Covid-19 : le masque peut désormais être imposé à l'extérieur localement, annonce Olivier Véran

Covid-19 : le masque peut désormais être imposé à l'extérieur localement, annonce Olivier Véran

CORONAVIRUS - Alors que la France fait face à une reprise de l'épidémie, le ministre de la Santé a annoncé vendredi 31 juillet que l'obligation du port du masque pouvait être étendue aux lieux publics ouverts sur décision des préfets.

Devra-t-on bientôt porter un masque chaque fois que l’on sort de chez soi? Le port du masque obligatoire gagne du terrain en France, alors que des signes de reprise de l’épidémie et l’apparition de nouveaux clusters se confirme jour après jour. Déjà imposé dans les transports en commun et les lieux publics clos, il pourra l’être également localement à l’extérieur sur décision des préfets.

"Les préfets pourront désormais par arrêté étendre l’obligation de port du masque aux lieux publics ouverts", a annoncé ce vendredi le ministre de la Santé, Olivier Véran, qui précise que "cette décision pourra être prise localement, en fonction de l’évolution de l’épidémie dans chaque territoire" et dans le but de limiter sa circulation.

 

Olivier Véran avait déjà “recommandé” quelques jours auparavant le port du masque en extérieur. Le préfet du Nord a rapidement emboîté le pas au ministre en annonçant une obligation dans plusieurs secteurs de la métropole de Lille.

 

Mais auparavant, de nombreuses municipalités, notamment dans les communes touristiques avaient déjà imposé le port du masque dans leurs rues. 

Retrouvez ci-dessous les dernières actualités en direct sur la pandémie de coronavirus

Toute l'info sur

La France face à une 3ème vague d'ampleur

Live

JEAN CASTEX  A DE "BONNES NOUVELLES"

"Nous devrions être ce soir à 12 millions d'injections, deux millions de plus que ce qui était prévu"

"Grâce à l'UE, sept millions de doses de Pfizer vont arriver, en plus de ce que nous avions anticipé. Elles arriveront soit à la fin du mois, soit au début du mois de mai"

"Nous avons ouvert la vaccination en ville pour  tous les plus de 55 ans. Nous allons également faciliter la vaccination de certains professionnels âgés de plus de 55 ans en ouvrant de nouveaux créneaux dès ce week-end. Les personnes concernées pourront se faire vacciner dans ces centres, à tous les vaccins : il s'agit des professeurs des écoles, les AESH, les Atsem, les professionnels de la petite enfance, ceux de la protection de l'enfance, de la protection judiciaire de la jeunesse. D'autre part, les policiers, les gendarmes, les surveillants pénitentiaires. Ils pourront recevoir une première dose de vaccination. Cela représente 400.000 professionnels."

VARIANT BRÉSILIEN

Encore peu présent en France, le variant P1, venu d'Amazonie, pourrait être à l'origine de l'explosion de la mortalité depuis le début de l'année au Brésil. Le point sur ce que l'on sait. 

Résistance au vaccin, circulation en France, létalité : 3 choses à savoir sur le variant brésilien

LE GRAND PRIX DU CANADA ANNULÉ 


Selon Radio-Canada, le Grand Prix de Formule 1 de Montréal n'aura pas lieu. Prévue  le 13 juin, la compétition devait initialement se tenir à huis-clos. Les autorités sanitaires ont finalement jugé que, même sans spectateurs, le risque de propagation du Covid-19 est trop important.


Même à huis-clos, l'évènement allait mobiliser la présence de 2500 personnes sur le circuit Gilles Villeneuve. Un grand nombre de participants étrangers auraient notamment dû être exemptés de la quarantaine, obligatoire au Canada.


Les organisateurs avaient présenté les modalités d'une "bulle sanitaire", avec hôtels exclusifs, transports privés et dépistages réguliers. Mais le recours à près d'un millier de bénévoles, extérieurs à la bulle, ont convaincu la santé publique de Montréal de refuser le projet.


C'est la seconde édition consécutive du Grand Prix qui est annulée, laissant planer des doutes sur la survie de l'évènement.

FRANKENSTEIN

Les adénovirus, utilisés dans la fabrication des vaccins AstraZeneca, Janssen et Spoutnik V, font débat au point qu'un immunologiste réputé les a qualifiés de "vecteurs Frankenstein". Les "Vérificateurs" font le point sur ce qu'on sait de cette technologie révolutionnaire.

AstraZeneca : pourquoi les vaccins à adénovirus sont-ils comparés à "des vecteurs Frankenstein" ?

LE CENTRE DE VACCINATION DE BERCK VISÉ PAR UNE CYBERATTAQUE

Selon La Voix du Nord, La fondation Hopale, qui gère le centre de vaccination situé au Kursaal de Berck (Pas-de-Calais), a annoncé avoir subi une intrusion dans son système informatique en début de semaine. 

