CoVac-1 : quel est ce projet de vaccin anti-Covid d'un nouveau genre ?

Le Conseil scientifique et le Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale préconisent une généralisation de la troisième dose à tous les adultes de plus de 18 ans. Est-ce une solution efficace ? Les stocks de vaccins seront-ils suffisants ?

IMMUNITÉ - D'après les résultats des premiers essais, CoVac-1 se montre résistant aux variants préoccupants et pourrait apporter une réponse immunitaire différente des vaccins déjà sur le marché et intéressante pour les personnes immunodéficientes.

Alors qu'une cinquième vague d'épidémie de Covid-19 se propage à travers l'Europe, un nouveau vaccin commence à faire ses preuves. Les premiers essais en Allemagne du vaccin CoVac-1, qui mise sur un type d'immunité différent de celui ciblé par les vaccins classiques ont montré des résultats encourageants dans la stimulation de la réponse immunitaire, souligne une étude parue mardi dans la revue Nature

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

D'après les premiers essais, ce vaccin unidose induit une immunité liée aux lymphocytes T, un type de globules blancs responsables du deuxième volet de la réponse immunitaire, l'immunité cellulaire, qui complète celle par anticorps en s'attaquant directement aux cellules infectées et non au seul virus en circulation dans l'organisme. Elle permettrait de se rapprocher de l'immunité acquise par une infection naturelle.

Résistant aux variants préoccupants

Cette immunité induite par les cellules T est une "réponse importante pour le contrôle des virus, et pourrait être utile pour les personnes immunodéficientes", souligne l'article de Nature. Chez les 36 participants âgés de 18 à 80 ans qui ont reçu une dose du candidat vaccin des "réponses des lymphocytes T spécifiques au SARS-CoV2 ont été observées", et ce "28 jours après la vaccination, effets qui ont persisté pendant au moins trois mois". 

Ces réponses ont dépassé celles induites par l'infection naturelle par le coronavirus responsable du Covid-19. Elles n'ont d'ailleurs été "altérées" par aucun des variants préoccupants actuels (Alpha, Beta, Gamma et Delta). Ces résultats sont toutefois très préalables et seuls des essais de plus grande ampleur pourront confirmer l'intérêt réel de ce vaccin pour protéger contre le Covid-19.

Un cas intéressant pour les personnes immunodéficientes

L'immunité provoquée par les cellules T est un enjeu particulièrement important pour les personnes chez qui l'autre volet de la réponse immunitaire, celui lié aux anticorps, fonctionne mal. C'est par exemple le cas chez des patients atteints du cancer, soit à cause de cette maladie elle-même soit à cause des chimiothérapies utilisées pour la combattre, explique l'étude.

Lire aussi

En outre, en plus de s'attaquer aux cellules infectées, les cellules T peuvent aussi faciliter "la production d'anticorps protecteurs" par d'autres globules blancs, ajoute aussi l'article de Nature. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : "Le plan blanc sera probablement national dans quelques jours", affirme Véran

Macron présente ses priorités pour la présidence française de l'UE ce jeudi lors d'une conférence de presse

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : une troisième personne décédée

Avant son débat face à Bruno Le Maire, que propose Eric Zemmour sur l'économie ?

Covid-19 : peut-on recevoir une dose de Moderna après une vaccination Pfizer (et inversement) ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.