Vaccination, pass sanitaire... Ce que vous risquez à publier vos QR codes sur Internet

Vaccination, pass sanitaire... Ce que vous risquez à publier vos QR codes sur Internet

CORONAVIRUS - Nombre d'internautes affichent fièrement, sur les réseaux sociaux, les codes-barres en deux dimensions obtenus après vaccination. Les risques de vols de données et autres dangers sont pourtant bien réels.

De prime abord, la démarche semble anodine, presque de nature à pousser les non-vaccinés à se rendre chez leur médecin pour se voir administrer le précieux vaccin. Mais publier l'un des QR codes obtenus avec son certificat de vaccination n'est pas sans risque, loin s'en faut.

Depuis le 3 mai, chaque certificat de vaccination s'accompagne de deux de ces codes-barre en deux dimensions. Le premier, nommé "Datamatrix", s'affiche sur la partie gauche du document, il est destiné à faire figure de pass sanitaire, donc à permettre l'accès à certains lieux. Le second, figurant à droite du certificat, s'utilise via TousAntiCovid. Après un scan effectué grâce à l'application officielle du gouvernement, le patient peut stocker son certificat de vaccination sur le logiciel, dans la nouvelle section "Carnet".

Toute l'info sur

Covid-19 : déjà un an de pandémie...

Au moment de se rendre à des événements dont l'accès sera conditionné à l'obtention d'un pass sanitaire, dès le 9 juin, tout un chacun pourra présenter son smartphone. L'application des autorités affichera alors - pour ne pas révéler le statut vaccinal du patient - un simple carré rouge ou vert. La seconde couleur signifiera que la personne a "fait état d’un test négatif récent, d’une preuve de rétablissement ou d’un certificat de vaccination", précise le gouvernement sur son site.

Gare, toutefois, à une pratique de plus en plus fréquente sur les réseaux sociaux : nombre d'internautes publient, sur les réseaux sociaux, l'un ou l'autre des QR codes obtenus avec le certificat de vaccination. 

Un risque d'arnaques

Or, le QR code qui sert de pass sanitaire, le "Damatrix", peut-être scanné par d'autres applications dédiées, révélant plusieurs informations du patient, telles que son identité, sa date de naissance ou encore le type de vaccin administré.

Le QR code destiné à TousAntiCovid pour le stockage numérique de son certificat de vaccination permet, de son côté, d'accéder aux données personnelles de son propriétaire, même lorsqu'il est scanné par un tiers.

Dès lors, tout internaute publiant l'un ou l'autre de ces codes-barre s'exposerait à des risques d'arnaque. N'importe qui pourrait aussi tenter d'utiliser le pass sanitaire d'une personne déjà vaccinée.

Lire aussi

Au Figaro, le cabinet de Cédric O, secrétaire d'État chargé de la Transition numérique, apporte une précision de taille :"Lorsque l'interopérabilité sera effective au niveau européen, chacun sera invité à télécharger un nouveau QR Code, toujours depuis le site de l'Assurance maladie." À ce moment, le code-barre unique pourra être utilisé en France et aux frontières européennes.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Orages violents : 25 départements en vigilance orange, consultez les prévisions

VIDÉO - Inondations, toits arrachés, grêlons géants... La France balayée par de violents orages

La machine à laver, le véhicule mal garé, le podomètre : ces éléments qui ont fait basculer l'affaire Jubillar

Invasion de souris et d’araignées en Australie : phobiques, ne regardez pas cette vidéo !

Nouveaux contaminés : le vaccin contre le Covid-19 est-il efficace ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.