En conséquence, les vaccinations seront suspendues ce weekend et au moins jusqu'à lundi.

OMS : LA PART DES PLUS DE 80 ANS EN NET RECUL EN EUROPE, GRACE AU VACCIN


Le directeur régional a indiqué que la part des personnes âgées de plus de 80 ans avait reculé à son niveau le plus bas depuis le début de la pandémie, autour de 30%.


"Au cours des deux derniers mois, la tendance chez les plus de 80 ans s'est écartée de la tendance observée dans tous les autres groupes d'âge, ce qui  pourrait être dû à la part importante de la vaccination dans ce groupe à haut risque", a avancé Hans Kluge lors d'une conférence de presse en ligne depuis Athènes.


La branche européenne de l'OMS, récemment plus pessimiste, voit désormais des "signes précurseurs indiquant que la transmission pourrait ralentir dans plusieurs pays".


L'Organisation onusienne continue cependant d'appeler à la vigilance, rappelant que 160 nouveaux cas sont enregistrés chaque minute en moyenne en Europe. 16,9% de la population européenne a reçu une première dose de vaccin, d'après les données officielles compilées jeudi par l'AFP.

BRÉSIL : UNE COMMISSION PARLEMENTAIRE VA ENQUÊTER SUR LES "OMISSIONS" DU GOUVERNEMENT BOLSONARO FACE À L'ÉPIDÉMIE


La cour suprême brésilienne a donné son feu vert mercredi soir à la mise en place d'une Commission d'enquête parlementaire qui va se pencher sur d'éventuelles "omissions" du gouvernement Bolsonaro dans sa gestion de l'épidémie de coronavirus. Annoncée la semaine dernière, cette initiative avait été immédiatement dénoncée par Jair Bolsonaro comme "du militantisme judiciaire".


Le président brésilien a été très critiqué pour avoir minimisé des mois durant la crise sanitaire, et avoir livré une guerre ouverte aux gouverneurs et maires qui imposaient des confinements, au nom de la sauvegarde de l'économie.


Plus récemment, le retard pris par le gouvernement dans ses négociations avec les laboratoires pour l'acquisition de doses de vaccins, a été jugé par les scientifiques comme responsable de la lenteur de la campagne vaccinale au Brésil.

 

L'épidémie de Covid-19 a fait plus de 362 000 morts au Brésil en un peu plus d'un an, un des pires bilans au monde.

ANGELA MERKEL VACCINÉE VENDREDI ?


Selon le quotidien allemand Die Welt, la chancelière allemande sera vaccinée vendredi 16 avril. Agée de 66 ans, Angela Merkel recevra une première dose d'Astra Zeneca, réservé en Allemagne aux plus de 60 ans.


Le président allemand Frank-Walter Steinmeier s'était fait vacciner, lui aussi avec une dose d'AstraZeneca, au début du mois d'avril.

JEAN CASTEX  A DE "BONNES NOUVELLES"

"Nous devrions être ce soir à 12 millions d'injections, deux millions de plus que ce qui était prévu"

"Grâce à l'UE, sept millions de doses de Pfizer vont arriver, en plus de ce que nous avions anticipé. Elles arriveront soit à la fin du mois, soit au début du mois de mai"

"Nous avons ouvert la vaccination en ville pour  tous les plus de 55 ans. Nous allons également faciliter la vaccination de certains professionnels âgés de plus de 55 ans en ouvrant de nouveaux créneaux dès ce week-end. Les personnes concernées pourront se faire vacciner dans ces centres, à tous les vaccins : il s'agit des professeurs des écoles, les AESH, les Atsem, les professionnels de la petite enfance, ceux de la protection de l'enfance, de la protection judiciaire de la jeunesse. D'autre part, les policiers, les gendarmes, les surveillants pénitentiaires. Ils pourront recevoir une première dose de vaccination. Cela représente 400.000 professionnels."

DÉCÈS

La France franchira aujourd'hui la barre symbolique des 100 000 morts depuis l'apparition de l'épidémie. Le monde atteindra bientôt les 3 millions. Le bilan de la pandémie en chiffres.

Covid-19 : pendant que la France dépasse les 100.000 décès, le monde approche les 3 millions de morts

PISTES DE REOUVERTURE DES LIEUX CULTURELS 


"Le Ministère nous a tous proposé la même chose (cinéma, théâtre, etc.) fondée sur la progressivité", ont indiqué à LCI deux sources de la FNCF (Fédération nationale des cinémas Français), évoquant un "calendrier en trois étapes", à savoir une phase 1 reposant sur "une jauge d’1/3 de la salle pendant 3-4 semaines", une phase 2 reposant sur "une de 2/3 de la salle pendant 3-4 semaine" et une phase 3 reposant sur une "ouverture à 100%".


