Covid-19 : où le variant Delta circule-t-il le plus en Europe ?

Le variant Delta est le responsable de la hausse inquiétante des contaminations en France depuis quelques semaines. Il représente aujourd'hui plus de 40% des nouveaux cas détectés. Quelles sont les régions les plus touchées ?

TOUR D'HORIZON - A l'heure où l'Europe se prépare à une nouvelle vague de Covid-19 portée par le variant Delta, la situation épidémique dans certains pays est scrutée de près.

"Vacances doivent rimer avec vigilance". Une semaine après la mise en garde l'OMS sur le risque de nouvelle vague en Europe où la situation "évolue rapidement" sous la poussée de la souche Delta, Gabriel Attal a évoqué une situation qui "se détériore rapidement" dans l'Hexagone.  "Nous pourrions suivre la même trajectoire que nos voisins (...) Le variant peut gâcher l'été", a-t-il souligné, s'appuyant notamment sur l'exemple du Royaume-Uni, de l'Espagne et du Portugal où la situation épidémique est peu encourageante.

Toute l'info sur

Variant Delta : la France face à une quatrième vague

Royaume-Uni

"Au Royaume-Uni, le variant delta a désormais totalement supplanté le variant britannique et la hausse des cas est exponentielle", a rappelé le porte-parole du gouvernement. Outre-Manche, l'envolée des contaminations attribuées au variant Delta se poursuit malgré une large couverture de la vaccination, sans toutefois que celle-ci ne s'accompagne pour l'heure d'une flambée des hospitalisations et des décès. 

Le nombre de cas pourrait même atteindre "50.000 par jour d'ici au 19 juillet", date à laquelle le port du masque ne sera plus obligatoire dans les lieux publics clos en Angleterre, a annoncé le Premier ministre britannique Boris Johnson, qui prévoit de lever à cette date les dernières restrictions liées au virus. Ce dernier a expliqué vouloir "permettre aux gens de prendre leurs propres décisions éclairées sur la façon de gérer le virus" tout en reconnaissant que la pandémie est "loin d'être terminée".

Espagne

"En Espagne et plus spécifiquement en Catalogne, le taux d'incidence a explosé atteignant 600 chez les jeunes et de nouvelles restrictions viennent d'être mises en place", a également souligné Gabriel Attal. À titre de comparaison, dans les Landes ou à Paris où le seuil d'alerte est franchi, le taux d'incidence est douze fois moins important (50 cas pour 100 000 habitants).

Au dernier recensement, 3462 nouveaux cas ont été détectés en 24 heures dans cette région du nord-est de l'Espagne. Rapporté à la population française, cela équivaut à 30.000 nouveaux cas en France, tel que recensé notamment en mars dernier lors de la troisième vague épidémique. Au vu de la détérioration de la situation, la Catalogne a décidé mardi de réimposer des restrictions pour freiner l'augmentation "exponentielle" des cas de Covid-19 enregistrés ces derniers jours, principalement chez les jeunes. Les discothèques et autres lieux de divertissement nocturnes dans des espaces clos devront fermer à partir de cette fin de semaine et il faudra présenter un test antigénique ou PCR négatif, ou être vacciné, pour participer à des évènements en plein air réunissant plus de 500 personnes.

Lire aussi

L'Andalousie envisage également de rétablir des restrictions cette semaine alors que depuis le 26 juin, les masques ne sont plus obligatoires en extérieur, comme en Catalogne. Au niveau national, le ministère espagnol de la Santé a fait état lundi de 32.607 nouveaux cas de Covid-19 sur les dernières 72 heures et 23 morts.

Portugal

"Au Portugal, de même, le variant a provoqué une accélération considérable de l'épidémie et le pays est notamment contraint à recourir à de nouvelles restrictions et notamment un couvre-feu dans 45 villes dont les plus grandes agglomérations du pays", a détaillé Gabriel Attal. 

 Selon le dernier rapport de l’Institut national de santé publique (Insa), alors que le pays est confronté à une recrudescence des contagions, la fréquence relative du variant Delta a atteint 89,1% au cours de la semaine qui s'est terminée le 27 juin, contre 45,8% trois semaines auparavant. Parmi les pays en première ligne d'un regain de la pandémie de Covid-19 provoqué par le variant Delta notamment en Europe, le Portugal a vu le nombre de nouveaux cas quotidiens dépasser la barre des 2000. Si cet emballement se poursuit, ce chiffre pourrait être multiplié par deux d’ici à la mi-juillet, a prévenu la ministre de la Santé Marta Temido, dans un entretien accordé lundi soir à la chaîne de télévision privée TVI.

Allemagne

Le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn, a averti le 1er juillet que le variant Delta représenterait dès ce mois-ci "70% à 80%" des infections au Covid-19 dans son pays, insistant une nouvelle fois sur la nécessité pour la population de se faire vacciner. À l'instar de ses voisins, l'Allemagne s'inquiète depuis plusieurs semaines de la propagation rapide de ce nouveau variant plus contagieux, redoutant une nouvelle flambée épidémique à l'heure où la pandémie marque largement le pas. L'institut de veille sanitaire Robert-Koch (RKI) a indiqué mercredi que les contaminations avec le variant Delta représentaient 37% des infections fin juin.

Pour rappel, l'Allemagne a instauré une catégorie de pays "à variant" pour tenter de freiner les nouveaux variants du coronavirus avant qu'ils ne se répandent sur son sol.

Norvège

Ailleurs en Europe, la Norvège, inquiète d'une éventuelle quatrième vague, a remis lundi "à fin juillet, début août" au plus tôt la levée quasi-totale des restrictions sanitaires. "Nous choisissons d'attendre de voir comment (...) le variant Delta affecte la situation", a expliqué la Première ministre Erna Solberg soulignant toutefois que "l'évolution reste positive".

Selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), la Norvège affiche un taux d'incidence du virus de 47,32 nouveaux cas pour 100.000 habitants au cours des 15 derniers jours, avec une mortalité très faible.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Crise des sous-marins : la France et l'Inde disent vouloir "agir conjointement" en Indo-Pacifique

Crise des sous-marins : le contrat américain est-il meilleur que le français ?

"On est ici comme des mendiants, en train de vous supplier" : Macron interpellé durant son discours sur les Harkis

EN DIRECT - Covid : le QR Code d'Emmanuel Macron diffusé sur les réseaux sociaux

Emmanuel Macron a-t-il "dépensé entre 5 et 7 milliards d'euros en quinze jours" ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.