Covid- 19 : le protocole sanitaire assoupli dans les écoles

Covid- 19 : le protocole sanitaire assoupli dans les écoles

CHANGEMENT - Lors de sa conférence de presse ce jeudi, Olivier Véran a annoncé une modification à venir du protocole à suivre lorsqu'un enfant est testé positif au coronavirus dans un établissement scolaire.

"Dans les tous prochains jours, le protocole sanitaire va être allégé dans les écoles et les crèches. Jean-Michel Blanquer reviendra plus précisément sur ces annonces relatives à l’Education Nationale."  Des annonces... d'annonces à venir pour l'allègement du protocole sanitaire dans les écoles. Lors de sa conférence de presse ce jeudi, Olivier Véran a évoqué une évolution imminente de la marche à suivre dans les établissement scolaires en cas de détection d'un cas positif avéré, sans pour l'heure donner plus de précision. 

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

Lire aussi

Le ministre a justifié cet assouplissement à venir du protocole sanitaire dans les écoles par de "nouveaux éléments" mis en évidence par une récente étude qui encourage dans le même temps à rendre désormais obligatoire le port du masque pour les professionnels des crèches y compris avec les enfants. "Les enfants jeunes sont peu à risque de formes graves et peu actifs dans la chaîne de transmission du coronavirus", a déclaré le ministre de la Santé lors d'une conférence de presse, citant un nouvel avis du Haut Conseil pour la santé publique. "Les enfants en primaire, maternelle, et crèche sont peu susceptibles de se contaminer entre eux et de contaminer les adultes", a-t-il ajouté. Mais "nous allons renforcer les mesures pour limiter autant que possible les contaminations d'adultes à enfants".  

Ainsi, alors que dans les crèches, les assistantes maternelles ne devaient porter le masque qu'en présence des parents, "le port du masque sera désormais obligatoire pour tous les professionnels de crèche, y compris en présence des enfants", a annoncé le ministre, envisageant toutefois des "dérogations" par exemple "avec des enfants présentant des troubles du comportement".

Pour rappel a souligné le ministre de la Santé, pour l'heure, "lorsqu’un enfant est testé positif, il doit être isolé pendant sept jours". Une mise à l'écart qui ne doit pas forcément être appliquée pour le reste des camarades qui doivent "continuer de se rendre à l’école. Cela vaut aussi pour les jeunes enfants accueillis en crèche ou chez une assistante maternelle". Cette réponse peut néanmoins être adaptée si "plusieurs enfants d’une même classe sont positifs et/ou s’il existe une chaîne de transmission manifeste". "Le message est clair : les enfants doivent aller à l’école. Il n’y a pas lieu de fermer des classes voire des établissements entiers à la première alerte", a-t-il affirmé.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 12 cas d'infection par le variant Omicron désormais détectés en France

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Omicron : que sait-on de ce variant qui inquiète la planète ?

Covid-19 : un officier de gendarmerie relevé de ses fonctions pour refus de vaccination

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.