La barre des 6 000 patients en réanimation franchie, une première depuis le mois d’avril 2020

La barre des 6 000 patients en réanimation franchie, une première depuis le mois d’avril 2020

SANTÉ- Ce lundi, le nombre de malades du Covid-19 en réanimation dans le pays est repassé au-dessus du seuil des 6000, selon les chiffres publiés par Santé publique France.

Le chiffre est symbolique. Ce lundi, on comptait 6 001 personnes dans les services de soins critiques (qui rassemblent réanimation, soins intensifs et surveillance continue) contre 5 978 malades la veille, selon les chiffres publiés par Santé publique France. En 24 heures, 470 patients ont été admis dans ces services qui traitent les cas les plus graves, contre 218 nouveaux patients la veille. Depuis une dizaine de jours, le nombre de patients en réanimation était proche de 6 000. Un chiffre en deçà du pic de la première vague en avril 2020 (autour de 7 000) mais supérieur à celui de la deuxième vague à l'automne (4 900).

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

En attendant, le nombre de personnes mortes du Covid-19 s'alourdit. Dans les dernières 24 heures, 400 personnes sont décédées à l'hôpital contre 145 la veille, portant le bilan total depuis le début de l'épidémie s'élève à 103.285 morts. Du côté des contaminations, 5 952 nouveaux cas ont été répertoriés contre 24.465 la veille, les chiffres du lundi étant toujours bas en raison du moins grand nombre de tests pratiqués le weekend. 

Vers un assouplissement des mesures de restriction

C'est dans un tel contexte sanitaire que le président Emmanuel Macron a esquissé lundi, jour de rentrée scolaire, les contours du déconfinement avec un possible assouplissement du couvre-feu et une réouverture "par étapes" des restaurants. En visite dans une école de Melun (Seine-et-Marne), Emmanuel Macron a insisté une nouvelle fois sur l'importance de la reprise des cours, l'école "permettant de lutter contre les inégalités sociales et de destin."  

Au tableau, le chef de l'État a été interrogé par de nombreux élèves. À une question concernant le couvre-feu, il a répondu "on va essayer de le décaler... promis, on va le décaler un peu. Parce que 19 h, c’est tôt je suis d’accord." Emmanuel Macron devrait expliquer aux Français les détails du plan de déconfinement du pays "au plus tard le 5 mai". 

Mais du côté des épidémiologistes, certaines voix s'élèvent contre la volonté du gouvernement de lever le pied... Dans les colonnes de l'Express, l'épidémiologiste Mahmoud Zureik a exprimé ses réticences estimant qu'il est encore trop prématuré pour déconfiner le pays.

Lire aussi

Afin d'envisager un retour vers la vie normale, l'exécutif mise sur la vaccination. Au total, 14.297.308 personnes ont reçu au moins une injection de vaccin et 5.691.519 personnes ont reçu les deux doses, selon la Direction générale de la santé (DGS). 

La campagne d'immunisation bénéficie d'un coup de pouce avec l'arrivée d'un quatrième vaccin : Johnson & Johnson. Les Français de plus de 55 ans peuvent désormais recevoir le vaccin du laboratoire américain, connu en Europe sous le nom de Janssen. Lors d'un déplacement samedi en Essonne, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé que près de 80.000 professionnels de santé avaient déjà commandé ce vaccin, l'unique à nécessiter une seule dose.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : quelles sont les trois contre-indications à la vaccination ?

"Nous sommes passés de Socrate à Francis Lalanne" : le discours cinglant d'un sénateur contre les anti-vaccins

VIDÉO - Belgique : nouvelles inondations massives après un orage diluvien

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 25.000 nouveaux cas en 24h, 22 décès enregistrés

Variant Delta : où se contamine-t-on le plus ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.