Pass sanitaire obligatoire dans les centres commerciaux : l'exécutif précise les règles

Ludovic MARIN / AFP

OBLIGATION - Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, vient d'annoncer que le pass sanitaire sera obligatoire dans les centres commerciaux de plus de 20.000 m² si le taux d'incidence est supérieur à 200 pour 100.000 habitants.

Ils pensaient y échapper depuis la mise en place du pass sanitaire le 9 août, mais le gouvernement a tranché. Le pass sanitaire devient obligatoire dans les centres commerciaux de plus de 20.000 m² dans les départements où le taux d'incidence est supérieur à 200 pour 100.000 habitants, a précisé le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, mercredi 11 août.

Dans ces départements, les préfets devront donc rendre obligatoire le pass sanitaire dans les centres commerciaux.

Toute l'info sur

Le pass sanitaire, nouvel outil du quotidien

Comme le montre la carte ci-dessus, la mesure concerne pour l'heure 38 départements, en majorité dans la moitié sud du pays.

Ces décisions ont été prises mercredi lors d'un Conseil de défense en visioconférence, convoqué pour tenter de "freiner des quatre fers" l'épidémie de Covid-19, qui provoque actuellement une hausse du nombre de malades dans les hôpitaux et en réanimation.

Lire aussi

Lundi, le directeur du centre commercial de Lescar dans les Pyrénées Atlantique redoutait cette obligation. "On aura forcément une baisse de fréquentation qui veut dire une baisse du chiffre d'affaires, donc pour tous les commerces concernés, ça peut engendrer certaines difficultés". Pour éviter des problèmes, le directeur devra embaucher 8 agents pour vérifier les pass sanitaire. Un recrutement qui va coûter 50.000 euros. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

VIDÉO - À Marseille, Éric Zemmour termine son périple chahuté par un échange de doigts d'honneur

En évoquant "l'autonomie" de la Guadeloupe, Sébastien Lecornu fait des vagues

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.