Extension du Pass sanitaire aux 12-17 ans ce jeudi : ce qu'il faut savoir

À partir de ce jeudi 30 septembre, tous les adolescents de plus de 12 ans devront comme les adultes présenter un pass sanitaire pour mener une vie (presque) normale. Ils devront être vaccinés ou avoir fait un test de dépistage.

COVID-19 - À partir de ce jeudi 30 septembre, les mineurs âgés de 12 à 17 ans devront présenter un pass sanitaire à l'entrée de tous les lieux où il est déjà exigé pour les adultes. Endroits concernés, niveau de la couverture vaccinale pour cette tranche d'âge... On fait le point.

Après les adultes, place aux adolescents. À compter de ce jeudi, toutes les personnes de plus de 12 ans devront présenter un pass sanitaire à l'entrée de nombreux lieux. Une habitude pour les plus de 18 ans, une nouveauté pour les mineurs de 12 à 17 ans, éligibles à la vaccination depuis le mois de juin seulement, et qui bénéficient depuis deux mois d'un sursis face à cette mesure.

Toute l'info sur

Le pass sanitaire, nouvel outil du quotidien

Mais désormais, plus de passe-droit pour les 12-17 ans : le pass sanitaire leur sera exigé dans les mêmes lieux que pour les adultes. Il s'agit donc notamment des bars, des restaurants, des salons, des stades, des cinémas, des théâtres, des salles de spectacles sportifs ou culturels, des bibliothèques, des piscines, mais aussi des transports de longue distance, pour se rendre dans un service de santé (sauf urgence) ou dans les centres commerciaux des départements au taux d'incidence élevé.

Lors de la mise en place du pass sanitaire élargi chez les personnes majeures, en août, la pédagogie avait pris le pas sur les sanctions lors des premiers jours. Pour l'heure, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, n'a pas ordonné aux forces de l'ordre de respecter une période d'indulgence, indique ses services à LCI. Mais rien n'est exclu.

Combien d'adolescents sont concernés ?

Au total, plus de cinq millions d'adolescents sont concernés par cette nouvelle mesure : tous les mineurs de moins de 17 ans et de plus 12 ans et deux mois. "Ce délai de deux mois permettra aux adolescents à peine âgés de 12 ans au 30 septembre de recevoir leur schéma complet de vaccination" sans avoir besoin de réaliser des tests pour bénéficier du pass, précise le gouvernement sur son site.

Lire aussi

Selon les données du ministère de la Santé arrêtées au 26 septembre, 71% des 12-17 ans ont d'ores et déjà reçu au moins une injection, soit 3,6 millions d'adolescents. Parmi eux, 3,2 millions ont terminé leur schéma de vaccination et possèdent donc un pass sanitaire valide, soit 63% de la tranche d'âge.

En revanche, 1,5 million de 12-17 ans n'ont pas encore reçu la moindre dose de vaccin, proposée depuis la rentrée en milieu scolaire (23.800 en ont profité à date, selon le ministère de la Santé). Toutefois, les autorités tablent sur un "effet rebond" du rythme de vaccination lié à l'entrée du pass sanitaire. "C'est la classe d'âge où le nombre de personnes à vacciner se réduit le plus rapidement", note le ministère. "La vaccination des 12-17 ans reste très dynamique."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : Zemmour multiplie les attaques contre Le Pen, qui réplique

Présidentielle 2022 : sur LCI, Marine Le Pen dénonce la "division" et les "propos outranciers" d'Éric Zemmour

Éric Zemmour : immigration, retraite, natalité... ses arguments passés au crible

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour remet en cause les limitations de vitesse et veut supprimer le permis à points

REVIVEZ - OM-PSG : malgré deux buts refusés et un carton rouge, Marseille et Paris se quittent dos à dos dans ce "Classique"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.