Covid-19 : qui sont les quatre nouveaux membres du Conseil scientifique ?

CHRISTOPHE SIMON / AFP

RENOUVELLEMENT - Un décret paru ce mercredi au Journal officiel annonce la nomination de quatre nouvelles personnalités au sein de l'instance consultative chargée de conseiller le gouvernement sur la gestion de l'épidémie.

L'annonce était attendue depuis plusieurs semaines, elle est désormais officielle. Chargé de conseiller le président de la République et le reste du gouvernement dans la gestion de l'épidémie de Covid-19, le Conseil scientifique accueille de nouveaux membres, dont la nomination figure dans un décret paru au Journal officiel ce mercredi. 

Au nombre de quatre, voici leurs noms et leurs domaines de spécialité respectifs : Catherine Chirouze (infectiologue), Angele Consoli (pédopsychiatre), Olivier Guérin (gériatre, président de la Société française de gériatrie) et Thierry Lefrançois, (vétérinaire). 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie

Pour rappel, le dernier avis de l'instance consultative rendu public mentionnait 13  experts réputés pour leur connaissance des coronavirus et de leur gestion. À savoir, Jean-François Delfraissy (immunologiste), Laetitia Atlani Duault (anthropologue), Daniel Benamouzig (sociologue),  Lila Bouadma (réanimatrice), Simon Cauchemez (modélisateur), Franck Chauvin (médecin de santé publique), Pierre-Louis Druais (médecin généraliste), Arnaud Fontanet (épidémiologiste), Bruno Lina (virologue), Denis Malvy et Yazdan Yazdanpanah (infectiologues), Marie-Aleth Grard (présidente d'ATD Quart-Monde) et Aymeril Hoang (spécialiste des nouvelles technologies).

La nomination d'un vétérinaire attendue

Créé le 11 mars dernier, à la demande du président Emmanuel Macron, pour éclairer l'exécutif pour la prise de décisions liées à l'épidémie, le groupe de réflexion sur le Covid-19 était jusqu'alors principalement composé d'immunologues, de virologues ou d'infectiologues. Mais à la demande des professionnels de la santé animale, alors qu'environ 60% des maladies découvertes chez l'homme sont d'origine animale, la nomination imminente d'un vétérinaire avait été confirmée début janvier. 

Lire aussi

Répondant favorablement à la mobilisation, le chef de l'État avait notamment demandé au président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy "de prendre toutes les dispositions pour assurer la présence d'un vétérinaire"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 250.000 doses de vaccin injectées en 24 heures, l'accélération se confirme

Covid-19 : le Pas-de-Calais confiné pour 4 week-ends, mesures renforcées dans 22 autres départements

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Accident de scooter et violences urbaines à Lyon : une enquête confiée à l'IGPN

Meghan et Harry chez Oprah : l'interview qui a fait basculer la famille royale dans un mauvais soap

Lire et commenter