Frontières : cette Américaine passée par Dublin est entrée en France sans aucun contrôle

Frontières : cette Américaine passée par Dublin est entrée en France sans aucun contrôle

DÉPISTAGE - Tests PCR, isolement : depuis lundi 18 janvier, de nouvelles restrictions s'appliquent aux voyageurs arrivant en France depuis des pays extérieurs à l'Union européenne. Aucun contrôle n'est pour le moment prévu.

À l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, lundi 18 janvier, une touriste Américaine débarque à peine des États-Unis sans aucun contrôle. "Je n'ai eu aucun problème au check-in d'Aer Lingus (une compagnie aérienne irlandaise, NDLR) à Boston : nous avons juste rempli des formulaires dans l'avion et avant d'embarquer. C'est tout.", explique-t-elle à TF1. Pourtant, de nouvelles règles plus strictes s’appliquent aux voyageurs arrivant de pays hors de l’Union européenne (UE) depuis lundi. Leur mise en place est encore balbutiante : grâce à une escale à Dublin, en Irlande donc dans l’UE, avant d'atterrir en France, cette Américaine a réussi à s’y soustraire. 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie

Tout voyageur arrivant d’un pays hors de l’UE doit pourtant désormais présenter un test PCR négatif avant son départ, se contraindre à un isolement de sept jours après son arrivée, ainsi que réaliser un second test PCR. Mais le gouvernement français ne prévoit pour l'instant aucun contrôle ni aucune amende pour inviter les voyageurs à respecter ces nouvelles restrictions destinées à ralentir la circulation du virus. 

Des nouvelles règles pas encore acquises

La mise en place de ces décisions reste, pour le moment, floue pour beaucoup de voyageurs. Certains ne semblent pas au fait de ces nouvelles restrictions, par exemple. "Je ne savais pas qu’il y avait un isolement de sept jours. C’est obligatoire ?", s’étonne un voyageur à Roissy. 

D’autres soulignent l’incohérence sur les pays ciblés par ces mesures. L’Irlande, par exemple, est un des pays où la circulation du virus est la plus active au monde avec 17.000 personnes contaminées par million d’habitants. Pourtant, elle n’est pas concernée par ces restrictions puisque membre de l’UE : ses ressortissants peuvent donc venir en France sans aucun contrôle. En revanche, la Corée du Sud est visée alors que le Covid-19 y est peu présent avec seulement 700 cas par million d’habitants.

Lire aussi

Ces restrictions interviennent alors que le Premier ministre, Jean Castex, martèle qu’il n’est "pas question de desserrer l’étreinte". 404 nouveaux décès liés au Covid-19 ont été enregistrés en France lors des dernières 24 heures, selon Santé publique France. Un record depuis le 30 novembre dernier, qui porte le total de morts à 70.686 depuis le début de la pandémie.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 nouveaux cas mercredi, du jamais vu depuis novembre

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Lire et commenter