Aucun changement de protocole n'ayant été évoqué pour l'heure, il semble que le même que celui de l'été dernier reste d'actualité (une siège d'écart, parcours spectateurs, entrée différente de la sortie...). 

APPEL


Des lauréats de la prestigieuse récompense et d'anciens chefs d'État ou de gouvernement appellent Joe Biden à se rallier à une proposition de levée temporaire des brevets sur les vaccins contre le covid.

Vaccins : des prix Nobel et ex-chefs d'État appellent Biden à une levée temporaire des brevets

CAP


Jeudi, en fin de cette journée, nous devrions atteindre le triste seuil des 100 000 morts du coronavirus. Faut-il commémorer et marquer cette date ?

Seuil des 100.000 morts du Covid-19 sur le sol français : quel hommage faut-il rendre ?

LE BRESIL EN PROIE A UNE "CATASTROPHE HUMANITAIRE"


La gestion chaotique de la crise du Covid-19 par les autorités brésiliennes, sans aucune "réponse coordonnée et centralisée", a plongé le pays dans une "catastrophe humanitaire", a dénoncé jeudi Médecins sans Frontières (MSF). "L'absence de volonté politique pour agir de manière adaptée face à cette pandémie est responsable de la mort de milliers de Brésiliens", a affirmé l'ONG dans un communiqué.


En un peu plus d'un an, le coronavirus a fait plus de 360.000 morts au Brésil, deuxième pays le plus endeuillé au monde après les Etats-Unis. La crise sanitaire s'est fortement aggravée ces dernières semaines, avec plus de 66.000 morts lors du seul mois de mars et plus de 3.000 décès par jour en moyenne.


"La semaine du 5 avril, 11% des nouvelles infections au Covid-19 dans le monde étaient enregistrées au Brésil, ainsi que plus d’un quart des décès", a souligné MSF.

LE HERTHA BERLIN A L'ISOLEMENT


Le Hertha Berlin a été placé à l'isolement après trois tests positifs au Covid-19 pour l'entraîneur hongrois Pal Dardai, son assistant Admir Hamzagic et l'attaquant belge Dodi Lukebakio, a annoncé jeudi le club de Bundesliga.


Les trois hommes sont asymptomatiques et vont observer une période de quarantaine à leur domicile. Les autres membres de l'équipe sont désormais isolés, tous ensemble, jusqu'au 28 avril, et ne peuvent sortir de leur logement que pour aller s'entraîner ou jouer des matches.


Le Hertha est actuellement 15e de la Bundesliga. La période d'isolement couvre le match de dimanche sur la pelouse de Mayence, le match à domicile contre Fribourg mercredi prochain et la visite cruciale chez la lanterne rouge, Schalke 04, le 24 avril.

PISTES DE REOUVERTURE POUR LE SPORT


"Trois phases de réouverture progressive de 3 fois 4 semaines. Voilà ce sur quoi travaillent les ministres", indique à LCI une source gouvernementale, sans que d'autres ministères que celui des Sports, n'ait pour l'heure confirmé cette piste.


"Deux problématiques se posent" dans le cas des lieux dédiés à la pratique sportive, a précisé la même source, à savoir "la réouverture des équipements clos et couverts" et "le huis clos des spectacles sportifs."

LECONS DU COVID ET RESISTANCE AUX ANTIBIOTIQUES


Les leçons apprises dans le combat contre le virus du Covid-19 doivent servir à lutter contre un autre fléau qui menace gravement la population mondiale : la résistance aux antibiotiques, a souligné jeudi l'OMS.  L'organisation mondiale de la santé a rendu public son nouveau rapport sur les médicaments en cours de mise au point pour lutter contre les super-bactéries, ainsi nommées parce qu'elles résistent à de nombreuses classes d'antibiotiques. 


Et le constat de l'OMS est sombre parce qu'il n'y a que très peu de nouveaux médicaments efficaces dans les projets des laboratoires pharmaceutiques. Mais elle estime que la mobilisation contre le Covid-19 a prouvé que des progrès rapides pouvaient être réalisés quand ils sont aiguillonnés par la volonté politique.

FESTIVAL DE MARSEILLE


Pour son édition 2021, le Festival de Marseille, qui a annoncé sa programmation jeudi, se "réinvente", misant sur un soutien fort aux artistes de cette cité méditerranéenne et à ceux d'Afrique.


