"On va avoir besoin de cette troisième dose pour tous", anticipe le Pr Renaud Piarroux

"On va avoir besoin de cette troisième dose pour tous", anticipe le Pr Renaud Piarroux

VACCINATION – Le Pr Renaud Piarroux était l’invité de LCI ce vendredi 6 août. Partant du constat que l’épidémie avait muté, l’épidémiologiste a imaginé un rappel vaccinal pour toute la population à l’hiver prochain.

Jusqu’ici au stade de la projection, l’hypothèse d’une troisième dose de vaccin contre le Covid prend corps. Face aux mutations du virus, les dirigeants européens s’accordent pour relancer leur campagne de vaccination et viser en priorité les plus vulnérables. À l’image d’Emmanuel Macron se projetant à la rentrée pour un rappel en direction de cette population.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Invité de LCI ce vendredi 6 août, le Pr Renaud Piarroux, chef du service parasitologie de l’hôpital La Pitié-Salpêtrière (Paris) a jugé cette piste hautement probable. "Il faudra vraisemblablement une troisième dose pour les plus âgés et les plus fragiles", a souligné l’épidémiologiste, voyant un peu plus loin : "A priori nous allons avoir besoin de cette troisième dose pour tous. (…) Pour tout le monde, peut-être pour l’hiver prochain."

Un vaccin qui cible une souche "disparue"

Selon le Pr Piarroux, la diffusion de variants du virus, sans cesse plus contaminants, laisse de peu de place à un autre scénario : "L’épidémie a changé, elle touche les sujets jeunes, qui accompagne la période festive (avec) un virus beaucoup plus contagieux. (…) On revoit des cas chez des personnes doublement vaccinées. Donc va être amenés à proposer une troisième dose et idéalement qui soit efficace et ciblée sur les variants qui circulent. Le vaccin qu’on a actuellement cible une souche qui a quasiment disparu".

Et les différents laboratoires se sont déjà penchés sur la fabrication d’un nouveau vaccin, sur le modèle de l’original mais correspondant mieux aux diverses mutations du virus. "Les vaccins que l’UE est en train de négocier avec Pfizer et d’autres laboratoires ne sont pas les mêmes que ceux de la 1ère génération, ils sont adaptés aux variants", a d’ailleurs expliqué Clément Beaune, le secrétaire d’État aux Affaires européennes, sur RFI pour justifier la hausse des prix des vaccins à ARN messager.

Lire aussi

Devant rendre un avis définitif sur la question du rappel vaccinal, la Haute Autorité de Santé (HAS) a considéré à la mi-juillet qu’un rappel vaccinal pour l’ensemble de la population n’était pas à l’ordre du jour. Mais Outre-Rhin, on commence déjà les rappels pour les plus de 60 ans, comme le raconte le journal Berliner Zeitung. Si le ministère de la Santé compte relancer la campagne à partir de la rentrée, un hôpital berlinois s’attelle depuis mercredi 4 août à proposer une troisième dose aux employés des départements à risque, âgés de plus de 60 ans et dont la deuxième dose remonte à plus de six mois. 

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.