Covid-19 : le masque peut désormais être imposé à l'extérieur localement, annonce Olivier Véran

Covid-19 : le masque peut désormais être imposé à l'extérieur localement, annonce Olivier Véran
Santé

CORONAVIRUS - Alors que la France fait face à une reprise de l'épidémie, le ministre de la Santé a annoncé vendredi 31 juillet que l'obligation du port du masque pouvait être étendue aux lieux publics ouverts sur décision des préfets.

Devra-t-on bientôt porter un masque chaque fois que l’on sort de chez soi? Le port du masque obligatoire gagne du terrain en France, alors que des signes de reprise de l’épidémie et l’apparition de nouveaux clusters se confirme jour après jour. Déjà imposé dans les transports en commun et les lieux publics clos, il pourra l’être également localement à l’extérieur sur décision des préfets.

"Les préfets pourront désormais par arrêté étendre l’obligation de port du masque aux lieux publics ouverts", a annoncé ce vendredi le ministre de la Santé, Olivier Véran, qui précise que "cette décision pourra être prise localement, en fonction de l’évolution de l’épidémie dans chaque territoire" et dans le but de limiter sa circulation.

 

Olivier Véran avait déjà “recommandé” quelques jours auparavant le port du masque en extérieur. Le préfet du Nord a rapidement emboîté le pas au ministre en annonçant une obligation dans plusieurs secteurs de la métropole de Lille.

 

Mais auparavant, de nombreuses municipalités, notamment dans les communes touristiques avaient déjà imposé le port du masque dans leurs rues. 

Retrouvez ci-dessous les dernières actualités en direct sur la pandémie de coronavirus

Live

EMMANUEL MACRON DANS UN EHPAD


Emmanuel Macron sur le terrain. Le chef de l'Etat se rend mardi dans un Ehpad du Loir-et-Cher à la rencontre des soignants et des pensionnaires, alors que le gouvernement appelle les personnes âgées à se protéger davantage face au Covid-19, a indiqué lundi l'Elysée. Il sera accompagné de la ministre déléguée chargée de l’Autonomie, Mme Brigitte Bourguignon.


"Ce déplacement sera l’occasion pour le Président de la République de saluer la mobilisation des personnels des Ehpad" et de plaider pour "le maintien du lien social avec les familles, en ajustant au mieux, de façon proportionnée et adaptée, les mesures de protection".


L'exécutif insiste sur la nécessité d'une protection accrue de ceux que "l’âge expose plus que les autres à la maladie", en particulier dans les Ehpad. Il s'agit de l'un des quatre piliers de sa stratégie, avec les gestes barrières (dont le masque), le triptyque "tester, alerter, protéger" et l’adaptation des mesures "à chaque territoire".

ANDORRE


Interdiction de consommer au comptoir des bars, tablées de restaurants limitées à deux convives, rassemblements de plus de cinq personnes interdits : l'Andorre a annoncé lundi un durcissement des mesures sanitaires pour enrayer l'épidémie de Covid. Les aires de jeu pour enfants seront également désormais fermées dans la principauté pyrénéenne. Le ministre andorran de la Santé Joan Martinez Benazet a toutefois précisé que pour les mariages, communions et enterrements, les rassemblements de dix personnes seraient autorisés. 


Depuis le début de l'épidémie, 53 victimes du Covid ont été recensées en Andorre. Ce micro-Etat de quelque 70.000 habitants situé entre la France et l'Espagne avait imposé à la mi-juillet le port du masque dans les lieux publics pour toute personne de plus de dix ans. Actuellement, deux personnes sont hospitalisées en réanimation.

ARGENTINE


L'Argentine a enregistré lundi un nouveau record quotidien de décès liés au Covid-19 avec 429 morts, ce qui porte à 13.482 le bilan total dans le pays, ont annoncé les autorités. Il s'agit du nombre de décès le plus élevé depuis que la pandémie a frappé le pays sud-américain, où des mesures de confinement sont en vigueur depuis le 20 mars, avec un assouplissement progressif en fonction des régions.



