Des résultats "encourageants" pour le dépistage du coronavirus par des chiens renifleurs

Le chien renifleur "Cirilo" au Honduras.  Des premières études estiment que de tels animaux pourraient constituer un autre moyen de dépistage au coronavirus.
Santé

SANTE - L'Académie nationale de médecine et l'Académie vétérinaire de France se félicitent d'un potentiel nouvel outil dans la lutte contre le coronavirus. Les institutions appellent tout de même à approfondir les recherches et à définir un cadre "de bon usage".

Des chiens pour débusquer le coronavirus ? Les récentes recherches mettent en avant des résultats "encourageants" dont il faut "compléter l'évaluation scientifique", selon l'Académie nationale de médecine et l'Académie vétérinaire de France. Deux équipes allemande et française ont démontré que les "chiens renifleurs entraînés sont capables de reconnaître une odeur spécifique" du Covid-19. Elle correspondrait à "un ensemble de composés organiques volatils spécifiques ou d'autres substances métaboliques produites par l'organisme malade". Ces premières observations doivent toutefois être complétées pour "identifier […] la ou les molécules spécifiques du Covid-19" dans l’ensemble des composés que les chiens reniflent.

Encore un long chemin...

Face à ces premières conclusions encourageantes, les deux institutions préconisent "le développement de ce nouveau test" qui permettrait de réduire les délais "encore trop élevés pour l’obtention d’un dépistage par RT-PCR". Une possibilité qui devient d'autant plus pertinente que la France peine à suivre l'accroissement des "demandes de tests de détection", notamment en terme d'approvisionnement de réactifs. Si cette découverte ressemble à la solution idoine, il est pourtant nécessaire d'en vérifier la fiabilité et en "préciser les performances". Il faut également éclaircir dans quelle proportion les résultats peuvent être erronés, fournir des faux-positifs ou des faux-négatifs. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Quoiqu'il en soit, des "règles de bon usage" devront être mises en place pour encadrer strictement ce potentiel nouveau test de dépistage, selon les deux Académies.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Voici la liste des 54 départements désormais sous couvre-feu

Passage à l'heure d'hiver : est-ce vraiment la dernière fois ?

Covid-19 : une deuxième vague "pire que la première" ?

Jeune fille tondue à Besançon : condamnée à un an de prison, la famille a été expulsée ce samedi matin

EN DIRECT - Covid-19 : 45.422 contaminations, nouveau record quotidien

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent