Plus de 1.000 nouveaux cas en 24 heures : la circulation du virus favorisée par le relâchement

Plus de 1.000 nouveaux cas en 24 heures : la circulation du virus favorisée par le relâchement

VIRUS – 1.062 nouvelles contaminations au Covid-19 ont été diagnostiquées entre mercredi et jeudi. Un chiffre qui confirme le constat de Santé Publique France, qui observe une tendance à l’accélération ces dernières semaines en raison d'un relâchement des Français.

"La situation épidémiologique est marquée par une hausse du nombre de cas", a alerté la Direction générale de la Santé (DGS) ce jeudi 23 juillet dans son bilan quotidien. 1.062 nouvelles contaminations ont en effet été détectées en France au cours des dernières 24 heures. 

Cette nette hausse du nombre de cas détectés par test PCR n'avait pas été observée depuis longtemps -au total, 179.398 cas positifs au Covid-19 ont été diagnostiqués depuis le début de l'épidémie. 

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

50 000 tests mi-mars contre 360 000 aujourd'hui

A titre de comparaison, la barre des 1.000 nouveaux cas journaliers avait été franchie le 13 mars, quatre jours avant le confinement décrété en France, avec 1.133 cas ce jour-là. Pour rappel, à l’époque, lorsque le stade 3 de l’épidémie a été activé (c'était le 14 mars), seules les personnes considérées comme à risque faisaient l’objet d’un dépistage (les soignants en majorité), et ce en raison de la faible capacité de tests dont disposait le pays.

 A la mi-mars, seulement 50 000 tests PCR étaient ainsi réalisés chaque semaine en France, selon la DGS, qui a depuis développé considérablement sa politique de dépistage. Le nombre de tests hebdomadaires a ainsi "augmenté continûment pour dépasser les 300 000 par semaine à la mi-mai", explique la DGS à franceinfo. Celui-ci "continue d'augmenter et avoisine aujourd'hui les 350 000 par semaine". Pour autant, l’objectif des 700 000 tests réalisés par semaine semble encore loin. Du 13 au 19 juillet, 360.956 patients ont été testés dans le pays, rapporte Santé Publique France dans son dernier bilan du 23 juillet. 

Lire aussi

"Santé Publique France et l'Assurance-Maladie observent un relâchement de l’application des gestes barrière qui se traduit par une augmentation du nombre de contacts à risque par patient atteint de Covid-19, et une moindre adhésion à la distanciation physique en particulier", indique la DGS dans son communiqué. "Cette tendance de fond indique que nos habitudes récentes favorisent la circulation du virus depuis déjà plusieurs semaines." 

En effet, le ministère de la Santé observe une tendance à l'accélération, avec 26 % de cas en plus par rapport à la semaine dernière, contre 18 % et 11 % de hausse les semaines précédentes en France (hors Guyane). Le nombre de patients positifs est lui aussi en augmentation de 12,5 % par rapport à la semaine précédente. Face à ces signaux faibles, le gouvernement a imposé lundi 20 juillet le port du masque dans tous les lieux publics clos.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "The Voice All Stars" : Louis Delort, Manon, Anne Sila, Amalya, Terence et MB14 filent en finale

VIDÉO - Royaume-Uni : la désillusion des pro-Brexit face aux pénuries et au manque de main d’œuvre

Covid-19 : "103%" de vaccinés à Paris, la preuve d'un "trucage" des chiffres ?

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

Deux navires de guerre russe et américain frôlent l'incident en mer du Japon : "Un acte inadmissible"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.