Italie : le coronavirus retrouvé dans les eaux usées dès décembre 2019

Italie : le coronavirus retrouvé dans les eaux usées dès décembre 2019

DÉCOUVERTE - Une étude révèle que le coronavirus était présent dans les eaux usées du nord de l'Italie dès la mi-décembre 2019, deux mois avant le premier cas officiel dans le pays.

Le Covid-19 a-t-il fait son apparition en Europe bien plus tôt qu'on ne le pense ? Selon une étude de l'Institut supérieur de la santé (ISS) italien, le coronavirus était en tout cas présent dans les eaux usées de Milan et Turin, dans le nord de l'Italie, dès décembre 2019, soit deux mois avant le premier malade officiellement recensé dans le pays.

"L'étude a examiné 40 échantillons d'eaux usées recueillis entre octobre 2019 et février 2020", explique un communiqué, transmis ce vendredi à l'AFP, de l'ISS, institut public de référence. "Les résultats, confirmés par deux laboratoires différents avec deux méthodes distinctes, ont confirmé la présence du RNA (acide ribonucléique, élément essentiel du virus, ndlr) du SARS-Cov-2 (le nom scientifique du virus, ndlr) dans les échantillons prélevés à Milan et Turin le 18 décembre 2019."

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

L'arrivée prématurée du virus en Europe se confirme

Des traces identiques ont également été retrouvées dans les eaux usées de Bologne le 29 janvier 2020, alors que le premier cas officiel de coronavirus contracté en Italie a été signalé le 20 février, dans la petite ville de Codogno, non loin de Milan. L'ISS précise par ailleurs que les échantillons d'octobre et novembre 2019 n'ont révélé aucune trace dans les eaux usées.

Lire aussi

Ce n'est pas la première fois que des chercheurs constatent la présence du virus plusieurs semaines avant la découverte des premiers cas officiels. En France, un patient hospitalisé en décembre 2019 a été rétroactivement déclaré positif au coronavirus, alors que le premier cas officiel dans l'Hexagone n'est apparu que fin janvier 2020. "Cette recherche peut aider à comprendre le début de la circulation du virus en Italie et fournit des informations cohérentes par rapport" aux analyses menées en France, précise le communiqué de l'ISS.

En vidéo

Comment la France se prépare-t-elle en cas de deuxième vague ?

L'Institut cite également une étude espagnole qui a identifié du RNA de ce virus dans les eaux usées de Barcelone mi-janvier, "environ 40 jours avant la notification du premier cas autochtone" en Espagne.

Les doutes subsistent également en Chine. Selon une étude américaine contestée par les autorités chinoises, le coronavirus pourrait être apparu dès la fin de l'été 2019 à Wuhan, berceau de l'épidémie, et non en fin d'année.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 30.789 Français toujours hospitalisés, 5.893 patients en réanimation

Un rassemblement devant le ministère de la Santé pour dénoncer les suicides de cinq internes en médecine

Une troisième dose de Pfizer "probablement" nécessaire : la mise au point de Gérald Kierzek

VIDÉO - "The Voice" : Jim Bauer a mis K.O. les coachs avec une audacieuse reprise de "Tata Yoyo"

L'image de la cérémonie : la reine Elizabeth II se recueille devant le cercueil de son mari Philip

Lire et commenter