"Toute cette crise est aussi une invitation à se réinventer", souligne pour l'AFP le directeur de ce festival qui accueillera entre autres du 17 juin au 11 juillet, puis du 24 au 29 août, la grande voix malienne Fatoumata Diawara, les danseuses égyptiennes de NASA4NASA ou Nach, artiste installée à Marseille et figure féminine du "krump", danse bourrée d'énergie née dans des quartiers pauvres de Los Angeles. 

VACCINATION EN EHPAD


Les maisons de retraite, où 98% des résidents et 70% des salariés ont reçu au moins une injection de vaccin anti-Covid, auront encore besoin de milliers de doses dans les mois à venir, pour immuniser les nouveaux entrants et le personnel remplaçant, a alerté jeudi le principal syndicat des Ehpad privés. 


"Pour maintenir une bonne couverture vaccinale au long cours, nous avons besoin de savoir avec certitude qu'à partir de la mi-mai nous pourrons commander toutes les trois semaines quelques doses de vaccin par établissement", a expliqué lors d'une conférence de presse Florence Arnaiz-Maumé, la déléguée générale du Synerpa.

TÉLÉTRAVAIL


L'accord national interprofessionnel (ANI) du 26 novembre 2020 sur le télétravail a été étendu à tous les champs professionnels et toutes les entreprises par un arrêté du 2 avril publié cette semaine au Journal officiel. "Sont rendues obligatoires, pour tous les employeurs et tous les salariés compris dans son champ d'application, les stipulations de l'accord national interprofessionnel du 26 novembre 2020 pour une mise en œuvre réussie du télétravail", énonce le texte, publié mardi.


Cela signifie que l'ANI s'appliquera à "toutes les entreprises, notamment celles qui ne sont pas adhérentes aux trois organisations patronales signataires de l'accord", à savoir le Medef, la CPME et l'U2P, a expliqué à l'AFP Catherine Pinchaut de la CFDT.


L'arrêté précise que l'article 3.1.5 de l'accord, portant sur la prise en charge des frais professionnels, "est étendu sous réserve du respect du principe général de prise en charge des frais professionnels tel qu'interprété par la jurisprudence de la Cour de cassation (...) selon lequel la validation de l'employeur soit interprétée comme étant préalable, et non postérieure, à l'engagement des dépenses par le salarié".


L'article en question énonce qu'il "appartient à l'entreprise de prendre en charge les dépenses qui sont engagées par le salarié pour les besoins de son activité professionnelle et dans l'intérêt de l'entreprise, après validation de l'employeur".

Info tf1/lci

DES TESTS POUR CEUX EN PROVENANCE DE GUYANE


Alors que la France tente de se prémunir contre l'émergence du variant brésilien, en suspendant les vols en provenance du Brésil jusqu'au 19 avril, des tests antigéniques sont désormais systématisés pour les voyageurs en provenance de Guyane à l’arrivée à l’aéroport à Paris, nous indique le ministère de l'Intérieur. En Guyane, la semaine dernière, "le variant brésilien représentait 76% des prélèvements criblés et/ou séquencés", indiquait l'ARS régionale : 200 cas de variant brésilien dont 182 sur l'Ile de Cayenne, avait été dénombré, selon le dernier point épidémiologique.

JO EN SUSPENS


Le déroulement des JO de Tokyo n'est pas garanti. C'est ce qu'a indiqué, jeudi 15 avril, le numéro 2 du comité organisateur Toshihiro Nikai dans un entretien à la télévision. "Nous devrons annuler sans hésiter si ce n'est plus possible".

REPÉRER LE COVID 


Le flair des chiens pour freiner le coronavirus ? C'est l'idée du médecin libanais Riad Sarkis, qui assure avoir formé des chiens renifleurs pour qu'ils puissent repérer une personne infectée, y compris à un stade très précoce que ne détecterait pas un test PCR. 

Sa technique, basée sur des recherches menées avec l'école vétérinaire de Maisons-Alfort et plusieurs laboratoires universitaires, est ainsi utilisée dans plusieurs aéroports internationaux, de Dubaï à Helsinki en passant par Sydney.

Les résultats, dit l'AFP, sont "stupéfiants" : grâce aux truffes hypersensibles des canidés, qui viennent au contact des aisselles des personnes testés, la méthode présente une marge d'erreur inférieure à 5%, là où celle des tests PCR va jusqu'à 30%.

BILAN


La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 2.974.651 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles jeudi à 10H00 GMT.


Plus de 138.213.350 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie. La grande majorité des malades guérissent, mais une part encore mal évaluée conserve des symptômes pendant des semaines, voire des mois.


Les chiffres se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays et excluent les révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques, comme en Russie, en Espagne et au Royaume-Uni.

