Covid-19 : les tests PCR ou antigéniques "pour convenances personnelles" bientôt payants ?

Afin d'inciter les Français à se faire vacciner, le ministre de la Santé et l'Académie de médecine veulent rendre payant certains tests PCR et antigéniques dits de confort.

DÉPISTER OU VACCINER ? - L'Académie de médecine préconise de ne plus rembourser certains tests PCR ou antigéniques afin d'encourager la vaccination. Une question qui "se posera autour de la rentrée", indique ce lundi le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

Faut-il mettre fin à la gratuité de certains tests de dépistage du Covid-19 en France ? Cela serait en tout cas pertinent de l'avis de l'Académie de médecine qui propose de ne plus rembourser certains tests PCR ou antigéniques soupçonnés de détourner une partie de la population de la vaccination. "Pour vaincre le Covid-19, une bonne vaccination vaut mieux que des tests à répétition", résume ainsi l'institution parisienne dans un communiqué du 23 juin. 

Ce lundi 28 juin, au micro de franceinfo, Gabriel Attal a indiqué que la question "pourra se poser autour de la rentrée".

Toute l'info sur

La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie et le déconfinement

Les tests "de complaisance" dans le viseur

S'il n'est pas à l'ordre du jour de ne plus rembourser les tests à visée diagnostique, de rigueur en cas de symptômes du Covid ou de contact avec une personne contaminée, les tests "pratiqués pour convenances personnelles" chez les personnes non vaccinées sont, eux, dans le viseur de la société savante. Les rendre payants encouragerait sans doute, selon elle, certains Français à se faire vacciner. Pour mesurer l'impact de cette décision sur l'adhésion à la vaccination, elle encourage l'exercice d'un suivi.  

Sont notamment concernés ceux pratiqués en prévision d'un voyage, d'un concert, d'un séjour entre amis ou de retrouvailles mêlant un grand nombre de personnes. 

Réduire les coûts pour la sécurité sociale

Outre l'intérêt d'une telle proposition pour relancer la vaccination, l'Académie estime qu'elle cela permettrait aussi de réduire les frais pour la Sécurité sociale. "Il faut tenter cela, parce que de toute façon cette frange de la population qui hésite encore à se faire vacciner utilise de façon excessive la possibilité de se faire tester. Ça coûte très cher à la collectivité et le vaccin étant lui-même gratuit, il vaut mieux qu'ils se fassent vacciner", détaille le Professeur Yves Buisson, président du groupe Covid-19 à l'Académie de médecine, auprès de RTL

Lire aussi

A titre de repère, alors que l'épidémie régresse depuis plusieurs semaines, plus d'un million de tests hebdomadaires sont toujours effectués, chacun d'eux coûtant entre 50 et 100 euros à la Sécurité sociale.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France double le nombre de doses qu'elle prévoit de donner aux pays pauvres

Global Citizen Live : tout ce qu’il faut savoir sur le concert événement diffusé samedi sur TMC

Éruption du volcan aux Canaries : comment expliquer l'arrivée en France du nuage de dioxyde de soufre

Éruption aux Canaries : l'aéroport de La Palma à l'arrêt, des centaines de personnes se pressent dans les bateaux

Présidentielle 2022 : les militants LR ont préféré le congrès à la primaire pour désigner leur candidat

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.