Covid-19 : dans quelles villes françaises faudra-t-il porter le masque dans la rue cet été ?

Covid-19 : dans quelles villes françaises faudra-t-il porter le masque dans la rue cet été ?

PRÉVENTION - On pensait en avoir fini avec le masque en extérieur, mais face à la propagation du variant Delta, des communes ont décidé de le rendre à nouveau obligatoire. Comme au Touquet et à Saint-Malo.

Depuis le 17 juin, il n'est plus obligatoire de porter le masque à l'extérieur, sauf  "quand on se regroupe et quand on se trouve dans un lieu bondé, une file d'attente, sur un marché ou dans les tribunes d'un stade", comme l'avait alors précisé le Premier ministre Jean Castex. Mais le variant Delta, particulièrement contagieux et en forte progression en France, en a décidé autrement. 

Toute l'info sur

Vacances d'été : l'ombre du coronavirus

Ainsi, dans les vieilles rues pavées de Saint-Malo, il y a comme un air de déjà vu. Les policiers municipaux avertissent les passants que le port du masque est redevenu obligatoire depuis quelques jours à l'intérieur des fortifications. Mais ils se cantonnent pour l'instant à faire de la pédagogie. "On leur dit déjà que c'est un arrêté préfectoral. Il y a du monde donc il y a une proximité, c’est pour ça qu'on leur dit de le mettre et ils comprennent", explique Alexandra Leveau, policière municipale. La mesure est plutôt bien acceptée même si certains ont du mal, notamment sur les remparts. "On le met quand on est dans les ruelles de Saint-Malo, mais là, c’est vrai que j'ai baissé le masque", reconnaît un touriste, interrogé dans le 20H de TF1.

Il faut anticiper plutôt que d'essayer de courir après le virus.- Daniel Fasquelle, maire LR du Touquet-Paris-Plage

Consigne identique au Touquet, dans le Pas-de-Calais. Ici, on peut se promener sur la digue ou sur la plage sans le masque, mais lorsque l'on rentre dans l'artère principale, il faut le remettre. Le maire de la station balnéaire craint en effet la propagation du variant Delta, alors il préfère prévenir plutôt que de reconfiner. "L'épidémie reprend, il y a un risque de quatrième vague, donc il faut anticiper plutôt que d'essayer de courir après le virus et la crise sanitaire comme on l'a fait malheureusement trop souvent", réagit le maire LR Daniel Fasquelle. 

Lille, Paris, Montpellier, Nice

Toujours dans le Nord, à Lille, le masque reste également obligatoire lorsque l’on fait son shopping en ville. Dans son arrêté, la préfecture précise l’obligation de porter son masque "dans les zones piétonnes, permanentes et temporaires, les samedis et jours d’événements particuliers entraînant une forte concentration de personnes".

Dans l'Eure, la préfecture a défini en détail les zones où le masque reste obligatoire à l’extérieur, en plus des rassemblements organisés et prévus (comme les marchés, les brocantes, etc.). Ainsi, il l’est "dans un rayon de 50 m" aux abords des entrées et sorties des gares lorsqu’elles sont ouvertes, autour des centres commerciaux, des lieux de culte lors des cérémonies et des écoles lors des rentrées et sorties des classes. Il l’est aussi aux arrêts de bus.

Des mesures quasi identiques ont été adoptées par la préfecture de police de Paris qui anticipe l'arrivée des touristes. Même constat en Gironde et dans les Landes où le port du masque reste obligatoire "lors de rassemblement de plus de dix personnes dont la concentration ne permet pas de maintenir une distance physique supérieure à deux mètres entre les personnes". 

A Nice, le maire Christian Estrosi a annoncé le 9 juillet le retour du masque obligatoire dans certaines rues de Nice. "Je suis en train de regarder quels sont les secteurs qui nécessitent qu'il soit imposé", a précisé l'élu. 

Lire aussi

En Loire-Atlantique, c’est dans les "rues et zones piétonnes très fréquentées" que le port du masque reste obligatoire. Tandis qu'en Ardèche, le masque reste obligatoire dans "les zones des centres-bourgs, centres-villes et sites caractérisés par une forte concentration du public, lorsque les règles de distanciation physique ne peuvent pas être respectées"

Dans l’Hérault, la préfecture a, quant à elle, listé les "rues bondées et zones piétonnes très fréquentées". Ainsi, dans le centre de Montpellier, le port du masque est obligatoire du vendredi au samedi, de 14 à 19 heures et les stations balnéaires n'échappent pas aux restrictions. Il l'est aussi tous les jours, de 18 à 23 heures, dans certaines rues du cap d’Agde, de Palavas-les-Flots et de la Grande Motte.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Hécatombe du Covid au Brésil : Bolsonaro va être lourdement incriminé

VIDÉO - Jean-Michel Blanquer réagit au phénomène "Squid Game" : "Ne laissez pas les enfants seuls devant les écrans"

VIDÉO - Texas : les images spectaculaires du crash d'un avion avec 21 personnes à bord, toutes rescapées

Masques chirurgicaux : pourquoi il ne faut pas s'en débarrasser

"Koh-Lanta" : Coumba et Namadia éliminés puis repêchés dans une ambiance électrique

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.