Covid-19 : face à l'explosion des cas, la Haute-Corse prend de nouvelles mesures restrictives

L'extension du pass sanitaire a été votée par l'Assemblée nationale. C'est maintenant autour du Sénat d'en débattre, mais des restaurateurs ont déjà pris les devants. Depuis ce matin, en Haute-Corse, certains testent la mesure dans leur établissement.

EN ALERTE - En Haute-Corse, alors que le taux d'incidence est quatre fois supérieure au taux national, le préfet a annoncé ce lundi de nouvelles mesures pour lutter contre la recrudescence de l'épidémie de Covid-19.

Comme dans  le reste de la France, l'embellie aura été de courte durée. La Haute-Corse, fréquentée par des milliers de touristes en cette période estivale, connaît depuis deux semaines une flambée des cas de Covid-19 avec un taux d'incidence de 699 pour 100.000 habitants, soit plus de "quatre fois le taux national" (166 ce dimanche). Dans le "grand Bastia", qui comprend Saint-Florent et une partie du Cap Corse, le taux d'incidence atteint même 845 cas pour 100.000 habitants. 

Toute l'info sur

Variant Delta : la France face à une quatrième vague

"La situation sanitaire se dégrade de jour en jour" avec "une croissance inquiétante du nombre de cas" notamment des personnes âgées de 65 ans et plus, ce qui fait craindre "que la pression sur le système hospitalier remonte très vite", a souligné le préfet de Haute-Corse, François Ravier, lors d'une conférence de presse. "Nous avons les plus grandes inquiétudes sachant que pendant l'été, d'une façon générale, le système hospitalier est déjà mis en tension du fait d'une population multipliée par trois ou quatre", a-t-il insisté.

Les événements festifs déclarés en préfecture

Pour faire face à cette recrudescence de l'épidémie, plusieurs mesures vont rentrer en vigueur, à commencer ce mardi 27 juillet par l'interdiction des rassemblements de plus de dix personnes sur les plages et les espaces naturels après 21h. Précisant avoir "exclu à ce stade tout retour du couvre-feu", le préfet a également annoncé que tous les événements festifs comme les mariages ou anniversaires prévoyant plus de 50 personnes dans des établissements recevant du public devront "être déclarés en préfecture" à partir du 1er août. Le nom d'une personne responsable du contrôle du pass sanitaire devra être communiqué pour chaque événement.

"Ce sont ces événements festifs familiaux qui sont à l'origine, en tout cas au début en Balagne, de l'apparition des clusters", a-t-il précisé pour expliquer cette mesure. Il étend également à tout le département des mesures annoncées le 23 juillet en Balagne et à St-Florent, en l'occurrence la fermeture des bars et restaurants à minuit, à partir du 1er août et le "retour du masque dans les espaces denses" à Bastia, Corte, Calvi, Ile Rousse, Calenzana et St Florent, dès mardi.

Lire aussi

Le préfet de Haute-Corse s'est néanmoins félicité de l'augmentation de la vaccination dans la zone qui est passée à un rythme de 1251 premières doses pour la semaine du 3 au 9 juillet à 6800 pour celle du 19 au 23 sans compter le week-end. Au total, 232 personnes sont mortes sur cette île de 340.000 habitants depuis le début de l'épidémie, dont 142 depuis septembre, selon le dernier bilan de l'Agence régionale de santé publié vendredi. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

La crise des sous-marins fait peser un poids sur l'avenir de l'Otan, prévient Jean-Yves Le Drian

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre de nouveaux cas en baisse de 22% sur une semaine

Hautes-Pyrénées : un mort et deux blessés graves lors d'une rixe entre bikers à Tarbes

EN DIRECT - Afghanistan : l'Iran met en garde contre une menace terroriste à ses frontières

Afghanistan : des véhicules des forces talibanes attaqués à la bombe, au moins deux morts et 19 blessés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.