Covid-19 : "103%" de vaccinés à Paris, la preuve d'un "trucage" des chiffres ?

ILLUSTRATION

CONFUSION - Lorsque l'on s'aventure sur le site du gouvernement, on constate que la part des majeurs totalement vaccinés dépasse les 100%. Un élément relayé par l'essayiste Idriss Aberkane. Mais cela n'a rien d'un trucage des données relatives à l'épidémie.

Personnage controversé, tantôt présente comme conférencier, chercheur, essayiste ou consultant, Idriss Aberkane partage régulièrement des points de vue sur la crise sanitaire via les réseaux sociaux. Ces derniers jours, les quelque 100.000 personnes qui le suivent sur Twitter ont pu découvrir le chiffre étonnant qu'il a trouvé sur le site du gouvernement : à Paris, s'étonne-t-il, 103,1% de la population serait en effet doublement vaccinée. 

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

L'intéressé s'amuse de cette présentation sur un site officiel et en profite pour glisser un tacle aux autorités. "À part ça les comptes ne sont pas truqués", ironise-t-il, suggérant que les informations chiffrées autour de l'épidémie ne peuvent être jugées fiables. Si le gouvernement présente de manière plus que hasardeuse ces données et effectue une confusion avec le nombre totale de vaccinations ayant eu lieu dans la capitale, Idriss Aberkane aurait simplement eu besoin de quelques clics pour trouver le véritable chiffre de la vaccination à Paris, accessible sur le site de l'Assurance maladie. 

Tout le monde n'est pas vacciné dans son département

Truqués, les chiffres gouvernementaux ? Avant de tirer des conclusions, il faut essayer de comprendre l'origine de ces 103,1%. De toute évidence, une erreur est survenue quelque part, la population d'un territoire ne pouvant pas être plus vaccinée davantage que dans son intégralité. La description fournie sur le site du gouvernement indique que cet indicateur porte sur la "part de la population majeure complètement vaccinée dans le département ou la région sélectionné, rapportée au nombre d’habitants majeurs du lieu sélectionné", mais utilise des données incorrectes.

En effet, ont été comptabilisés tous les individus totalement vaccinés et qui ont procédé à des injections dans Paris. Or, aucun règle en vigueur n'impose de recevoir un vaccin dans son département de résidence, si bien qu'un Lillois pourrait recevoir une dose à Brest quant une Niçoise serait habilitée à être vaccinée au Mans. Puisque Paris attire de nombreux travailleurs en provenance des départements limitrophes, tout porte à croire que beaucoup ont fait le choix de prendre des rendez-vous à Paris alors même qu'ils ne vivent pas nécessairement dans la capitale. Le site du gouvernement, pour proposer une présentation juste des chiffres, aurait dû limiter son chiffre de référence aux seuls résidents parisiens qui se sont fait vacciner (à Paris ou ailleurs en France), ou ne présenter que le nombre de personnes ayant complété leur schéma vaccinal à Paris, en valeur absolue. 

Lire aussi

Pour connaître la proportion exacte de personnes résidant à Paris et qui sont totalement immunisées, il faut aujourd'hui privilégier le site de l'Assurance maladie, qui fournit des données détaillées (et justes) par département. En effectuant une recherche pour Paris, on découvre que 78,5% des résidents ont reçu au moins une première dose, et que 77% sont totalement immunisés. 

Relayé plusieurs milliers de fois, le message d'Idriss Aberkane ne permet pas de conclure à un trucage massif des données relatives à la vaccination. Toutefois, il met en lumière une présentation trompeuse de certains chiffres sur le site du gouvernement, qui se base à tort sur le nombre total de personnes s'étant fait vacciner sur chaque territoire pour le rapporter à la population qui y réside. 

Soulignons enfin que, bien que plus précis et fiables, les chiffres de l'Assurance maladie ne peuvent néanmoins pas être jugés représentatifs à 100%. Pour effectuer le calcul des taux de vaccination par département, sont en effet utilisées les estimations de population, issues entre autres des recensements. Or, les flux de populations permanents rendent difficile l'évaluation à un instant T du nombre précis de résidents dans tel ou tel territoire. Aucun indicateur ne se révèle donc infaillible, même si la marge d'erreur demeure très réduite en ce qui concerne le taux de vaccination par département pour les personnes éligibles.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sous Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Jean Castex et Olivier Véran donneront une conférence de presse à 19h, édition spéciale à suivre sur TF1 dès 18h35

Présidentielle 2022 : blessé au poignet en début de meeting, Éric Zemmour porte plainte

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.