Le nombre total de contaminations a atteint les 640.134. La région de Buenos Aires est celle qui connaît le plus de cas. Dans la capitale, les contaminations ont cependant ralenti, avec seulement 678 nouvelles ce lundi. Buenos Aires débute cette semaine une nouvelle étape de son confinement avec l'autorisation de la restauration dans les établissements disposant d'espaces à l'air libre et la reprise des travaux de construction dans leur phase finale, entre autres activités. Les cours restent suspendus dans tous les niveaux éducatifs.

DÉPISTAGE


C'est devenu une habitude pour celles et ceux qui veulent se faire tester : attendre des heures dans la file d'attente des labos. Sans compter le temps pour obtenir les résultats. Mais n'y a-t-il pas des alternatives pour accélérer la procédure ?

VIDÉO - Résultats des tests Covid : comment peut-on aller plus vite ?

QUEBEC


Le Québec, province la plus durement touchée par la pandémie de coronavirus au Canada, est entrée "dans la deuxième vague", a prévenu lundi le directeur national de la santé publique en annonçant près de 600 cas en une journée, et en se disant "très, très, très préoccupé par la situation".


"Cette deuxième vague, on pourrait la transformer en une plus petite vague que ce qu'on a connu antérieurement mais si on ne fait pas les efforts, elle peut être encore plus grosse que la première", a prévenu le Dr Horacio Arruda lors d'une conférence de presse. "Si on veut passer Noël le plus calmement possible, il faut que les gens collaborent. C'est majeur", a-t-il précisé, estimant que la situation était "sérieuse", "partout au Québec".

ETATS-UNIS


Le bilan officiel de la pandémie de Covid-19 devrait atteindre 200.000 morts lundi aux Etats-Unis. Selon l'université Johns Hopkins, 199.743 habitants des Etats-Unis sont morts du coronavirus sur 6,8 millions de cas recensés, devant l'Union européenne (144.000 morts), le Brésil et l'Inde. Les Etats-Unis enregistrent encore chaque jour presque un millier de décès ce qui, rapporté à la population, est le quadruple du taux de mortalité européen, selon Our World in Data.


Ce bilan est pour Joe Biden le symbole de l'incompétence de Donald Trump face à la plus grande épreuve de son mandat.  "A cause des mensonges et de l'incompétence de Donald Trump au cours des six derniers mois, nous avons assisté à l'une des pertes de vies américaines les plus lourdes de l'Histoire", a attaqué l'ancien vice-président lundi. "Il n'était pas au niveau (pour cette crise). Il s'est figé, il n'a pas agi. Il a paniqué", a-t-il asséné. 


Plus tôt dans la journée, le président républicain s’était au contraire donné la note "A+" pour sa propre gestion de la crise, déclarant que si Biden, qui était vice-président pendant la pandémie de grippe H1N1 en 2009, avait géré la crise du coronavirus "comme il a géré la grippe porcine, 2 ou 3 millions de personnes seraient mortes".

RENNES


Le tribunal administratif de Rennes a débouté lundi les patrons de bars qui contestaient l'arrêté préfectoral ordonnant la fermeture des établissements à 23H00, en raison de l'accélération de la circulation du Covid-19 dans le département. "L'arrêté est confirmé", a indiqué à l'AFP Anne Vimont-Gabaury, l'une des avocates de l'Union des métiers de l'industrie de l'hôtellerie d'Ille-et-Vilaine. "La juge a retenu l'état sanitaire, le fait que c'était les jeunes qui étaient le plus touchés", a précisé l'avocate. 


Lundi, lors d'une audience au tribunal administratif de Rennes, les patrons des débits de boissons ont contesté l'arrêté préfectoral ordonnant la fermeture des bars à 23H00. L'Umih35, représentant les gérants de bars, avait utilisé un référé liberté, une procédure d'urgence, pour obtenir l'annulation d'une mesure qui selon eux "porte atteinte à la liberté d'entreprendre".


