Qui sera vacciné et quand ? Les dates à connaître du calendrier vaccinal

Qui sera vacciné et quand ? Les dates à connaître du calendrier vaccinal

AGENDA - Jean Castex et Olivier Véran ont ajouté jeudi 25 février des dates supplémentaires au calendrier de vaccination, notamment pour les personnes de plus de 50 ans sans comorbidités et les plus de 65 ans.

Quand chaque Français pourra-t-il bénéficier de sa première dose de vaccin contre le Covid-19 ? Si Emmanuel Macron a promis que chaque adulte aura reçu d'ici la fin de l’été, le Premier ministre Jean Castex a précisé ce jeudi, en conférence de presse, une partie du calendrier, notamment pour les plus de 50 sans comorbidités. Les plus de 65 ans, pour l'heure privés du vaccin AstraZeneca et trop jeunes pour bénéficier de celui de Pfizer ou de Moderna, sont, eux aussi, fixés.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie

La vaccination ouverte début avril pour les plus de 65 ans

En effet, les personnes de plus de 65 ans devraient recevoir leur première injection au mois d'avril. "D'ici fin mars, les deux tiers des personnes de plus de 75 ans seront vaccinées", a d'abord indiqué le Premier ministre. "Nous ouvrirons début avril la vaccination aux plus de 65 ans." Le ministre de la Santé, Olivier Véran, espère même avancer cette échéance à fin mars. "Nous espérons avoir terminé la vaccination de toutes les personnes âgées volontaires d'ici la fin mars et donc l'ouvrir à celles de 65 ans et plus", a déclaré le ministre.

Lire aussi

Celles-ci bénéficieront des vaccins à ARN messager, donc ceux de Pfizer ou de Moderna. Mais ils sont actuellement réservés à la tranche d'âge supérieure. Les plus de 65 ans ne sont en effet pas éligibles au vaccin AstraZeneca, déployé depuis ce jeudi chez les médecins généralistes, à cause d'un manque de données dans les essais cliniques. Mais le Pr Fischer, président du conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, a de nouveau évoqué au cours du point presse une étude écossaise montrant des résultats encourageants du vaccin AstraZeneca chez les plus de 65 ans.

Une première injection proposée à tous les plus de 50 ans d'ici mi-mai

Pour les personnes âgées de 50 à 64 ans sans comorbidités, l'échéance de la vaccination se rapproche aussi. "À la mi-mai, la totalité des personnes de plus de 50 ans se seront vu proposer une première injection", a annoncé le Premier ministre, qui met toutefois en garde face à la dépendance de la France aux doses commandées par l'Union européenne pour respecter cette étape. "Nous dépendons de la fabrication et de la livraison des doses", a rappelé le locataire de Matignon. "Il nous faudra nous armer de patience."

Et dès maintenant ?

Dès maintenant, plusieurs catégories de la population, en plus du personnel médical, sont d'ores et déjà éligibles à la vaccination. Depuis ce jeudi, les médecins de ville peuvent vacciner les 50-64 ans qui présentent des comorbidités avec le vaccin AstraZeneca. "Aujourd'hui, 35.000 Français ont été vaccinés" avec ce sérum, s'est félicité Olivier Véran. "C'est entre trois et quatre fois plus que le rythme habituel de vaccination du fait de l'ouverture pour ce public."

Pour les résidents des Ehpad, qui ont été les premiers à se faire administrer les doses dès fin décembre, la couverture vaccinale avance bien. À ce jour, 80% des résidents "sont désormais vaccinés", a précisé le Premier ministre. "Les 20%" non vaccinés "sont, en général, des personnes contre-indiquées pour la vaccination ou qui ont émis, à plusieurs reprises, un refus", a précisé Olivier Véran. "80%, c’est une très belle couverture de la population la plus fragile."

Par ailleurs, "plus du quart des personnes de plus de 75 ans" a reçu sa première dose, a indiqué Jean Castex. "Si vous êtes âgé de plus de 75 ans et que vous vivez chez vous, vous pouvez prendre rendez-vous sur internet, par le numéro vert national, ou en appelant directement le centre de vaccination", a de son côté rappelé Olivier Véran. La vaccination est également ouverte pour les personnes de tout âge souffrant d'une pathologie à haut risque avec une prescription médicale.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

EN DIRECT - Covid-19 : la vaccination ouverte à tous les plus de 55 ans lundi, annonce Véran

Pourquoi le Chili se reconfine-t-il alors qu'il est le 3e pays le plus vacciné au monde ?

Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)

Lire et commenter