Covid-19 : ces pays européens qui ont déjà assoupli les règles aux frontières pour les touristes

Covid-19 : ces pays européens qui ont déjà assoupli les règles aux frontières pour les touristes

ÉVASION - Pour relancer leur économie, six pays européens ont d'ores et déjà rouvert leurs frontières aux touristes ces derniers jours. Dernier en date, le Portugal, ce samedi. Pour cela, certains ont introduit un passeport vaccinal national avant la mise en place d'un passeport commun à tous les pays de l'UE fin juin.

Ils ne comptent pas attendre plus longtemps. Six pays européens, réputés pour leurs plages ensoleillées, ont rouvert leurs frontières aux touristes européens ces derniers jours. Si un "pass sanitaire" européen doit voir le jour fin juin pour harmoniser les conditions de voyages entre États membres, ces destinations appliquent pour l'instant leurs propres règles sanitaires. Quels pays sont concernés ? Et comment s'y rendre ? Tour d'horizon à l'approche d'une saison estivale très attendue par le secteur du tourisme européen. 

Toute l'info sur

Vacances d'été : l'ombre du coronavirus

Espagne

Les libertés individuelles ont fait leur grand retour dimanche dernier en Espagne. Touristes et locaux sont à nouveau autorisés à sortir de leur région où le couvre-feu a été levé. Avec ses bars, musées, restaurants et théâtres ouverts sans interruption depuis juin 2020, le voisin européen pourrait bien devenir un refuge pour des milliers de touristes européens, dont celui de nombreux Français, dans les prochaines semaines. Seule exigence : un test PCR négatif de moins de 72 heures à l'arrivée. 

Grèce

Afin de tenir la distance face à son principal concurrent espagnol, la Grèce aussi a rouvert sa saison touristique ce vendredi, levant d'un même élan son confinement de sept mois. Les touristes européens sont à nouveau autorisés à profiter de la douceur de vivre à la grecque à condition d'être vaccinés ou de présenter un test Covid négatif. 

Touristes et habitants peuvent ainsi circuler librement entre départements sans se munir d'une attestation, ou encore se rendre sur une île "Covid-free" sans en être résident. Les contrôle de police et les amendes ne sont plus qu'un lointain souvenir, tandis que les réouvertures des terrasses, des musées et des plages, elles, sont bien réelles. 

Même si les professionnels du tourisme n'attendent pas d'arrivées significatives avant fin juin, voire début juillet, quelque 120 vols internationaux sont prévus dans les aéroports de Grèce dès samedi. Soit l'arrivée de 4.000 touristes ce week-end. Le retour des étrangers est crucial pour ce pays qui tirait près du quart de son revenu du tourisme avant la pandémie.

Islande

La palme du premier pays de l'espace Schengen à avoir rouvert ses frontières aux touristes revient toutefois à l'Islande. Depuis ce jeudi, tous les voyageurs vaccinés contre le Covid-19 peuvent en effet voyager sur l'île. Autre condition possible : prouver qu'on est rétabli du Covid, via entre autres un test sérologique de plus de 14 jours, afin d'échapper à cinq jours de quarantaine.

Italie

L'Italie n'est pas en reste dans la course au tourisme. En effet, le voisin européen a annoncé ce vendredi la fin de la mini-quarantaine de cinq jours imposée jusqu'ici aux voyageurs en provenance des pays de l'Union européenne. "Le ministre de la Santé Roberto Speranza a signé une ordonnance qui prévoit l'entrée en provenance des pays de l'Union européenne, de la zone Schengen, de Grande-Bretagne et d'Israël avec un test (anti-covid, ndlr) négatif, annulant ainsi le système actuellement en vigueur de mini-quarantaine", a indiqué son ministère. Cette mesure entrera en vigueur dès dimanche. 

Le pays s'apprête à déployer par ailleurs un passeport sanitaire national, qui sera délivré aux mêmes conditions que celui européen : avoir été vacciné ou avoir eu le Covid-19, test sérologique à l'appui, ou encore présenter un test négatif au virus. 

Malte

L'île de Malte va même jusqu'à offrir un chèque à hauteur de 200 euros par personne aux touristes qui séjourneront au moins trois nuits dans un hôtel étoilé. Cette somme, qui doit être dépensée sur place, est majorée de 10% si l'on séjourne sur l'île de Gozo, et est limitée aux 38.000 premières réservations. En fonction de la situation épidémiologique du pays d'origine, Malte se réserve le droit d'imposer aux touristes d'être vaccinés ou de présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures.

Portugal

Le Portugal est le dernier pays en date à avoir annoncé la réouverture de ses frontières, "y compris pour les voyages non-essentiels" dès lundi 17 mai, a annoncé le ministère de l'Intérieur. Le taux d'incidence du coronavirus des États-membres devra toutefois être "inférieur à 500 cas pour 100.000 habitants" pour "tous types de voyage vers le Portugal", a précisé ce samedi le gouvernement. Ce qui inclut encore l'Espagne, l'Allemagne et l'Italie. Si des voyageurs en provenance de pays où l'incidence est supérieure à 500 cas pour 100.000 habitants devaient venir au Portugal, ils devront observer une quarantaine de 14 jours.

Lire aussi

Quant à la France, leader mondial en fréquentation avec 90 millions de touristes en 2019, a annoncé un calendrier de reprise en quatre étapes du 3 mai au 30 juin. L'accueil des touristes ne se fera pas avant la dernière étape du déconfinement fin juin prochain, tandis qu'un "pass sanitaire" est en cours d'élaboration. Ce calendrier reste soumis au taux d'infections inférieur à 400 pour 100.000 habitants. En cas contraire, des "freins d'urgence" sanitaires peuvent être activés à tout moment.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : l'Angleterre repousse de 4 semaines la levée des dernières restrictions

VIDÉO - Mila dans Sept à Huit : "Peut-être que je serai morte dans cinq ans"

Qui est Naftali Bennett, le nouveau Premier ministre israélien ?

Parcoursup : pourquoi des élèves aux notes excellentes ne trouvent pas de formation

"Tout est devenu noir" : un pêcheur américain "avalé" par une baleine en ressort indemne

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.