Me Anne Vimont-Gaboury et Me Rachel Corillon, leurs avocates, ont dénoncé une mesure "strictement disproportionnée" qui s'appuie sur "des événements marginaux". 


La préfecture d'Ille-et-Vilaine, par la voix du sous-préfet Ludovic Guillaume, a pour sa part défendu un arrêté "nécessaire au regard de la situation sanitaire à Rennes", où le taux d'incidence est maintenant de 142 cas pour 100.000 habitants.

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE


Le Premier ministre tchèque Andrej Babis a reconnu lundi que son gouvernement avait fait "une erreur" en assouplissant les restrictions anti-coronavirus dès le début de l'été. Après avoir réussi à maitriser la pandémie par des mesures strictes comme le port obligatoire du masque en extérieur, le gouvernement tchèque avait levé la plupart de ces mesures avant les vacances d'été. "Je me suis laissé gagner par l'arrivée de l'été et l'ambiance générale. C'était une erreur que je ne veux pas refaire", a déclaré M. Babis dans un discours télévisé où il a exhorté ses concitoyens à porter un masque pour se protéger.


La République tchèque a enregistré jeudi un nombre record de 3.130 nouveaux cas de contaminations au Covid-19. Il s'agissait du troisième record quotidien consécutif pour ce pays de 10,7 millions de personnes, qui a enregistré un peu plus de 50.000 cas et 521 décès depuis mars. Les statistiques montrent également que de plus en plus de membres du personnel de santé sont contaminés.

ROYAUME-UNI


Face à la menace d’une deuxième vague, le Royaume-Uni va fermer plus tôt pubs et restaurants. Dans une déclaration au Parlement prévue mardi, Boris Johnson "confirmera que les pubs, bars et restaurants devront fermer à 22h00 à partir de jeudi" en Angleterre, a annoncé lundi soir Downing street dans un communiqué. Le nombre de personnes se côtoyant dans ces établissements devrait aussi diminuer puisque "seul le service à table" sera désormais autorisé, doit annoncer le Premier ministre après une réunion de crise du gouvernement britannique dans la matinée.  


Ces restrictions interviennent alors que les chefs des services médicaux des quatre provinces britanniques ont relevé lundi le niveau d'alerte lié au virus à 4, contre 3 depuis juin, ce qui correspond à un niveau de transmission "élevé ou augmentant de manière exponentielle".

ESPAGNE


Depuis ce lundi matin, 850 000 habitants de Madrid sont concernés par de nouvelles restrictions de déplacements. Un reconfinement qui s'appliquera au minimum durant quinze jours.

DÉCRYPTAGE


Dans sa chronique "Les indispensables", Fanny Weil est revenue ce lundi 21 septembre 2020 sur les deux versions des médecins concernant la deuxième vague épidémique.

EMMANUEL MACRON DANS UN EHPAD


Emmanuel Macron sur le terrain. Le chef de l'Etat se rend mardi dans un Ehpad du Loir-et-Cher à la rencontre des soignants et des pensionnaires, alors que le gouvernement appelle les personnes âgées à se protéger davantage face au Covid-19, a indiqué lundi l'Elysée. Il sera accompagné de la ministre déléguée chargée de l’Autonomie, Mme Brigitte Bourguignon.


"Ce déplacement sera l’occasion pour le Président de la République de saluer la mobilisation des personnels des Ehpad" et de plaider pour "le maintien du lien social avec les familles, en ajustant au mieux, de façon proportionnée et adaptée, les mesures de protection".


L'exécutif insiste sur la nécessité d'une protection accrue de ceux que "l’âge expose plus que les autres à la maladie", en particulier dans les Ehpad. Il s'agit de l'un des quatre piliers de sa stratégie, avec les gestes barrières (dont le masque), le triptyque "tester, alerter, protéger" et l’adaptation des mesures "à chaque territoire".

