Plus de 52.000 cas de Covid-19 en 24h : comment expliquer une deuxième vague aussi forte ?

Plus de 52.000 cas de Covid-19 en 24h : comment expliquer une deuxième vague aussi forte ?

CONTAMINATIONS – Dimanche, la France a enregistré plus de 52.000 infections au coronavirus en une journée. Un triste record national et européen qui s'explique par différents facteurs.

Les chiffres ne cessent d'augmenter de jour en jour. Ce dimanche, un record à encore été battu, un record national et européen. 52.010 personnes ont été contaminées par le Covid-19 en une journée seulement. Depuis plusieurs jours, le nombre de contaminations explosent en France, mais à quoi est dû ce regain de l'épidémie ?

Pour les spécialistes, les vacances font partie des meilleurs alliés du virus. Entre les vacances d'été et maintenant les vacances de la Toussaint, les Français en profitent pour voir leurs proches et se déplacer dans la France entière, en emmenant parfois avec eux, le virus dans leur valise. 

Arnaud Fontanet membre du conseil scientifique et épidémiologiste, explique : "On sait tous que pendant l'été on a relâché nos comportements, les gens se sont revus, ont fait des dîners entre amis..."  Pendant les mois estivaux, le virus a surtout touché les jeunes. Mais dès septembre, les personnes plus âgées ont commencé elles-aussi à être de plus en plus contaminées. 

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

Lire aussi

Pourtant, la propagation du virus  ne s'explique pas seulement pas les déplacements de population. Les gestes barrières ont semble-t-il pu stopper l'explosion du nombre de cas jusqu'à fin septembre, date à laquelle les jours ont commencé à se refroidir. 

Terminé alors les verres en terrasse, les rendez-vous sur la plage ou les pique-niques dans les parcs. Les Français se retrouvent en intérieur, dans des espaces clos, sans forcément aérer à cause du froid : le meilleur endroit où le virus peut se réfugier. Martin Blachier, médecin de santé publique, le confirme, “l'épidémie accélère quand les gens sont le moins en extérieur”. Et les courbes le montrent, “plus la fréquentation des parcs et jardins est importante, plus l'épidémie va doucement et moins la fréquentation des parcs et jardins est élevée, plus l'épidémie reprend”

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : l'ex-Miss France Vaimalama Chaves éliminée, Bilal Hassani au sommet

EuroMillions : un Français remporte la cagnotte de 220 millions d'euros, un record en Europe

Covid-19 : quand thés dansants et parties de belote virent aux clusters en Loire-Atlantique

Femme décapitée à Agde : ex-boxeur et ancien candidat FN, le profil du suspect se dessine

Mort d'un étudiant nantais vacciné : l'autopsie renforce l'hypothèse d'un lien avec AstraZeneca

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.