RISQUES DE CORRUPTION


L'organe anti-corruption du Conseil de l'Europe a exhorté jeudi ses Etats membres à prévenir les risques de corruption dans le cadre des mesures extraordinaires prises pour lutter contre les conséquences économiques de l'épidémie de Covid-19. "Les gouvernements devraient gérer de manière rigoureuse les risques de corruption découlant de la nécessité de prendre des mesures extraordinaires pour lutter contre la pandémie de Covid-19", explique le Groupe d'Etats contre la Corruption (Greco), à l'occasion de la publication de son rapport annuel.


Il s'agit notamment de "l'injection de montants considérables dans l’économie pour atténuer les répercussions économiques et sociales de la pandémie", précise-t-il dans un communiqué.

NOUVELLE-CALEDONIE


L'économie de la Nouvelle-Calédonie a souffert en 2020 de la crise sanitaire mais également de crises politique, sociale et industrielle, alors que 2021 "s'annonce tout aussi compliquée", a estimé jeudi l'IEOM, la banque centrale des collectivités d'Outremer du Pacifique. "Il n'y a pas eu que la Covid mais un enchaînement de multiples crises, intervenues dans un contexte déjà fragilisé par la recherche de nouveaux moteurs de croissance et de déséquilibre des finances publiques", a déclaré Magali Ardoino, responsable du service des études de l'IEOM (Institut d'émission d'Outremer) pour la Nouvelle-Calédonie. 


L'IEOM assure le rôle de banque centrale des collectivités d'Outremer du Pacifique (Nouvelle-Calédonie, Polynésie française et Wallis-et-Futuna), dont la monnaie est le franc Pacifique.

TÉMOIGNAGE


Encore sous le choc après le décès de son père des suites d'une infection au Sars-CoV-2 en novembre dernier, Laurent Frémont a fondé un collectif de soutien aux familles endeuillées.

"On nous a volé sa mort" : traumatisé, il se bat pour les familles endeuillées par le Covid-19

TOCILIZUMAB


Le géant pharmaceutique suisse Novartis va s'allier à son concurrent et compatriote Roche pour produire le tocilizumab, un médicament au cœur d'essais cliniques pour évaluer son efficacité contre la pneumonie liée au Covid-19, a-t-il annoncé jeudi.


Après avoir déjà scellé un partenariat avec BioNTech puis avec CureVac pour contribuer à la production de vaccins anti-Covid, le groupe suisse signe ainsi un troisième partenariat prévoyant de mettre des capacités de productions à la disposition d'un concurrent alors qu'une forme inédite de collaboration se met en place entre plusieurs laboratoires dans le cadre des efforts pour lutter contre la pandémie.  L'accord signé avec Roche concernant le tocilizumab prévoit de réserver des capacités de production pour ce médicament dans une usine à Singapour, a-t-il indiqué dans un communiqué. 

CAMBODGE


La hausse des cas de contaminations au Covid-19 place le Cambodge "au bord de la mort", a mis en garde le Premier ministre Hun Sen, après que le royaume a imposé un confinement des habitants dans la capitale Phnom Penh. 


Le pays avait largement échappé à la pandémie avant l'apparition d'un foyer parmi la communauté chinoise expatriée, qui a provoqué un pic de contaminations fin février. Phnom Penh et la ville voisine de Ta Khmau ont été confinées mercredi soir pour deux semaines afin d'endiguer la propagation de l'épidémie, mettant un coup d'arrêt à la circulation de plus de deux millions de personnes.

NOUVELLE-ZELANDE


Les agents frontaliers néo-zélandais ont commencé jeudi à tester une application conçue pour détecter le coronavirus avant que l'utilisateur ne présente des symptômes. L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour vérifier des variables telles que le rythme cardiaque et la température afin de déceler les signes avant-coureurs du Covid-19.


Le concepteur de cette application, Datamine, basé en Nouvelle-Zélande, affirme pouvoir détecter le virus avec une précision de 90% jusqu'à trois jours avant l'apparition de symptômes tels que la toux, des difficultés respiratoires et la fatigue. Le ministère de la Santé a affirmé que système permettra d'alerter précocement les travailleurs frontaliers qui sont les plus exposés au coronavirus. En effet, actuellement l'archipel n'enregistre presque aucun cas local, les seules personnes testées positives au Covid-19 étant des voyageurs arrivant de l'étranger. 

PIB ALLEMAND


L'économie allemande devrait connaître une hausse de 3,7% de son PIB en 2021, une reprise moins forte que prévue en raison du maintien des restrictions contre la pandémie de Covid-19 dans le pays, selon les prévisions des principaux instituts économiques publiées jeudi.


