Covid-19 : Hongrie, Pologne, République tchèque... l'Europe de l'Est face à une forte reprise de l'épidémie

L'épidémie revient par l'est de l'Europe

REPRISE ÉPIDÉMIQUE - Les cas de Covid-19 progressent à nouveau fortement dans la plupart des pays d'Europe de l'Est, où des niveaux records de contaminations sont observés.

La carte Européenne des contaminations au Covid-19 se colore à nouveau de rouge, à l’Est surtout. Alors que la France a dépassé le seuil d'alerte du taux d’incidence de 50 cas pour 100.000 habitants le weekend dernier, et comptabilise désormais 6600 nouveaux cas par jour, on observe une "reprise de l’épidémie partout en Europe, à l’Est et au Royaume-Uni", a indiqué le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal ce mercredi 27 octobre. 

Et de fait, cette nouvelle vague semble déferler depuis la Russie. Le nombre de cas quotidien a augmenté de plus de 120% en une semaine en République tchèque, contre 103% en Hongrie et presque 50% en Allemagne, quand il était en hausse de 16% en France. 

Records en Bulgarie et en Pologne

La Bulgarie a elle aussi enregistré un nombre record d'infections quotidiennes cette semaine, avec plus de 6800 nouveaux cas pour 6 millions d'habitants, un chiffre jamais atteint depuis le début de l'épidémie. En Pologne, on compte 8361 nouveaux cas en 24 heures, soit 2000 de plus que la veille : une première depuis avril, a indiqué sur Twitter le ministère polonais de la Santé. 

"Les pays baltes et l’Europe centrale connaissent une très grosse épidémie, c’est pour eux la vague la plus importante depuis le début de la pandémie", confirmait le Professeur Antoine Flahault  en début de semaine, dans les pages de Ouest-France

Du côté du Royaume-Uni, qui a abandonné ces derniers mois presque toutes les mesures sanitaires et gestes barrières, le nombre de contaminations frôle celui de la dernière vague de janvier 2021, avec environ 45.000 nouveaux cas par jour. 

Des pays moins vaccinés que la France

Parmi les causes possibles de cette résurgence violente, "des mutants du variant Delta en circulation (...) qui peut être seraient beaucoup plus contagieux, explique à LCI le docteur Imad Kansau, infectiologue à l’hôpital Antoine Béclère, dans les Hauts-de-Seine. Mais aussi le fait que "les taux de vaccination sont plus faibles" dans la majorité des pays de l'Est. Alors que 75% des Français ont reçu au moins une dose de vaccin, cela ne concerne que 53% des Polonais, 57% des Tchèques, et 61% des Hongrois. 

Lire aussi

Selon les scientifiques, la France a la capacité d'éviter une nouvelle situation de grande tension hospitalière si elle continue de faire vacciner sa population, et d'administrer des doses de rappel aux plus fragiles, comme c'est actuellement le cas pour les plus de 65 ans. "La vaccination peut nous protéger encore une fois", affirme le docteur Kansau. "On sait que c'est l'arme." 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France a rapatrié plus de 20.000 personnes bloquées au Maroc

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

EN DIRECT - Présidentielle : la décision d'être candidat n'a "pas été facile", affirme Eric Zemmour

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.