir sur TF1 qu'en l'état, aucune "flambée épidémique" n'était constatée, la Pr Karine Lacombe a déjà prédit, ce mercredi matin sur BFM, un rebond "inéluctable" des hospitalisations après les fêtes.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

EN DIRECT - Covid-19 : près de 60.000 nouveaux cas en 24 heures, record de la 5e vague

Télétravail : Élisabeth Borne annonce un objectif de "5000 contrôles par mois" dans les entreprises

VIDÉO - Fermeture des discothèques : le monde de la nuit entre colère et incompréhension

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.