TOO BIG TO FAIL ?


Des ventes en baisse des trois-quarts, des avions mis à l’arrêt par milliers et un bilan qui s’aggrave de jour en jour... À elles seules, les compagnies aériennes devraient perdre 70 milliards d'euros cette année, dans une crise qui pourrait effacer une décennie de profits ininterrompus.

Cloué au sol six mois de pandémie, quel avenir pour le secteur aérien ?

EXPLICATION


Le niveau de filtration des masques chirurgicaux, même lavés et réutilisés, resteraient plus efficaces que les masques en matière textile. C'est ce qu'affirme Philippe Vroman, enseignant-chercheur au laboratoire Gemtex de l'Ensait à Roubaix, ce lundi. Une théorie encore peu répandue.

Covid-19 : le masque chirurgical lavé et réutilisé, plus efficace que ceux en textile ?

ALGÉRIE


L'Algérie a franchi lundi le cap des 50.000 cas de nouveau coronavirus recensés depuis le début de l'épidémie dans le pays fin février, mais il enregistre une baisse continue du nombre d'infections quotidiennes.


Selon le dernier bilan du ministère de la Santé, 50.023 infections, dont 1.679 décès, ont été recensées depuis l'enregistrement du premier cas de Covid-19 le 25 février en Algérie.


Le nombre de contaminations officiellement déclarées poursuit sa décrue depuis le mois d'août avec 197 nouveaux cas enregistrés en 24 heures, contre un record de 675 le 26 juillet. 

EN BREF


En France, le nombre de nouvelles contaminations au Covid-19 a atteint un niveau jamais vu depuis le déconfinement. Devant l’incertitude que suscite cette reprise de l'épidémie, certains ravivent l'espoir d'une immunité de groupe. A tort ou à raison, à la lumière des dernières données ?

Immunité collective : faut-il encore y croire alors que la circulation du virus gagne en intensité ?

24H PUJADAS

Urgent

BILAN QUOTIDIEN


Selon l'ARS, on recense en France 5.298 nouveaux cas et 53 décès en 24h. En outre, 52 nouveaux foyers de contaminations ont été découverts. Le taux de positivité (proportion du nombre de personnes positives par rapport au nombre total de personnes testées) a progressé à 5,9% (contre 5,7% la veille).


En outre, 4 103 malades du Covid-19 ont été hospitalisés sur les sept derniers jours, soit 209 de plus par rapport aux chiffres annoncés la veille. Parmi ces personnes, 638 sont en réanimation, a indiqué le service public de santé.

CORONAVIRUS


Dès mardi, un nouveau protocole sanitaire s'appliquera dans les écoles maternelles et primaires. Les règles concernant les élèves "cas contacts" auprès d'un camarade testé positif au Covid-19 vont s'assouplir.

Covid-19 : le nouveau protocole sanitaire à l'école en 5 questions

ÉLUCUBRATIONS


Le versement d'une prime de 5.000 euros pour chaque décès attribué au Covid-19 forcerait les hôpitaux à fausser les chiffres de mortalité liée au virus. Une affirmation démentie formellement par les autorités de santé et dont l'origine vient de Belgique.

Non, les hôpitaux ne touchent pas une prime de 5.000 euros en attribuant un décès au Covid-19

GRECE


Plus de 240 demandeurs d'asile résidant dans un camp provisoire érigé à la hâte la semaine dernière sur l'île grecque de Lesbos après l'incendie du centre d'hébergement de migrants de Moria ont été contaminés par le nouveau coronavirus, a annoncé lundi l'agence sanitaire publique Eody.


Les tests effectués sur 120 policiers et 40 membres du personnel présents sur place ont en revanche été négatifs, selon la même source.

