Covid-19 : le renouvellement de l’air, la vraie clé pour endiguer l’épidémie ?

Covid-19 : le renouvellement de l’air, la vraie clé pour endiguer l’épidémie ?

MISE EN GARDE – Sur LCI, le président de l’Union française pour une médecine libre s’est montré inquiet quant aux contaminations liées à une mauvaise aération dans les lieux clos, notamment au sein des restaurants. En ce sens, il plaide pour l'ouverture des terrasses cet hiver.

Si les bars parisiens vont fermer leurs portes à compter de ce mardi, les restaurants vont, eux, rester ouverts. Pourtant, le risque de contamination au Covid-19 n’y est pas faible. Car même si la distance d’un mètre entre les tables est respectée, les clients peuvent se contaminer entre eux.

En effet, au sein des lieux clos, l’un des principaux risques, "c’est l’aération", a averti le Dr Jérôme Marty, médecin généraliste et président de l’Union française pour une médecine libre (UFML). "Nous ne pouvons que regretter de ne toujours pas voir apparaître sur les affiches et les communications de Santé publique France ce terme d’aération", a-t-il admis sur LCI (voir vidéo en tête de cet article). "L’une des principales voies de contamination, c’est le fameux nuage viral, qui flotte et peut être respiré par tout le monde" au sein des lieux clos, dans lesquels l’air est peu ou pas renouvelé.

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

"Il faut maintenir les terrasses"

Le médecin généraliste regrette d’ailleurs qu’aucune aide n’ait été accordée aux gérants des restaurants pour moderniser leurs aérations. "Les mois qui sont passés depuis la levée du confinement le 11 mai" n’ont pas été mis à profit "pour aider les restaurants à se munir de ‘super VMC’ afin d’aérer beaucoup plus les salles et éviter ce risque", a-t-il indiqué. Un système d'aération qui existe déjà, notamment dans les avions ou les trains, ce qui permet aux usagers de ne pas laisser un siège vide entre eux.

En ce sens, le Dr Jérôme Marty plaide pour laisser les terrasses ouvertes, même dans le froid de l’hiver. "Il faut maintenir l’agrandissement des terrasses, ainsi que la possibilité pour les restaurants d’avoir une partie de leur salle en extérieur, chauffée", a-t-il demandé. Le chauffage des terrasses sera toujours permis cet hiver, mais la ministre de la Transition Écologique, Barbara Pompili, a interdit cette pratique, jugée trop polluante, à partir de l’an prochain, pour l’hiver 2021. "Nous nous arrangerons avec le côté écologique, tant pis", répond le président de l’UFLM. "Aujourd’hui, le risque majeur est celui de l’épidémie qui progresse. Il faut évidemment maintenir ces terrasses."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : huit cas possibles du variant Omicron détectés en France

EN DIRECT - Crise des migrants : un avion de Frontex va surveiller la Manche "jour et nuit" à compter de mercredi

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

VIDÉO - Sur les côtes anglaises, les habitants assistent consternés à l'arrivée de centaines de migrants

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.