Vaccins : Pfizer, Moderna, AstraZeneca... Le chiffre d'affaires des laboratoires producteurs

Vaccins : Pfizer, Moderna, AstraZeneca... Le chiffre d'affaires des laboratoires producteurs

VACCINATION - Les producteurs des quatre vaccins autorisés en France ont publié leurs résultats financiers du premier semestre. Pour l'alliance Pfizer/BioNTech ainsi que Moderna, les bénéfices de la crise sanitaire se comptent en milliards.

Les producteurs de vaccins contre le Covid-19 ont publié leurs résultats financiers du premier semestre 2021, marqué par la vente dans le monde entier de ces doses déjà administrées plus de quatre milliards de fois sur la planète. Ce résumé concerne les groupes privés – dont les quatre vaccins autorisés en France – et ne comprend pas les projets de vaccins russe et chinois, développés par des institutions publiques.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Sans surprise, l'alliance Pfizer-BioNTech trône en tête des résultats financiers des différents groupes pharmaceutiques. Le géant américain et la biotech allemande, dont le vaccin a été autorisé en premier en Europe et aux États-Unis, ont engrangé plusieurs milliards de bénéfices. Selon les résultats financiers publiés ce lundi 9 août, le vaccin a rapporté à Pfizer 10,8 milliards de dollars - soit environ 9,2 milliards d'euros - de revenus au premier semestre. Sur l'année 2021, le groupe américain attend 33,5 milliards de dollars de ventes de son vaccin, dont la troisième dose sera administrée en France à la rentrée.

Moderna s'en sort bien, AstraZeneca et Johnson & Johnson à la traîne

Son allié BioNTech a enregistré, de son côté, un chiffre d'affaires de 7,3 milliards d'euros lors des six premiers mois de l'année. Contrairement à Pfizer, qui développe de nombreux traitements, le vaccin est le seul produit en vente de BioNTech. Pour tout 2021, le groupe allemand estime que ses ventes de ce vaccin lui rapporteront 15,9 milliards d'euros.

Lire aussi

Si les résultats de cette alliance demeurent les plus élevés de tous les groupes pharmaceutiques lancés dans la course au vaccin, Moderna n'est pas en reste. La start-up américaine, dont le vaccin a été autorisé en deuxième en Europe comme de l'autre côté de l'Atlantique, a engrangé 5,9 milliards de dollars de chiffre d'affaires au premier semestre, soit cinq milliards d'euros. Un total qui devrait plus que tripler dans les six prochains mois : Moderna anticipe 20 milliards de dollars de revenus grâce à son vaccin cette année, le seul produit en vente de l'entreprise.

Le groupe suédo-britannique AstraZeneca, dont le vaccin est boudé en France et non autorisé aux États-Unis, affiche un chiffre d'affaires bien moindre : 1,17 milliard de dollars - soit environ un milliard d'euros - de revenus au premier semestre. Le groupe Johnson & Johnson, qui présente, via sa filiale Janssen, un vaccin unidose, fait état de son côté de 264 millions de dollars de revenus, soit 225 millions d'euros au premier semestre. Ces deux producteurs ont promis de vendre leurs vaccins sans faire de bénéfice le temps de la pandémie, avec des prix de commercialisation plus faibles que leurs concurrents.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ – "Danse avec les stars" : Bilal Hassani éblouit le jury, Lââm éliminée

Covid-19 : le vaccin de Moderna serait supérieur à celui de Pfizer contre les formes graves

EN DIRECT - Nouvelle mobilisation contre le pass sanitaire, 180 manifestations attendues

Covid-19 : les experts sanitaires américains se prononcent contre une 3e dose de vaccin pour tous

Afghanistan : les talibans remplacent le ministère des Femmes par celui de la Prévention du vice

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.