Covid-19 : l'objectif du gouvernement est d'avoir vacciné tous les Français d'ici fin août

Covid-19 : l'objectif du gouvernement est d'avoir vacciné tous les Français d'ici fin août

CORONAVIRUS - Le ministre de la Santé Olivier Véran, invité de Gilles Bouleau ce jeudi soir sur TF1, espère "protéger la population française dans sa totalité en moins de six mois". Il détaille les échéances du calendrier vaccinal à atteindre dans les prochains mois.

Suite à un début de campagne de vaccination jugé trop lent, le gouvernement a accéléré les choses en ouvrant des centres de vaccination sur l'ensemble du territoire. Seul hic ? Le laboratoire pharmaceutique Pfizer va ralentir ses livraisons ces prochaines semaines. De nombreux soignants redoutent une pénurie de doses de vaccins alors qu'ils doivent, pour certains, procéder à la deuxième injection de leurs patients. 

Le ministre de la Santé Olivier Véran s'est voulu rassurant en indiquant que l'objectif du million de vaccinés fin janvier, notamment pour les personnes âgées de plus de 75 ans, sera atteint voire dépassé. "C'est important que les Français sachent, nous sommes en mesure de vacciner 1,3 à 1,4 millions de Français d'ici fin janvier", a-t-il affirmé ce jeudi soir sur TF1. 

Une condition ? La validation des nouveaux vaccins

Ce dernier a ensuite donné les objectifs que l'État se fixe chaque mois. "Probablement, 4 millions de Français (vaccinés, ndlr) fin février. 9 millions à la fin du mois de mars. 20 millions à la fin avril. 30 millions à la fin mai. 43 millions à la fin du mois de juin, ça monte. 57 millions à la fin du mois de juillet" et enfin "70 millions, c'est-à-dire la totalité de la population, d'ici à la fin août."

Cependant, "dans une circonstance que je précise", nuance-t-il, "c'est si la totalité des vaccins que nous avons commandés sont validés par les autorités sanitaires européennes et mondiales". Car à ce jour, seul le vaccin Pfizer/BioNTech est administré aux personnes prioritaires. La France attend de voir arriver sur son territoire les vaccins AstraZeneca/Oxford et Moderna, moins coûteux et plus faciles à produire ainsi qu'à stocker. Pour l'heure, "on est dans la même situation que nos voisins allemands, italiens et espagnols", également dans l'expectative des nouveaux vaccins, souligne Olivier Véran. 

Lire aussi

"Ce serait évidemment une formidable nouvelle si tous ces vaccins étaient efficaces et que nous pouvions protéger la population française dans sa totalité en moins de six mois", termine le ministre de la Santé. Ce dernier estime que les vaccins resteront efficaces même face aux nouvelles variantes du Covid-19 en circulation au sein de l'Hexagone depuis fin décembre. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 23.996 ces dernières 24 heures, en hausse de 7% sur une semaine

Alexeï Navalny envoyé en colonie pénitentiaire : "Personne n'en sort indemne"

Dr Gérald Kierzek : "Il n'y a aucune démonstration scientifique qu'un confinement intermittent a une efficacité"

Qui sera vacciné et quand ? Les dates à connaître du calendrier vaccinal

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

Lire et commenter