"La pandémie retarde la reprise", ont affirmé ces six influentes organisations (DIW, IFO, IFW, IWH et RWI), qui tablaient lors de leurs dernières estimations en octobre sur une hausse de 4,7% du PIB, après un plongeon historique de 4,9% en 2020. Cette actualisation s'explique par la "poursuite du verrouillage actuel" de l'économie allemande, causé par les restrictions contre la pandémie de coronavirus, ajoutent-elles.

INTERVIEW


Invité de LCI ce jeudi, le secrétaire national d'Europe Écologie les Verts s'est dit favorable à un hommage national aux 100.000 victimes du Covid-19. Il espère néanmoins que ce sera l'occasion de tirer les leçons des erreurs commises.

100.000 morts du Covid : "On va rendre hommage mais on va aussi tirer les leçons", espère Julien Bayou

PRECOMMANDE DE VACCINS RUSSES EN PACA


L'annonce par le président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (LR) Renaud Muselier qu'il avait passé une "précommande" du vaccin anti-Covid russe n'est "pas responsable", a estimé jeudi le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, qui craint des inégalités sur le territoire français. 


"Ce n'est pas une bonne chose et ce n'est pas responsable", a déclaré Clément Beaune sur radio J. "On va avoir plus de doses à Neuilly-sur-Seine qu'à Saint-Denis, plus de doses en PACA qu'en Ile-de-France ? Je veux que cette protection vaccinale soit égalitaire pour tous les Français". 

INFLATION


Les prix à la consommation en France ont augmenté de 1,1% sur un an au mois de mars, après 0,6% en février, une accélération due à la forte hausse des prix de l'énergie, selon les chiffres définitifs publiés par l'Insee jeudi.  Les prix de l'énergie ont bondi de 4,7%, ceux du tabac de 5% et ceux des produits alimentaires frais de 4,4%, tandis que la hausse des prix des produits manufacturés a été contenue à 0,2% et celle des services à 1,1%, détaille l'Institut national de la statistique.


Sur un mois, les prix à la consommation ont augmenté de 0,6% en mars, alors qu'ils étaient stables en février, confirme l'Insee qui attribue le rebond des prix des produits manufacturés à "la fin des soldes d'hiver". Toujours par rapport au mois de février, "les prix des services et ceux de l'énergie ralentissent légèrement", d'après ces données dont l'institut avertit que "la crise sanitaire de la Covid-19 affecte la qualité".

APPEL DE NOBELS


Des lauréats du prix Nobel et d'anciens chefs d'Etat ou de gouvernement appellent Joe Biden à se rallier à une proposition de levée temporaire des brevets sur les vaccins contre le covid. Une telle suspension est "une étape vitale et nécessaire pour mettre fin à la pandémie", estiment les quelques 170 signataires de la lettre ouverte, dont l'ancien président français François Hollande, l'ancien chef du gouvernement britannique Gordon Brown, l'ancienne présidente du Liberia Ellen Johnson Sirleaf.


"Nous sommes encouragés par les informations selon lesquelles votre administration examine une levée temporaire des droits de propriétés intellectuels de l'OMC pendant la pandémie, comme proposé par l'Afrique du Sud et l'Inde", selon la lettre signée également de plusieurs prix Nobel comme Muhammad Yunus (Paix), Joseph Stiglitz (économie), Françoise Barré-Sinoussi(médecine).

RAPPEL


L'aération des pièces, une recommandation aussi simple que cruciale pour bloquer la contagion n'est que trop peu suivie, déplorent des experts jeudi. C'est pourtant selon eux la clé de la sécurité.

"Aérez !" : après plus d'un an de pandémie, la consigne encore trop négligée

DECONFINEMENT


"On a raté le moment du confinement, mais maintenant il faut au moins ne faut pas rater le déconfinement, et donc y aller de manière progressive", a estimé ce jeudi sur Franceinfo le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure. Et de poursuivre : "Il faut freiner le virus, accélérer la vaccination."

REOUVERTURE DES RESTAURANTS


"Cette date est tenable, nous sommes prêts !" a estimé ce jeudi sur RTL Didier Chenet, président du groupement national des indépendants en hôtellerie et restauration, au sujet d'une éventuelle réouverture des restaurants mi-mai.

SANTÉ MENTALE


En déplacement à Reims, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’un forfait permettant la prise en charge de dix séances chez un psychologue, pour les enfants et adolescents de 3 à 17 ans.

Covid-19 : un forfait psy pour les enfants et adolescents en détresse

INDE


L'Inde a enregistré un record de 200.000 nouveaux cas de Covid-19 au cours des dernières 24 heures, selon des données officielles publiées jeudi, alors qu'une deuxième vague de contaminations massive prend encore de l'ampleur dans le pays de 1,3 milliard d'habitants. 