ROYAUME UNI


Le Royaume-Uni se prépare au pire. Si la tendance actuelle se confirme, le pays pourrait recenser mi-octobre 50.000 nouveaux cas d'infection quotidiens, a annoncé ce lundi devant la presse le chef du Conseil scientifique britannique.


Conséquence : il pourrait y avoir "plus de 200 morts par jour" à la mi-novembre, a fait savoir Patrick Vallance.

ITALIE


L'Italie rend obligatoire les tests pour les voyageurs arrivant de 7 régions françaises. Les régions concernées sont l'Île-de-France, l'Auvergne-Rhône Alpes, la Corse, les Hauts-de-France, la Nouvelle-Aquitaine, l'Occitanie, et la région Paca.

Urgent

TOULOUSE


Toulouse serre à son tour la vis. La préfecture de Haute-Garonne a annoncé ce lundi la fermeture anticipée des bars et restaurants dans la ville rose à 1h du matin. Les événements publics devront accueillir mille personnes maximum sur l'ensemble de la Haute-Garonne au lieu de 5000 personnes.

ATTENTE


Les laboratoires sont toujours débordés. Il faut être patient pour réaliser son test.

PROTOCOLE ASSOUPLI


A partir de demain, les règles seront moins strictes dans les écoles.

RECONFINEMENT


A Madrid, plus de 800 000 personnes doivent de nouveau rester chez elles.

INQUIETUDE


Le report des charges pour les petites commerçants est terminé.

ETATS UNIS


Le bilan officiel de la pandémie de Covid-19 devrait atteindre 200.000 morts lundi aux Etats-Unis, pays le plus durement frappé au monde et où le coronavirus tue actuellement quatre fois plus proportionnellement qu'en Europe.


Selon l'université Johns Hopkins, 199.517 habitants des Etats-Unis sont morts du coronavirus sur 6,8 millions de cas recensés, devant l'Union européenne (144.000 morts), le Brésil et l'Inde. La Chine, berceau de la pandémie, a officiellement moins de 5.000 morts. Les Etats-Unis enregistrent encore chaque jour presque un millier de décès ce qui, rapporté à la population, est le quadruple du taux de mortalité européen, selon Our World in Data.

DISPARITION


Hamdi Benani, un des maîtres du malouf algérien, un style de musique arabo-andalouse, est décédé lundi du nouveau coronavirus à Annaba dans l'Est de l'Algérie à l'âge de 77 ans, selon des médias algériens qui citent des proches du musicien. 

LYON


"Dans les écoles élémentaires, une classe sera fermée en cas de 3 cas de covid-19 avérés dans la classe. Une mesure qui ne s'applique ni aux collèges, ni aux lycées."

LYON


A Lyon et Villeurbanne, le masque reste obligatoire tout le temps.

LYON


Concernant les rassemblements : "Les événements rassemblant de plus de dix personnes doivent toujours faire l'objet d'une déclaration en préfecture ou en sous-préfectures en présentant le protocole sanitaire prévu. Par ailleurs, les rassemblements de plus de 5000 personnes sont actuellement interdits. Conformément aux orientation nationales et comme c'est le cas à Bordeaux, Marseille et Nice, la jauge est abaissée à 1000 maximum", détaille le préfet Mailhos. Une mesure qui s'applique aux salles de spectacle, chapiteaux et événements sportifs. 

LYON


"Les événements de type fêtes foraines, brocantes, vide-greniers sont désormais interdits."

LYON


"Les événements de plus de 5.000 personnes sont désormais interdits. La jauge est abaissée à 1 000 personnes maximum."

LYON


11.000 personnes testées, pour un taux de positivité de 10%, dans les points de dépistage mis en place dans la région.