Le nombre de contaminations quotidiennes a plus que doublé depuis début avril. L'Inde, qui a enregistré au total plus de 14,1 millions de cas, a déploré aussi 1.038 décès en 24 heures, soit près de 175.000 morts en tout, selon les données du ministère de la Santé. 

CAP


Ce jeudi 15 avril risque de voir le nombre officiel de décès liés à l’épidémie de Covid-19 en France dépasser le cap des 100.000. Soit l’équivalent d’une ville telle que Nancy. Un hommage aux morts devraient avoir lieu, sans qu'une date précise ne soit connue.

Covid-19 : la France sur le point de franchir officiellement la barre des 100.000 morts

RÉUNIONS


Le président doit échanger par visioconférence avec une quinzaine de maires français ce jeudi après-midi. Au menu des discussions notamment : la stratégie vaccinale, les futures réouvertures ou encore les élections régionales à venir.

Vaccins, réouvertures, régionales... Macron va s'entretenir avec une quinzaine de maires ce jeudi

LE MATCH A AGEN EN SURSIS


Plusieurs cas positifs au Covid-19 ont été détectés au sein de l'effectif de Bordeaux-Bègles dont la tenue du match samedi à Agen doit être étudiée par la Commission médicale de la LNR réunie ce mercredi, a-t-on appris de source proche de l'UBB, confirmant une information de Sud Ouest.  Les hommes de Christophe Urios, qui devaient s'entraîner mercredi après-midi au stade Musard, ont vu leur séance annulée. 


En début de semaine, le match opposant Montpellier à Toulon, programmé ce samedi, avait été reporté après l'annonce de plusieurs cas positifs au Covid-19 dans les rangs varois. Depuis le début de saison, l'UBB n'avait été impactée qu'une seule fois par le virus, en octobre avant le match contre Clermont qui avait été reporté à la mi-janvier. Deux joueurs avaient été touchés, les internationaux Cameron Woki et Matthieu Jalibert. 

"SANS LA NUIT"


Dans sa série web documentaire "Sans la nuit", présentée mercredi à Marseille, le réalisateur Nicolas Debru, donne la parole à des gens "oubliés" depuis le début de la pandémie. A travers chacun des 20 épisodes d'environ deux minutes, qui seront diffusés sur YouTube à partir de lundi, le réalisateur marseillais d'adoption, a brossé des portraits émouvants des acteurs de la nuit marseillaise réduits au silence par le Covid-19: DJ, chefs cuisiniers, comédiens, régisseurs, gérants de bars ou photographes de concert.


Après avoir découvert des restaurateurs préparer des paniers pour des étudiants ou ce barman ouvrir son local pour un coiffeur, il a voulu apporter sa contribution aux nombreux actes de solidarité exprimés durant la pandémie, a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse au Trolleybus, une discothèque mythique du Vieux-Port.

ENQUÊTE SUR UN HAUT RESPONSABLE DE L'OMS


Le parquet enquêtant sur la réponse initiale de l'Italie à la pandémie de Covid-19, qui soupçonne un haut fonctionnaire italien de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) de lui avoir menti, a demandé des informations à l'OMS, a indiqué l'agence onusienne mercredi. 


Selon des médias italiens, les procureurs de Bergame (nord) ont ouvert une enquête sur Ranieri Guerra, qui était jusque récemment l'un des 11 directeurs généraux adjoints de l'OMS et est actuellement conseiller spécial du chef de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus, pour leur avoir donné de fausses informations.  La ville de Bergame a été l'épicentre de la première vague de coronavirus qui a frappé l'Italie début 2020, et le parquet a ouvert une vaste enquête sur une éventuelle mauvaise gestion de la crise. 

SUSPENSION DES VOLS AVEC LE BRESIL


La Belgique a plaidé mercredi pour "une approche coordonnée" au niveau européen de la suspension du trafic aérien de passagers avec le Brésil, où la situation sanitaire est jugée inquiétante, alors que la France a décidé de ne plus accueillir de vols directs sur son sol jusqu'au 19 avril. Interrogé lors d'une conférence de presse consacrée à la pandémie, le Premier ministre belge Alexander De Croo a indiqué que des discussions étaient en cours notamment avec les gouvernements néerlandais et allemand afin de s'aligner sur la position française.


La Belgique n'a pas de vols directs avec le Brésil, mais tous les pays européens qui en accueillent doivent avoir la même approche, a plaidé de son côté le ministre belge des Transports Georges Gilkinet.

PENURIE DE LIEUX DE SEPULTURES A ROME


Un Italien a choisi de publier un message à sa défunte mère sur plusieurs panneaux publicitaires à Rome pour dénoncer la pénurie de lieux de sépultures dans la capitale italienne, provoquée par l'afflux de morts dû à la pandémie. "Maman, pardonne-moi de pas avoir encore pu t'enterrer", affirme Oberdan Zuccaroli dans ce message publié sur des panneaux de 9 mètres par 7 à travers la ville.


Le but de cette opération spectaculaire? Rendre hommage à sa mère, morte le 8 mars à 85 ans d'une crise cardiaque, et attirer l'attention sur le manque de sépultures. Le cimetière romain de Prima Porta "ne fait plus d'inhumations, il y a des centaines de cercueils en attente", a raconté M. Zuccaroli au quotidien Il Corriere della Sera. "Je ne sais pas pourquoi, mais ils restent là durant des mois".

L'EPARGNE COVID, UNE RESERVE DE CROISSANCE DECISIVE SELON L'OFCE


Si les Français dépensaient 20% de l'épargne accumulée pendant la crise sanitaire, la croissance du PIB atteindrait 6% en 2022, affirme une étude de l'OFCE, pour qui la mobilisation de l'épargne constitue un enjeu macroéconomique majeur. L'"épargne-Covid" accumulée en 2020-2021 devrait représenter environ 160 milliards d'euros, estime l'Observatoire français des conjonctures économiques dans ses Perspectives pour 2021 et 2022 publiées mercredi.


"Bien qu'inégalement répartie, la mobilisation de cette épargne vers la consommation", qui représente plus de 50% du PIB français, "ou au contraire sa thésaurisation pour motif de précaution va être déterminante pour le scénario de croissance de 2022". L'OFCE a retenu deux scénarios d'évolution de l'épargne: dans le premier, les ménages déstockent 20% de leur épargne Covid (soit 28 milliards d'euros); dans le second, l'épargne n'est pas dépensée.

ARGENTINE


Le président argentin Alberto Fernandez a annoncé mercredi de nouvelles restrictions dans l'agglomération de Buenos Aires pour endiguer le Covid-19, tandis que les nouvelles contaminations montent en flèche. A part de vendredi, un couvre-feu sera en vigueur entre 20H00 et 06H00, et les heures d'ouverture des commerces seront limitées à dix heures entre 09H00 et 19H00 dans l'agglomération de la capitale.


Les étudiants de la capitale reprendront les cours virtuels lundi pour une période de deux semaines, a annoncé M. Fernandez. Le pays d'Amérique du Sud compte presque cinq fois plus de nouveaux cas par jour qu'il y a un mois, lorsque la moyenne était de 6.000, contre 25.000 mercredi. 

ALLEGEMENT DES RESTRICTIONS CHEZ NOS VOISINS


Le Danemark va progressivement assouplir, entre le 21 avril et la fin juin, les règles liées aux déplacements à l'étranger.


La Belgique, où franchir les frontières pour tout motif non essentiel était interdit depuis fin janvier, rétablit cette possibilité à partir de lundi.  Les cafés et restaurants pourront rouvrir leurs terrasses le 8 mai en limitant le nombre de consommateurs par table, selon une source gouvernementale.


La Suisse va rouvrir lundi ses terrasses de restaurant, ses cinémas ou ses salles de sport. Et Israël a annoncé le retour à partir du 23 mai des premiers touristes.

UN FORFAIT PSY POUR LES ENFANTS EN DETRESSE EN FRANCE


Face à une montée de la détresse due à la crise du Covid-19 chez les enfants et les adolescents, le président français Emmanuel Macron a annoncé mercredi la mise en place d'un forfait de prise en charge de dix séances de psychologue. "Nous avons aujourd'hui un problème de santé qui touche nos enfants et adolescents, qui se rajoute à l'épidémie", a déclaré le chef de l'Etat au cours d'une rencontre avec des soignants dans le service de pédopsychiatrie au CHU.


Le forfait permettra le remboursement à 100% de 10 séances de psychologue en ville pour des enfants et adolescents de 3 à 17 ans, a précisé la présidence. Il sera activable tout au long de la crise, auprès de psychologues partenaires identifiables sur une plateforme et dans le cadre d’un parcours de soin passant par tout médecin, qui prescrira ce forfait d'urgence.

Infos précédentes

Le monde est loin d’en avoir fini avec la pandémie de Covid-19. Pour preuve, la direction générale de la santé déplore une "nette augmentation de la circulation du virus" en France. "Il est plus que jamais nécessaire de retrouver une discipline collective", réclame-t-elle. 

Retrouvez ici les dernières informations sur la pandémie de Covid-19.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - "Nous devrions être ce soir à 12 millions d'injections, deux millions de plus" que prévu, affirme Jean Castex

AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

Quels sont les scénarios pour rouvrir les terrasses et les lieux culturels le 15 mai ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Affaire Mia : pourquoi l'alerte enlèvement a-t-elle été levée aussi rapidement ?

Lire et commenter