LYON


Pascal Mailhos, le préfet de Rhône-Alpes, n'a pas décidé la fermeture précoce des établissements de restauration ou des bars, pour le plus grand soulagement des propriétaires : "L'ouverture des bars et restaurants n'apparaît pas à ce stade incompatible avec la lutte contre l'épidémie. Mais j'ai rappelé au président de l'Umih de rappeler de manière très ferme aux gestionnaires des établissements les mesures attendues : distanciation physique et port du masque obligatoire pour tout déplacement, un mètre de distance entre chaque table, dix personnes maximum par table, l'interdiction du service au bar, interdiction pour les clients de danser ou de consommer debout". 

LYON


"Je recommande de limiter les rassemblements à dix personnes, dans un cadre familial ou associatif", déclare le préfet du Rhône. Pour les réunions de plus de 10 personnes, une déclaration est obligatoire.

LYON


Les visites en Ehpad seront limités à deux par semaine.

LYON


Les bars et restaurants n'auront pas à fermer, assure le préfet, sauf en cas de grave manquements aux mesures barrières.

LYON


"Dans 10 communes du département, le port du masque sera obligatoire de 6h du matin à 2h du matin le lendemain : Bron, Caluire, Ecully, Saint-Fons, Saint-Genis-Laval, Décines-Charpieu, Vénissieux, Vaulx-en-Velin, Saint-Fons, Villefranche-sur-Saône."

LYON


"Plusieurs arrêtés préfectoraux prendront effet demain à 6h. L'obligation du port du masque est étendu aux abords des salles de sports, des salles de spectacle et des parkings des centres commerciaux."

LYON


"Nous voulons éviter à tout prix un reconfinement. Force est de constater que les mesures déjà prises ne suffisent pas. Nous devons les renforcer comme à Nice, Bordeaux et Marseille."

LYON


"Nous avons organisé dans 8 territoires l'ensemble des établissements privés et publics pour faire face à cette augmentation."

LYON


"Aujourd'hui, nous constatons des clusters dans des étabissements d'enseignements supérieurs et dans plusieurs Ehpad."

LYON


"Nous n'avions plus aucun décès dans les Ehpad en juillet-août, on compte entre le 1er et le 19 septembre 43 décès."

LYON


"Le taux d'incidence a fortement augmenté depuis 3 semaines dans le Rhône. Les chiffres ont doublé. C'est accompagné d'une tension dans les systèmes de soins. Nous voyons maintenant apparaître de nouvelles entrées en réanimation. Aujourd'hui, les cas de Covid occupent 25% des lits de réanimation de la région."

LYON


"Certains territoires connaissent une dégradation des conditions sanitaires, le Rhône en fait partie."

LYON


Le préfet du Rhône prend la parole.

VÉRAN SUR LES TESTS


Le ministre de la Santé est revenu sur les délais et les difficultés rencontrées pour se faire tester lors d'un déplacement à Mantes-la-Jolie (Yvelines), où un nouveau centre de dépistage a été mis en place. 


Ces barnums, où "jusqu'à 500 tests par jour peuvent être effectués sans rendez-vous", vont se multiplier dans les territoires où les délais sont longs, annonce Olivier Véran. 'Nous mettons le paquet sur la priorisation des tests" pour obtenir "des résultats en 24h", assure-t-il.

TESTS À PARIS


20 centres de dépistage et de diagnostic permanents vont être déployés à Paris à partir de ce lundi. Ils sont ouverts six jours sur sept, et jusqu’à la fin de l’hiver sur l’ensemble de la région francilienne. L’ouverture de ces centres sera échelonnée pendant les 15 prochains jours, dans un premier temps réservés aux personnes nécessitant un accès prioritaire au test de dépistage.


Pour retrouver la liste, cliquez ici 

Infos précédentes

Le monde est loin d’en avoir fini avec la pandémie de Covid-19. Pour preuve, la direction générale de la santé déplore une "nette augmentation de la circulation du virus" en France. "Il est plus que jamais nécessaire de retrouver une discipline collective", réclame-t-elle. 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France face au rebond de l'épidémie

Les dernières infos sur l'épidémie de Covid-19

Retrouvez ici les dernières informations sur la pandémie de Covid-19.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent